Nous y étions : Le Vintage Revival Montlhéry 2022

Du samedi 7 au dimanche 8 mai 2022, l’Autodrome de Linas-Montlhéry a remonté le temps avec le Vintage Revival Montlhéry 2022 ! En effet, ce haut lieu de l’automobile a accueilli, durant deux jours, le plus grand rassemblement de véhicules d’avant-guerre français ! Près de 300 voitures et 150 motos d’avant 1940 sont venues des quatre coins du monde pour se retrouver sur le célèbre anneau, célébrant ensemble l’âge d’or des mécaniques sportives ! Après trois ans d’attente et une dernière édition en 2019, cet événement a donc fait son grand retour avec une 6ème édition sublime qui nous a fait vibré d’émotions ! ABSOLUTELY CARS revient pour vous sur cette mythique manifestation aux côtés des plus légendaires automobiles de cette époque !

Le Vintage Revival Montlhéry 2022 : deux marques à l’honneur

Amilcar : un centenaire fêté en grandes pompes

Le Vintage Revival Montlhéry est le rendez-vous incontournable pour tous les amoureux d’automobiles d’avant-guerre. A cette époque, le sport et l’automobile sont indéniablement liés et de nombreuses marques se font connaître par la compétition. C’est le cas du constructeur français Amilcar qui est sans aucun doute l’une des marques préférées des collectionneurs. Fondée en 1921 par Émile Akar et Joseph Lamy, elle est célèbre pour ses fameux cyclecars et ses voitures de sport légères. Suite au report de la 6ème édition initialement prévue en 2021, Amilcar a donc fêté en grandes pompes son centenaire lors du Vintage Revival Montlhéry 2022. Pour cette occasion, près d’une cinquantaine d’Amilcar a été réunie, offrant un plateau riche et diversifié reflétant 21 ans d’histoire automobile ! En effet, nous avons eu le plaisir de pouvoir admirer de nombreux modèles dont une Amilcar CC de 1921, une Amilcar C4 Skiff de 1922, des Amilcar CS Sport 998cc/1000cc de 1923, des Amilcar CV Skiff/Duval 980cc/1100cc, des Amilcar CGS Duval/S/Sport 1075cc/1078cc/1100cc/1141cc, des Amilcar C6 Grand Prix/Racing 1094cc/1100cc (1927-1928)… L’Amilcar CC Bol d’Or de 1922 reste la plus remarquable d’entre toutes grâce à son palmarès qui compte 3 podiums (dont 1 victoire) entre 1925 et 1936. Nous pouvons également souligner la présence d’une Amilcar Pégase G36 2500cc de 1936, ultime modèle produit par cette marque légendaire !

BNC, les petits cyclecars français à l’honneur

Amilcar n’était pas la seule marque mise à l’honneur lors du Vintage Revival Montlhéry 2022 : il y avait aussi BNC ! Ces initiales font références aux fondateurs de cette marque française, Lucien Bollack et René Netter, qui ont donné leurs noms à la « Bollack, Netter & Co ». Fondée en 1923, à Paris, elle est particulièrement connue pour avoir participé aux courses de voitures légères dans les années 1920, avant d’être reprise partiellement, en 1929, par Lombard. Si elle disparaît en 1931, ses modèles les plus connus resteront à jamais ancrés dans l’Histoire automobile à l’instar de la B.N.C. Super Sport, de la B.N.C. FCD ou encore de la B.N.C. 527. En effet, à son palmarès, nous retrouvons de nombreuses courses emblématiques dont le Bol d’Or, le Grand Prix de l’ACF Cyclecars, les 24 Heures de Spa (1928 à 1934) ou encore les 24 Heures du Mans (1928 à 1935). Ainsi, c’est avec beaucoup de plaisir que nous avons admiré les modèles présents lors de cette 6ème édition du Vintage Revival Montlhéry dont une BNC DZ Tour de France 900cc de 1923, une BNC HCD VP Cab de 1925, une BNC Type HT 1172cc de 1926, une BNC 527 Montlhéry 1100cc de 1927 et des BNC 527 Monza/St Hubert de 1929.

Les incontournables du Vintage Revival Montlhéry 2022

Les Bugatti, reines sur l’Autodrome de Linas-Montlhéry

Entre le Vintage Revival Montlhéry et le constructeur de Molsheim, c’est une histoire d’amour qui dure depuis de nombreuses éditions. En effet, ce rassemblement de voitures d’avant-guerre regroupe, à chaque reprise, une forte concentration de Bugatti. Il faut dire que la célèbre marque d’Ettore Bugatti a connu une certaine hégémonie en Grands Prix dans les années 1920 et 1930 ! Ainsi les spectateurs ont pu renouer avec les grandes heures de cette marque et admirer les exemplaires présents cette année. Il y avait entre autre plusieurs Bugatti Type 13 Brescia 1490cc de 1921, Bugatti Type 13 Dog Cart de 1922, Bugatti Type 22 Brescia Sports de 1922, Bugatti Type 23 Brescia Aperta 1500cc de 1923, Bugatti T35 B/C/GP de 1925-1926, Bugatti Type 37 GP 1500cc de 1926-1927, Bugatti T37A GP de 1930 et Buggati, Type 50 Le Mans 4998cc de 1930. Notre coup de cœur revient, toutefois, à la Bugatti Type 59, produite à 10 exemplaires et conçue par le duo père-fils Ettore Bugatti et Jean Bugatti entre 1933 et 1936. Motorisée par un 8 cylindres en position longitudinale avant, elle s’est adjugée plusieurs victoires notamment dans le Grand Prix automobile de Dieppe, le Grand Prix automobile de Paris et le Grand Prix de Pau.

