Nous y étions : La Traversée de Paris Estivale 2020

La Traversée de Paris Estivale 2020 était sans aucun doute l’événement le plus attendu de la rentrée ! Reporté au dimanche 30 août 2020, ce fameux événement fut maintenu contre vents et marées, malgré restrictions sanitaires et mauvais temps. Et ce pour notre plus grand plaisir ! En effet, collectionneurs et passionnés ont répondu à l’appel de Vincennes en Anciennes, qui a su réunir 530 automobiles anciennes, 98 « deux-roues » dont 47 vélos, 5 tracteurs et 4 autobus ! Provenant de toute la France, voire de l’étranger, venues par plateau ou par la route, ces belles et vieilles mécaniques ont donc animé les rues de Paris. De ce fait, il était possible d’admirer notre patrimoine automobile le long d’un parcours sur le thème des monuments historiques, commençant à l’Esplanade du Château de Vincennes et se terminant à l’Observatoire de Meudon. ABSOLUTELY CARS revient pour vous sur cet événement pluvieux mais heureux réalisé sous le signe de la passion !

La Traversée de Paris Estivale 2020 avec son traditionnel départ de Vincennes

La Traversée de Paris Estivale 2020 a pris forme vers 8h15 sur le parvis sud du Château de Vincennes. Pour avoir déjà fait l’édition précédente de la Traversée de Paris Estivale 2019 et la Traversée de Paris Hivernale 2020, notre équipe avait hâte de découvrir ce que réservait cette nouvelle édition ! Et quelle édition ! Malgré un temps quelque peu pluvieux, le parvis était rempli de nombreux véhicules anciens, multi-marques, multi-nationalités, multi-gammes et multi-âges ! Parmi les mieux marques représentées, nous avons souligné la présence des plus emblématiques à l’image d’Austin, Cadillac, Chevrolet, Citroën, Facel Vega, Ford, Mercedes, Nissan, Panhard, Triumph, Volvo, etc… Comme il est beau que des véhicules datant des années 1920 soient aux côtés d’automobiles des années 1990 ! C’est ainsi que berlines, coupés et cabriolets se sont réunies sous le signe de la passion qui anime l’ensemble du cortège.

Nous avons eu l’opportunité de vivre de l’intérieur la Traversée de Paris Estivale 2020, à bord de deux voitures participantes et de partager cet instant d’allégresse avec leurs propriétaires respectifs. Nous nous séparons donc afin de s’installer à bord d’une une Alfa Romeo Cabriolet Spider de 1990 et d’une Citroën Traction Cabriolet de 1939. C’est la belle italienne qui s’est élancée la première, alors que l’élégante française va fermé le convoi avec les derniers participants. A noter que cette dernière était accompagnée par deux Citroën DS, une Renault Floride S et une Volkswagen Karmann Ghia. Car la Traversée de Paris, c’est avant tout une histoire d’amitiés entre collectionneurs !

Un parcours sur les Monuments de Paris pour la 13ème édition de la Traversée de Paris Estivale

De Vincennes à Invalides en passant par Concorde : une aventure sur le long des quais de Seine

Sous un ciel chargé et pluvieux, on prend la route, hélas capoté, vers 9h00 : direction les Quais de Bercy. Et dès, nous avons effectué un premier arrêt pour admirer le ballet incessant des véhicules longeant la scène. Nous avons remarqué le passage d’une Amilcar CGSS construite entre 1926 et 1929. Elle est précédée par une Cadillac Série 62 de 1960 bi-ton blanc et rouge. Quelques soit la taille, l’origine ou la marque, observer ce patrimoine hétéroclite circulant dans les rues de la capitale est un vrai bonheur ! De plus, quand nous sommes dans une Citroën Traction Cabriolet entièrement restaurée en conservant le maximum d’éléments d’origine ! L’ensemble de la caisse et de l’intérieur ont été refaits, tout comme la mécanique : un travail exceptionnel réalisé pour redonner vie à une voiture aussi rare que sublime ! Sur le trajet longeant les quais, les sensations à son bord, même en tant que passager, sont indescriptibles. Pouvoir rouler à bord d’une des voitures emblématiques des années 1930 est unique et mémorable tandis que nous passons devant les Monuments Historiques de Paris à l’image de la Cathédrale Notre-Dame en pleine reconstruction, du Musée de l’Immigration ou encore du Musée d’Orsay.

