Nous y étions : L’exposition Le Mans 66 au Musée des 24 Heures du Mans

Depuis le 13 novembre 2019, il est sur toutes les bouches : le film « Le Mans 66« . Il faut dire qu’il était tant attendu ! Il retrace la fameuse rivalité entre la firme italienne, Ferrari, multiple vainqueur aux 24 Heures du Mans, et la marque américaine, Ford, qui souhaitait alors s’imposer sur le marché européen. C’est donc tout un pan de l’histoire automobile qui est retracé d’une manière remarque ! A une époque où l’endurance revêtait bien plus d’importance que la Formule 1 aux yeux des constructeurs, ce film permet de revivre les 24 heures du Mans 1966 aux côtés de la mythique Ford GT40, au cœur même de l’écurie de Carroll Shelby ! Et si chez ABSOLUTELY CARS, nous aurions pu vous proposer une énième critique sur cette œuvre cinématographique, nous avons préféré retourner sur le lieu de l’action, sur le circuit des 24h du Mans afin de vous faire découvrir l’exposition « Le Mans 66 » !

Les 24 Heures du Mans 1966 : la course du siècle

1966. Une année mémorable pour le fameux circuit des 24h du Mans ! Mais surtout un véritable tournant dans l’histoire automobile ! Mais reprenons depuis le début ! Existant depuis 1923, les 24 Heures du Mans fait partie de la fameuse « Triple Couronne » automobile, regroupant les trois plus prestigieuses courses automobiles du monde, comptant dans ses rangs le Grand Prix de Monaco et les 500 milles d’Indianapolis. Si un temps, Anglais, Français et Italiens se bataillaient la première place des 24 Heures du Mans, en 1960, c’est Ferrari qui règne sans partage ! Sur le trône durant 6 éditions, l’hégémonie du Cheval Cabré est plus que démonstrative ! Telle est la situation en 1966 ! Mais c’est sans compter sur Ford.

A cette époque, c’est le petit-fils du fondateur, Henry Ford II, qui est aux reines la fameuse marque américaine, et ce depuis 1945, après avoir été formé pendant deux ans par son célèbre grand-père pour devenir l’incroyable industriel qui fut. Fort de leurs victoires aux 12 heures de Sebring et aux 24 Heures de Daytona, Ford se lance dans la course vers Le Mans, prêt à battre les Ferrari 330P3 ! S’alliant avec l’ancien pilote de course et constructeur, Carroll Shelby, la firme américaine créera ainsi la Ford GT40 MKII, fruit d’un long développement et d’un travail acharné sur l’aérodynamique automobile !

Ainsi, le 18 juin 1966, s’aligneront trois Ford GT40 MKII sous la bannière « Shelby-American Inc. » et cinq autres sous celles d’autres écuries (plus cinq Ford GT40 MKI). A noter que pour cette édition-ci la firme de Maranello ne disposait que de trois exemplaires ! Et si cela ne suffisait pas, les Italiennes connaîtront le départ brutal de leur pilote, John Norman Surtees, juste avant les 24 Heures du Mans !

EcuriesModèlesPilotes
1 Shelby-American Inc. Ford GT40 MKII Ken Miles
 Denny Hulme
2 Shelby-American Inc. Ford GT40 MKII Bruce McLaren
 Chris Amon
3 Shelby-American Inc. Ford GT40 MKII Dan Gurney
 Jerry Grant
4 Holman & Moody Ford GT40 MKII  Mark Donohue
 Paul Hawkins
5 Holman & Moody / Essex Wire Corp. Ford GT40 MKII Ronnie Bucknum
 Richard Hutcherson 
6 Holman & Moody Ford GT40 MKII Mario Andretti
 Lucien Bianchi
7 Alan Mann Racing Ltd. Ford GT40 MKII Graham Hill
 Brian Muir
8 Alan Mann Racing Ltd. Ford GT40 MKII Sir John Whitmore
 Frank Gardner
12 F.R. English Ltd. \ Comstock Racing Ford GT40 MKI Innes Ireland
 Jochen Rindt
14 Scuderia Filipinetti
 F.R. English Ltd. / Comstock Racing
Ford GT40 MKI  Peter Sutcliffe
 Dieter Spoerry
15 Ford France S.A. Ford GT40 MKI Guy Ligier
 Bob Grossman
59 Essex Wire Corporation Ford GT40 MKII Peter Revson
 Skip Scott
60 Essex Wire Corporation Ford GT40 MKII Jochen Neerpasch
 Jacky Ickx

Lors des 24 Heures du Mans 1966, a concurrence était très rude et d’un grand niveau. Parmi les autres concurrents, on pourrait citer les Ferrari 275, Ferrari Dino, Porsche 906, Porsche 911, Chaparral 2D, Matra 620 ou encore Alpine Renault A210… Autant d’écuries qui verront les cartes redistribuées dès les essais qualificatifs !