Le Club des Trois Roues, une institution au Vintage Revival Montlhéry

Les fameuses « Three-Wheelers » anglaises et françaises ont toujours eu une place de choix lors du Vintage Revival Montlhéry. Cette 6ème édition n’échappe pas à la règle avec un plateau complet qui leur était entièrement dédié ! Deux marques étaient omniprésentes en 2022 : Darmont et Morgan. Pour la petite histoire, la marque Darmont fut fondée par les frères André et Robert Darmont. Leurs premiers modèles sont des tricycles à roue arrière motrice. L’évolution se fera au profit des quadricycles à moteur. Elles sont connues pour leurs succès en compétition. Ainsi, ce fut avec beaucoup d’admiration que nous avons regardé : une Darmont STR-SG 1098cc de 1923, une Darmont Special 1100cc de 1927, une Darmont STO de 1929 ou encore une Darmont Junior de 1938. Nous soulignons également la présence d’une fabuleuse Darmont Etoile de France, symbolisée par un logo tricolore avec une étoile bleue au centre ! A leurs côtés, nous avons retrouvés les modèles les plus emblématiques de la marque britannique Morgan à l’image des Morgan F2, Morgan MX4, Morgan Super Sport ou Morgan Type F. Ce plateau était complété par quelques spécificités à l’instar des Sandford Type P et GS (1927-1928) et Castarede TM800cc (1938).

Le parking du Vintage Revival Montlhéry 2022

Les voitures françaises d’avant-guerre, stars des paddocks

Le Vintage Revival Montlhéry est devenu la référence en la matière pour tous les passionnés de voitures d’avant-guerre. Ce rassemblement permettait d’observer de près plusieurs marques françaises aujourd’hui disparues. Parmi elles, les modèles des constructeurs Bedelia et SARA ont suscités la curiosité des visiteurs. Il faut dire qu’avec seulement 3000 véhicules produits, les Bédélia sont rarissimes. Pour la petite histoire, Bedelia fut fondée, en 1908, par Robert Bourdeau et Henri Devaux. Commercialisant essentiellement des cyclecars, ils deviendront les pionniers de ce type de véhicule très léger. L’aventure ne dura que quinze ans, mais quinze ans de succès avec de nombreux résultats sportifs. A noter que durant la Première Guerre mondiale, ils feront également des ambulances. Quant à Sara, acronyme de Société des Automobiles à Refroidissement par Air (SARA), elle fut créée en 1922, à Courbevoie, par Tisserant et Piazzoli. Elle produisit des cyclecars ayant la particularité d’être équipée d’un 4 cylindres en ligne refroidi par air de 1100 cm3. Elles connurent des résultats intéressants lors des 24 Heures du Mans 1923, 1924, 1925 et 1926.

A leurs côtés, nous avons pu admirer de nombreux modèles rarissimes issus de marques légendaires à l’image des Anthony, des Avions Voisin, des Brasier, des Darracq, des GAR, des Gladiator, des Georges Irat, des Lorraine-Dietrich, des Luxior, des Mathis, des MASE (Manufacture Automobile Outillage et Cycles de Saint Etienne), des Motobloc Bordeaux ou encore des S.E.F.A.C… Autant de grands noms qui ont fait vibrer les sports mécaniques d’avant-guerre ! Il y avait également quelques voitures signées par des constructeurs plus actuels dont une Citroën « Rosalie des Records », deux Peugeot 172 BS 720cc (1923-1924) et une Peugeot 402 Darl’Mat.

Les Anglaises brillent sur l’Autodrome de Linas-Montlhéry

Nous continuons notre tour d’horizon du Vintage Revival Montlhéry 2022 avec les voitures de nationalité britannique. En effet, beaucoup d’automobiles ont traversé la Manche spécialement pour ce rassemblement de voitures d’avant-guerre. Comme pour les Française, nous avons pu apprécier de nombreux véhicules issus de marques légendaires et/ou disparues. Ainsi, le grand public a pu s’émerveiller devant les Alvis, Austin Seven/Nippy/Slippery, Bentley 3.0 Jarvis Special/3.0 Speed Model/VDP Le Mans Tourer, Frazer-Nash Byfleet/TT Sport, HRG 1.5, Invicta Type S, MG TA Special/ K3 course/Q single seat/TB Monaco, Newton Ceirano S150, Riley Ulster IMP/Racing/TT Sprite, Salmson AL22/GSC/GS8, Sunbeam Super Sport Tourer, Vauxhall 30-98 Torpedo Velox ou encore devant les Vernon Derby Sport/Super Sport. Nos yeux ont, toutefois, flashé sur un tout autre modèle puisqu’il s’agit de cette rarissime Maudslay 60HP Racecar de 1904 !