Outre les véhicules d’époque qui en font le charme, la Traversée de Paris est agrémentée de nombreux rendez-vous mythiques qui donnent lieu à des haltes des plus surprenantes ! Hélas, COVID-19 oblige, la Concorde et l’Esplanade des Invalides n’étaient pas sur le parcours de cette 13ème édition de la Traversée de Paris Estivale. Pourtant quelques irréductibles s’y sont retrouvés. Tout d’abord à la Concorde, où nous nous sommes garés aux cotés d’un Combi Volkswagen décoré aux couleurs hippies. De quoi égayer le temps grisâtre de notre bonne vieille capitale ! En effet, nuages maussades et pluie fine ne suffisent pas à décourager nos valeureuses anciennes. Si le rassemblement d’anciennes Place de la Concorde est beaucoup moins impressionnant que les précédentes éditions, il est toujours aussi incroyable de regarder Allemandes, Anglaises, Américaines, Françaises et Japonaises contourner l’Obélisque au pyramidon éclatant! Inutile de vous dire que nous avons découvert par le convoi un certain nombre de véhicules très spéciaux : Aston Martin DB5, Aston Martin DB HDR5, Ford A, Ginetta G11 Cabriolet, Messerschmitt KR 175/200, Nissan Figaro ou encore Renault R4 Parisienne

Il est désormais grand temps de retrouver la Rive Gauche en prenant la direction des Invalides avec un rond-point qui a servi de podium aux courageux qui se sont émancipés du roadbook initial. De quoi se laisser charmer une nouvelle fois par la beauté des anciennes ! Mais c’est bien autre part que cette 13ème édition de la Traversée de Paris estivale battait son plein : sur la Place des Nations Unies, en bas du Trocadéro !

Le Trocadero : « the place to be » de la Traversée de Paris Estivale 2020

C’est sous la pluie battant que notre équipe a fait une pause en bas du célèbre jardin du Trocadéro, en face de la Tour Eiffel ! De nombreuses voitures de collection s’y étaient arrêtées pour se réchauffer autour d’un café tout en photographiant les participantes remontant l’Avenue de l’Iéna. Pour nous, cela a été l’occasion d’en apprendre plus sur l’Alfa Romeo Spider Série 4 de 1990 qui nous accompagnait. Cette youngtimer de couleur rouge est la dernière représentante de la célèbre saga des Alfa Romeo Spider. Cette ultime génération est un retour aux sources et un véritable hommage au premier modèle dessinée par Pininfarina ! La série 4 a été produite à 18 456 exemplaires et sera commercialisée avec trois motorisations : 1,6 à carburateurs, 2.0 i.e. et 2.0 i.e. avec catalyseur. A noter qu’il s’agit de la dernière Alfa Romeo de série à disposer de la propulsion avec l’Alfa Romeo SZ/RZ. Une fois garée, elle est rapidement rejointe par une Ford A d’avant guerre, une Jeep Willys du débarquement, une Morris Minor, une Jaguar Type E, une Delorean DMC sans oublier l’Alfa Roméo GT.

Mais il est grand temps de repartir et de voir ce qu’il se passe beaucoup plus haut, sur la Place du Trocadéro. C’est sous une éclaircie bienvenue que nous nous y attardons. S’il y a moins de monde qu’en contre-bas, une belle brochette de véhicules vintages et youngtimers ont pris place dans ce décor grandiose, avec la Tour Eiffel en toile de fond. Nous y retrouvons des voitures plus exclusives les unes que les autres entre Ferrari et Porsche. Mais celle qui a retenu notre attention n’est d’autres que cette BMW Série 3 E36 320I !

La dernière ligne droite : les Champs Elysées et le Bois de Boulogne

Mais il reste encore pas mal de route à faire avant gagner Meudon. Nous prenons donc la direction de la plus belle avenue du monde, accompagnée par une Triumph TR3 et bien d’autres voitures anciennes ! Après la fameuse Place de l’Etoile, il est grand temps de faire davantage rouler nos belles mécaniques avec un passage au cœur du Bois de Boulogne !

