Nous y étions : God Save the Car Festival 2020

Ce samedi 03 octobre 2020, ce sont les Anglaises qui ont brillé sur l’Autodrome de Linas-Montlhéry ! En effet, Paris Auto Events et l’UTAC CERAM ont fait brillamment résonner l’hymne britannique sur le célèbre anneau grâce à l’événement « God Save the Car Festival 2020« . Passionnés et collectionneurs de voitures ont répondu présents avec près de 400 véhicules réunis, accompagnés non par le public, car ce rassemblement était en huit clos, mais par une météo digne d’Outre-Manche ! Cet événement haut en couleur nous a permis de revivre près de 80 ans d’histoire automobile britannique. Entre coupés, berlines et cabriolets, Triumph, MG ou encore Mini, chacun pouvait trouver son petit bonheur et vivre son « rêve britannique »! ABSOLUTELY CARS s’y ait rendu pour vous faire découvrir les pépites rassemblées à cette occasion, lors de cette journée entièrement dédiée aux « petites » Anglaises !

God save the car Festival 2020, un rassemblement de voitures anglaises

Les incontournables Austin Healey et MG

Un rassemblement de voitures anglaises sans Austin Healey et sans MG n’est pas un rassemblement comme il se le doit ! En effet, toute manifestation de voitures de collection ne peut se passer de ces constructeurs. Représentés par les clubs MG et Austin Healey France, « God save the car Festival 2020 » n’y échappe pas avec de magnifiques modèles iconiques qu’il était plaisant à admirer. Avec ces voitures, le Royaume-Uni a su immortaliser le secteur automobile dans une dimension internationale. Il faut savoir que MG est une des marques qui date de l’avant-guerre, tandis que la seconde, Austin Healey, fut fondée post conflit. Nous pouvons notamment noté la présence d’Austin Healey 100 et Austin Healey 3000 ou encore des MG TD, MG TF, MG B, MG F ou encore MG ZR.

Mais sans aucun doute l’incontournable de ce God save the car Festival 2020 n’était d’autre que l’Austin Seven Racing. Lancée en 1923, l’Austin Seven a, tout de suite, rencontré un succès commercial. Economique et fiable, grâce à ses caractéristiques et son entretien facile, cette voiture a contribuée à sauver la marque et en a donné d’autres via l’exploitation de licence. Certains exemplaires ont fait l’objet d’une préparation course comme le modèle ci-dessous. Il a notamment participer à la Formule 750, réservée aux Austin Seven. L’un des pilotes n’est d’autre que Colin Chapman, le fondateur de Lotus !

Les éternelles Austin Mini et Mini Marcos

Le mythe de la Mini n’a jamais cessé depuis 60 ans ! Conçue par Alec Issigonis et fabriquée à Longbridge (Birmingham), le groupe BMC (British Motor Corporation) a su initier une légende automobile de 1959 à nos jours ! Entre les versions anglaises (Austin) et italiennes (Innocenti), cette citadine a révolutionné les années 1960 par son gabarit, son comportement routier et ses succès en rallye. God save the car Festival 2020 offrait la possibilité de voir de nombreuses générations, pour notre plus grand plaisir ! De l’Austin Mini à la Mini Cooper, les modèles rassemblés lors de cet événement nous a permis de pouvoir admirer toute l’Histoire de la Mini et même de les voir en action, car elles avaient leur propre plateau de roulage !

En effet, en plus des versions classiques, il était possible d’observer une déclinaison sportive (Mini Cooper et Mini Cooper S), spécialement préparée par John Cooper. Sa face avant a été retravaillée tandis que sa carrosserie arbore un coloris biton. A noter que sa puissance a été augmentée et son freinage optimisé. Elle sera proposée par la suite et viendra concrétiser les performances de la Mini sur route comme sur piste. En 40 ans, elle n’a quasiment pas pris une ride et a même été modifiée par certains constructeurs à l’image de la Mini Marcos !

Le rachat de la marque Mini, en 2001, par BMW, a pérennisé cette voiture iconique, au travers d’une seconde génération revue esthétiquement et technologiquement. Elle conserve l’état d’esprit du modèle initial avec les versions Mini Cooper, Mini Cooper S et Mini John Cooper Works.

Jaguar ou l’empreinte du félin dans l’Histoire automobile britannique

Qui n’incarne pas l’esprit britannique mieux que Jaguar ? Le constructeur au félin offre une histoire plus que riche en terme de design, de technologie et de sportivité. D’abord carrossier, avant de construire des automobiles grâce à l’Austin Seven, Jaguar est un acteur incontournable de l’Histoire automobile britannique. Que ce soit les modèles Jaguar XK des années 1950, la Jaguar Type-E des années 1960 ou la Jaguar XJ des années 1970, la marque britannique a su perpétuer ses valeurs, malgré de nombreux changements de propriétaire ! Un véritable régal pour les yeux !