Nous concluons notre balade aux côtés des voitures anglaises du Vintage Revival Montlhéry 2022 avec le Morgan Club de France et ses nombreuses Morgan quelques peu excentrées du plateau principal. En effet, il n’y avait pas pas que les three wheelers – vus un peu plus tôt dans cet article -, mais aussi les célèbres quadricylces motorisés. Nous avons donc pu en admirer quelques exemplaires dont les classiques Morgan Plus Four, Morgan 4-4, Morgan Tourer et Mogran Plus Six ainsi que deux rarissimes Morgan Aéro 8 !

La « Forza Italia » bien représentée lors du Vintage Revival Montlhéry 2022

Les constructeurs italiens ne sont pas en reste au Vintage Revival Montlhéry 2022 ! En effet, ce rassemblement de voitures d’avant-guerre a fait la part belle aux modèles de la Dolce Vita qui ont la course dans les veines ! Nous y avons retrouvé plusieurs automobiles du constructeur Fiat, venu en force grâce au Fiat Fan Club. Parmi les modèles exposés, nous avons aimé contempler les Fiat Type 250, Fiat 508 Balilla et Simca-Fiat. Mais le clou du spectacle se trouvait sous la tente puisqu’il s’agissait de la Fiat S76 Record, surnommée « la belva di Torino » (la Bête de Turin), sortie en 1910 et produite qu’à deux exemplaires ! Son bloc-moteur 4 cylindres de 28,5l de 290ch était destiné à battre le record de vitesse établi par Victor Héméry sur une Biltzen-Benz. Aux côtés des Fiat, nous avons eu également le plaisir de découvrir une Maserati 26H de 1928 et une Maserati 8CM de 1933 ainsi qu’une Alfa Romeo 8C course de 1938 et une Alfa Romeo 6C 2500 Touring de 1939.

Quelques pépites américaines pour cette 6ème édition du Vintage Revival Montlhéry

Parmi les Européennes, il y avait également quelques belles Américaines, amenées par la marque Ford. Nous avons pu entre autre observer une Ford T « camionnette », une Ford roadsters compétition état concours et une Ford V8 convertible. A noter que lors de notre balade au cœur du Vintage Revival Montlhéry 2022, nous avons découvert une Hudson qui se présentait sous la forme d’un roadster siglé du numéro 6 et aux échappements latéraux proéminents. Sa rareté valait bien une petite mention spéciale !

Les Allemandes du Vintage Revival Montlhéry 2022

Nous terminons notre tour du parking du Vintage Revival Montlhéry 2022 avec les Allemandes, qui, une fois n’est pas coutume, n’étaient pas nombreuses, se comptant sur les doigts d’une main. Parmi les cinq modèles présents sur ces deux jours d’évènement, nous pouvons souligner la présence d’une Mercedes Simplex 6.0 de 1906, d’une « Metallurgique Maybach » 21l de 1907 et d’une Neander Fahrmaschine de 1937. A leurs côtés, un intrus s’était glissé : cet Opel Blitz Panorama Bus de 1957 !

Le Vintage Revival Montlhéry 2022 : entre roulages et démonstrations dynamiques

Le Vintage Revival Montlhéry 2022 proposait, cette année, pas moins de 7 plateaux automobiles et 2 de motos. Le premier, dit « Plateau A », était entièrement réservé aux deux marques mises à l’honneur lors de cette édition, à savoir Amilcar et BNC. Si le « Plateau B » était plus hétéroclite, le « Plateau C » était majoritairement dominé par les incontournables Bugatti. Le « Plateau D » réunissait les fameuses Three-Wheelers Morgan et Darmont ainsi que quelques motos. Avec le « Plateau E », le ton change avec l’arrivée des voitures de Grand-Prix. Si le « Plateau F » accordait par la suite une petite accalmie avec de nombreux modèles de petites cylindrées, le « Plateau G », puis le « Plateau H » sont montés crescendo jusqu’à accueillir les plus grosses cylindrées, laissant pantois le grand public installé dans les gradins !

Et quand sonne l’heure du déjeuner et que la piste est libérée de ses roulages, c’est le moment aux motos, tricycles et quadricycles d’avant 1919 d’envahir le bitume de l’Autodrome de Linas-Montlhéry ! Mention spéciale à Monsieur Le Curé qui s’est illustré au guidon d’un deux roues un peu récalcitrant au démarrage ! C’était à cette occasion que les spectateurs ont pu découvrir la magnifique surprise que réservait cette 6ème édition du Vintage Revival Montlhéry : la mise en action des deux voitures à hélices dont la réplique de l’Hélica Open de Marcel Leyat construite en 1919 ! De quoi rester sans voix !

Article écrit par : ABSOLUTELY CARS
Crédit Photos : ABSOLUTELY CARS

Cet article vous a plu ? Retrouvez un autre article à lire ici : Le Youngtimers Festival 2022


Laisser un commentaire