Passé la Porte Dauphine, les immeubles ont cédé leur place à la verdure du Bois de Boulogne. A peine installés que les premiers véhicules arrivent, à l’image de cette Panhard PL17, de cette Renault 5 Alpine et de cette Renault R17. On n’oublie pas les européennes comme la Volkswagen Type 181, la Mercedes 450SL USA, la Ferrari 250GTO réplica, et les classiques Muscle-Car outre-Atlantiques.

L’Observatoire de Meudon : la conclusion de la Traversée de Paris Estivale 2020

La Traversée de Paris Estivale 2020 se conclut traditionnellement dans le parc de Meudon. La remontée vers l’Observatoire est toujours aussi impressionnante tandis que se dessinent les grilles au bout de la longue allée ! Le public est au rendez-vous pour immortaliser ce cortège de belles représentantes de notre beau patrimoine automobile. Tandis que les participants sortent déjà le pique-nique, les dernières voitures arrivent vers 13h30. De quoi terminer cet événement particulier sous le signe de la convivialité ! Une fois rassasiés, il faut étancher une autre faim : celle de découvrir l’ensemble des modèles qui ont fait la Traversée de Paris Estivale 2020 ! Populaires, berlines, break, sportives, micro-cars ou encore tracteurs cohabitent le temps d’un après-midi, à l’occasion de cette exposition XXL à ciel ouvert ! Il est possible de discuter avec les quelques clubs présents sur l’histoire de chaque voiture et sur les sensations/impressions de conduite. De quoi pleinement satisfaire sa curiosité et sa passion pour l’automobile !

Ainsi, sous les arbres du Parc de l’Observatoire de Meudon, l’exposition de la Traversée de Paris 2020 a souligné à merveille l’engouement continu de cet événement. Tandis que l’ensemble du parterre est rempli de propriétaires riant et déjeunant dans le partage et la bonne humeur, nous avons arpenté les allées en essayant de repérer les modèles qui sortent des sentiers battus. On remarque rapidement une superbe Talbot T Baby, ou encore une Tom car, habituées de la Traversée de Paris. Avec 530 automobiles, il était sûr que chaque trouve chaussure à son pied tant les modèles sont diversifiés ! Nous pouvons noter la présence de nombreuses Ford Mustang, de 5 Rosengart, de deux Delage de 1924 et 1925 ainsi qu’une Citroën 5HP Trèfle. A noter que la marque la plus représente lors cette Traversée de Paris estivale 2020 n’était d’autre que Citroën avec un rassemblement exceptionnel de Citroën 2CV !

Comme chaque édition, l’UNIVEM (Union Nationale des collectionneurs de Véhicules Militaires) était présent . Cette association basée à Versailles est uniquement composée de bénévoles. Elle participe chaque année à la Traversée de Paris en reconstituant un camp de la Seconde Guerre mondiale : hôpital, poste de communication,… Les véhicules sont tous quasiment acceptés de la Jeep Willys au Tank Sherman, en passant par le GMC amphibie, le tracteur d’artillerie ou le Half Track. Cette année, il était possible de réaliser des essais et de vivre une expérience inoubliable qui ont permis de récolter près de 3000€ de dons pour la Fondation pour la Recherche Médicale pour les enfants malades !

Mais la journée touche déjà à sa fin ! Vers 15h30, le temps de la retraite est sonné et sur le départ, nous rencontrons la Citroën GS de François Allain et Stéphane Ruaud. Fin prête pour le Tour Auto 2020 Optic 2000, elle n’a pas tardé à prendre la direction du Grand Palais, dans le 8ème arrondissement de Paris. Elle sera badgée n°50 en référence à l’anniversaire du modèle, soit ses 50 ans. François Allain nous en a dit plus sur sa Citroën du jour, à la veille du départ du Tour Auto 2020 Optic 2000.

Et c’est avec cette dernière voiture que nous concluons notre 13ème édition de la Traversée de Paris organisée avec soin par l’association Vincennes en Anciennes. Nous tenions à les remercier tout comme nos chauffeurs du jour, qui nous ont fait partager leur passion, leur amour de l’automobile et leur bonne humeur, le temps d’une journée !

Article écrit par : ABSOLUTELY CARS
Crédit Photos : ABSOLUTELY CARS

Cet article vous a plu ? Retrouvez un autre article à lire ici : Le Tour Auto 2020 Optic 2000


Laisser un commentaire