Aujourd’hui, la renaissance de Jaguar/Land Rover se veut résolument moderne en conservant une personnalité et des traits de caractère vintage à l’image de la Jaguar XK8. En effet, cette sportive se veut dans la continuation de la légendaire Jaguar Type-E. La gamme ne cesse d’évoluer tout en rappelant les véhicules iconiques passés et surtout les sept titres remportés aux 24 Heures du Mans qui ont fait la renommée de la marque au félin !

Lotus, la radicalité anglaise

« Light is right », tel est le credo de Colin Chapman lorsqu’il fonda l’une des marques automobiles les plus titrées de la F1 entre 1963 et 1978. Créée en 1947, la Lotus Engineering Company a, en effet, remporté 7 titres constructeurs et 5 titres pilotes ! Les premiers modèles reprenant des structures d’avant-guerre, il faut attendre les années 1950 pour voir les premières voitures de compétition à assemblé sous la forme de kitcar. Courant sur les tracés internationaux, la marque a participé à des épreuves comme les 24 Heures du Mans ! Ce n’est qu’à partir de 1972 que Lotus dispose de deux entités : l’une pour la production en série et l’autre pour la course. Les modèles qui suivirent, prendront, à la sortie de ateliers, les noms de Lotus Seven, Lotus Esprit, Lotus Elan, Lotus Elise, Lotus Exige,… Toutes reflètent la sportivité en mode cruising ou radical ! La signature Lotus !

Triumph, un constructeur à la grande histoire

Un autre constructeur incontournable de la grande histoire automobile : Triumph ! Un pied dans chaque monde, la Triumph Motor Company a su marquer l’automobile et la moto pendant tout au long du XXème siècle. Malheureusement disparue en 1984, la marque Triumph a produit de nombreux modèles qui font, aujourd’hui, partie des véhicules emblématiques britanniques ! Nous pouvons noter entre autres la saga des Triumph TR et la Triumph Spitfire, toutes ayant eu les carrières les plus longues ! Ainsi parmi les versions présentes lors de « God save the car Festival » 2020 nous retrouvons les fameuses Triumph TR2, Triumph TR3, Triumph TR4, Triumph TR4 IRS, Triumph TR6, Triumph Spitfire 1500 et Triumph GT6. Il s’agit de modèles d’après-guerre issus majoritairement au Triumph Club de France. A noter qu’aujourd’hui, seule l’entité des deux roues subsiste.

Mention spéciale au « London Taxi »

Lors de cette édition God save the car Festival 2020, nous ne pouvions pas passer à côté des classiques et iconiques « Black Cab » londoniens. Une dizaine de ces véhicules s’est donné rendez-vous à l’occasion de cet événement 100% british, rassemblant toutes les génération confondues. Bien sûr, nous distinguons les traditionnels Austin FX4 et Austin FX4 « Fairways » des années 1960 à 1990, ainsi que la nouvelle génération produite et commercialisée par le chinois Geely Automobile. Baptisé Geely TX4, il garde les caractéristiques des précédentes générations à l’instar de la ligne externe, inchangée, du poste conducteur séparé par une vitre, d’une cabine accueillant 5 passagers, d’un bloc-moteur increvable et d’une maniabilité remarquable. Le tout est plus économique, écologique à l’image des versions hybride ou 100% électrique !

Petit tour d’horizon des autres modèles présents à God save the Car Festival 2020

God save the Car Festival 2020 ne s’est pas limité qu’aux grands constructeurs automobiles britanniques ! En effet, il est important de ne pas oublier les autres artisans, constructeurs et modèles plus confidentiels, à l’image des rarissimes HRG 1500 et Riley Racing 6 pour les véhicules d’avant-guerre. Post conflit mondial, nous avons eu la surprise de rencontrer une Daimler SP 250 Dart, une Ford Anglia, une Lotus Elite Type 75, une Ford Escort MKII « Mexico », une Scimitar 1800ti ou encore une TVR Chimaera 450.

Chacune de ces voitures dispose de sa propre histoire, son propre style et sa propre personnalité, tout en conservant l’esprit british rétro ou vintage. Comme il est magique de les voir rouler ainsi sur cet anneau, tel une grande encyclopédie ouverte sur le monde. Elles participent à la sauvegarde du patrimoine automobile britannique sur le sol français, comme une alliance entre la France et la Grande Bretagne. Elles nous permettent de ne pas oublier que le Royaume-Uni est une terre d’automobiles riche en constructeurs (comme nous l’avons vu lors de nos visites des musées d’Ecosse).