En effet, dès le début de la semaine, l’armada américaine marque son territoire alors que la SpA Ferrari SEFAC est, hélas, clairement à la peine. Les Ferrari tiendront tant bien que mal la corde avant d‘abandonner suite à des accidents ou des problèmes mécaniques, dans les dernières heures, laissant champs libre à Ford. Comme le drapeau abaissé par Henry Ford II leur avait porté chance, ce seront pas deux, mais trois Ford GT40 MKII qui passeront en tête la ligne d’arrivée après 24 heures sous haute tension ! Et comme pour figer l’exploit, les pilotes Ken Miles, au volant de la Ford GT40 n°1, et Bruce McLaren, au volant de la Ford GT40 n°2 franchiront de front la précieuse ligne blanche ! La légende veut que la n°2 accéléra au dernier moment, gagnant alors les 24 Heures du Mans !

A noter que sur les 13 voitures engagées par Ford, seules 3 passeront la ligne d’arrivée, celles du triplé historique de la marque) ! Le reste du classement continue avec les Porsche 906 (quadruplé) et les Alpine (triplé). Ferrari termine à la 8ème et 10ème place des Ferrari 275 GTB.

Cette victoire est la première d’une longue série et d’une nouvelle hégémonie qui durera jusqu’en 1969 !

Vidéo des 24 Heures du Mans 1966 – Archives

L’exposition Le Mans 66 : une immersion totale au cœur des 24h du Mans 1966

A l’occasion de la sortie du Film « Le Mans 66 » réalisé par James Mangold, avec en tête d’affiche, Matt Damon dans le rôle de Carroll Shelby et Christian Bale dans celui de Ken Miles, l’Automobile Club de l’Ouest (ACO) revient sur cette histoire si unique comme seule l’automobile peut en faire ! Et c’est au cœur du Musée des 24 Heures du Mans que cette exposition éphémère a pris vie !

Officiellement ouverte depuis le 21 octobre, l’ACO et le Musée des 24 Heures du Mans rendent ainsi hommage à cette victoire historique de la marque américaine sur les terres sarthoises tout en faisant découvrir les coulisses du tournage !

Et pour cela, les petits plats ont été mis dans les grands ! Alternant des espaces consacrés à la course et d’autres au film, le décor est planté dès la première salle où chaque visiteur est littéralement plongé au cœur du stand Ford des années 1960 !

L’inscription « Le Mans 66 » vous met tout de suite dans l’ambiance ! Affiches d’époque, maquettes, journal de courses, résultat des essais libres… vous guident vers la Ford GT40 MKII n°2, lauréat des 24h du Mans 1966. Loin d’être perdu, il est facile de se laisser mener de panneaux en panneaux pour en apprendre plus sur la réglementation et le programme officiel de l’édition 1966 d’une valeur de 4 francs.

La visite se poursuite par quelques vitrines regroupant les combinaisons portées par les pilotes lors de la course. Il ne s’agit pas de celles du film mais ce n’est pas n’importe quels noms qui les ont portées : Ken Miles, Carroll Shelby et Henry Ford II. Chacun a participé à sa manière au succès de Ford aux 24 Heures du Mans 1966. Pour Ken Miles, le pilotage et l’optimisation technique étaient clairement ses spécialités. Pour Carroll Shelby, la gestion des projets les plus fous et le génie mécanique coulent dans ses veines tant le défi fixé était colossal pour l’époque. Enfin, Henry Ford II, en tant que directeur de Ford, a toujours cherché à promouvoir, diffuser et marquer les esprits par des exploits sur route et sur circuits afin de pérenniser sa marque !

Mais la véritable force de l’exposition n’est d’autre que ces décors réalisés en collaboration avec l’équipe du film. Les bâtiments des stands, les usines Ford et Ferrari et le circuit ont été recréé ! Quel bonheur de passer de circuits en circuits, du Mans au circuit du Speedway, à Los Angeles ou celui de Pomona au Lanterman Developmental Center ! Nous y retrouvons une partie des accessoires du film présentés par la production sur fonds du tournage à l’image de la Ford GT40 MKII lors de ses premiers essais dans le film. Ainsi vous cheminerez sur piste comme sur route, accompagné par des images de courses, des extraits du film ainsi que par des reportages sur Ken Miles et Carroll Shelby !

Mettant en valeur le travail de recherche sur l’aérodynamisme et sur la technique engagée par Carroll Shelby, il était normal de retrouver certains plans et même la fameuse Ford GT40 « pelote de laine » dans cette exposition ! Il faut savoir qu’il ne s’agit pas d’un effet scénique mais d’une vraie technique mise en place par les ingénieurs et mécaniciens de l’équipe Ford pour observer les flux d’air sur la carrosserie !

Bref une exposition très complète à mi-chemin en le cinéma et l’histoire automobile qui nous donne encore plus envie d’aller cette année les 24 Heures du Mans 2020 ! Quant à l’exposition, vous pourrez en profiter jusqu’au 23 février 2020. A titre d’informations, le Musée des 24 Heures du Mans est ouvert tous les jours, de 10h à 18h et le ticket entrée musée vous en donnera accès, ainsi qu’à l’exposition permanente !

Article écrit par : ABSOLUTELY CARS
Crédit Photos : ABSOLUTELY CARS

Cet article vous a plu ? Retrouvez un autre article à lire ici : Mulhouse, la cité de l’automobile


Laisser un commentaire