God save the Car Festival 2020 : des roulages haut en couleurs et en sensations

Comme tous les événements sur l’Autodrome de Linas-Montlhéry, le point d’orgue de ce rassemblement de voitures anglaises est bien entendu les roulages sur la boucle. Notre bonheur : observer l’ensemble de ces voitures rouler sur l’anneau, se challengeant et réalisant des dépassements parfois inattendus pour le plus grand bonheur de ceux qu’ils les conduisent ! Quatre plateaux étaient représentés : « Vintage berline et coupés », « Hot Hatch-Mini », « Sports et Supercars » et « Vintage Roadster et cabriolet ».

En prime, nous avons eu le privilège de rouler avec les propriétaires d’une Austin Mini « Gulf » développant une centaine de chevaux et d’une Triumph 1500 Cabriolet de 72ch. Les sensations en tant que passager sont impressionnantes quelque soit le gabarit. En mode cruising ou en mode compétition, le bonheur est là tout comme les instants de partage où on échange sur les sensations vécues. Le paradis est là, dans ces voitures et nous touchons au bonheur absolu ! Notamment dans cette bombinette qu’est la Mini Gulf qui a su parfaitement s’adapter au tracé en s’adjugeant des performances à la hauteur des Jaguar et Triumph !

Plus classique, mais toujours aussi irrésistible, la Triumph Spitfire 1500 jaune est une décapotable, faisant partie des roadsters britanniques emblématiques des années 1970. Elle se caractérise par un habitacle biplace et un bloc-moteur 4 cylindres. Imaginée par Harry Webster et dessiné par Giovanni Michelotti, notre version s’inscrit dans la dernière série de Triumph Spitfire produite. L’habitacle accueille cuir et boiseries qui sont accompagnés d’un volant 3 branches immense et recouvert de bois ainsi qu’une instrumentation complète et une sellerie très confortable.

Avec son moteur qui est un 4 cylindres 1.5 (1496cm3) offrant 72ch, la Triumph Spitfire 1500 compense le manque de puissance des autres versions, surtout celle destinées outre-Atlantique. Le bloc est accouplé à une boite manuelle 4 rapports synchronisés (avec overdrive en option). Le système de freinage est assuré par des disques à l’avant et des tambours à l’arrière. Tout cela n’entrave pas ses performances : 0-100 en 12.0 secondes et une vitesse de pointe dépassant les 161km/h, le tout pesant 763kg sur la balance ! Entre 1974 et 1980, près de 95 000 unités ont trouvé preneurs en Europe et aux Etats-Unis. Elle sera remplacée par la Triumph GT6 qui lui rend hommage bien que dotée d’une motorisation 6 cylindres.

Une parade de clôture au son de l’hymne anglais pour le « God save the Car Festival 2020 »

Hélas, comme Cendrillon au bal, tout à une fin et celle de God save the Car Festival 2020 était programmée à 17h00. Mais il est hors de question de partir comme ça ! En effet, deux parades sont toujours prévues à Linas-Montlhéry : une à la mi-journée et celle de conclusion. Ainsi, nous avons eu la chance de participer à cette seconde et traditionnelle parade réunissant l’ensemble des participants de ce rassemblement de voitures anglaises ! Les citadines, les berlines, les sportives, les Taxis londoniens ont donc arpentés, pour la dernière fois de la journée, le bitume du tracé de l’Autodrome de Linas-Montlhéry sous les drapeaux des membres de l’organisation et les klaxons de remerciements des participants ! Une belle conclusion pour cette manifestation mémorable aux couleurs de l’Union Jack et pour les commissaires de pistes ayant œuvré au bon déroulement de cet événement !

Austin, Aston Martin, Jaguar, Lotus, MG, Rover ou encore Triumph ont fait rugir, une dernière fois, leur 4, 6 ou 8 cylindres pour le plus grand bonheur général. Nous avons bien entendu pris part à la clôture de God Save the Car Festival 2020 à bord, une nouvelle fois, de l’Austin Mini « Gulf » qui nous a permis de profiter de la diversité des véhicules d’outre-Manche roulant au pas et partageant la même passion automobile !

Un grand merci aux organisateurs et propriétaires qui nous ont permis de vivre cette journée à leurs côtés et de nous avoir fait bénéficier de ces expériences uniques tout au long du tracé historique de Linas-Montlhéry.

Article écrit par : ABSOLUTELY CARS
Crédit Photos : ABSOLUTELY CARS

Cet article vous a plu ? Retrouvez un autre article à lire ici : Le 8ème Rassemblement annuel du Club Seine-et-Marnais English RenCARt


Laisser un commentaire