Nous y étions : Les Journées Européennes du Patrimoine 2021

Du vendredi 17 au dimanche 19 septembre 2021, les Journées Européennes du Patrimoine ont mis une nouvelle fois à l’honneur le patrimoine automobile roulant. A cette occasion, la Fédération Françaises des Véhicules d’Epoque (FFVE) et les clubs ont mis les petits plats dans les grands pour valoriser l’automobile sous toutes ses formes ! En région Ile-de-France, il y avait plus d’une dizaine d’expositions consacrées aux véhicules de collection ! De l’exposition de Véhicules Salmson au Musée des Transports Urbains en passant par le Conservatoire Citroën, les passionnés avaient le choix ! Américaines, Allemandes, Anglaises, Françaises, Italiennes, Suédoises,… chacun pouvait trouver son bonheur tout en se rappelant les souvenirs d’antan ! Bien évidemment, l’équipe d’ABSOLUTELY CARS se devait de célébrer avec vous notre précieux patrimoine et s’est rendue à deux rassemblements : l’Auto Retro Suresnes et à l’exposition FFVE Palais Royal.

L’Auto Retro Suresnes, l’incontournable des JEP 2021

Depuis 2012, l’Office de Tourisme de Suresnes organise l’Auto Retro Suresnes, un rassemblement de voitures anciennes qui se déroule lors des Journées Européennes du Patrimoine. Plus de 200 voitures anciennes, appartenant toutes à des particuliers, ont ainsi investi la Terrasse du Fécheray, s’offrant ainsi la plus belle vue sur Paris. Cette ville des Hauts-de-Seine rouvre ainsi une page de son histoire industrielle, à l’époque où les usines de Darracq, Talbot, Unic, Latil, Saurer ou encore Le Zèbre tournaient à plein régime lors de l’âge d’or de l’automobile. Ainsi les passants et les amateurs de voitures anciennes ont pu se régaler en admirant les plus beaux trésors de notre patrimoine automobile !

Cette exposition vivante a permis à tout un chacun d’admirer l’incroyable parc automobile vintage qui fait la richesse de l’histoire automobile. Bien évidemment, les Françaises étaient massivement présentes avec quelques voitures d’avant-guerre et de l’entre-deux-guerres, à l’instar de cette magnifique Citroën Rosalie 8A et de cette iconique Citroën Traction.

Mais l’Auto Retro Suresnes était avant tout le paradis pour ceux qui adorent les voitures « post-conflit ». Les grands fans de nos « frenchies » ont eu la grande joie de pouvoir observer de près certaines des plus emblématiques voitures françaises, se succédant dans une farandole de modèles et de marques. Ici, il était possible d’observer une Alpine A110, là une Citroën DS, puis une Citroën GS, une Panhard CT24, une Renault R12, une Simca 1301, une Citroën BX, une Peugeot 403, une Renault Avantime, une Peugeot 404, une Simca 1501 break ou encore une Peugeot 504 Cabriolet

Les marques étrangères n’étaient pas en reste ! Chaque grand constructeur était représenté par l’un ou l’autre de ses modèles emblématiques, nous permettant d’apprécier la diversité du monde de l’automobile. Le carré « outre-manche » nous offrait la possibilité d’admirer une sublime Daimler, mais aussi une Jaguar Type-E, une MG TD, une Mini Rover ou encore une Morris !

L’Allemagne et l’Italie étaient brillamment représentées par de magnifiques exemplaires. Du côté du Rhin, les passionnés pouvaient s’attarder sur une Mercedes-Benz 220SE Coupé, une Opel Rekord, une Porsche 911 ou encore une Volkswagen Coccinelle. Et du côté transalpin, les amoureux d’Italiennes eurent le plaisir de regarder une Alfa Romeo Spider, une Autobianchi A112, une Ferrari Dino 308 GT4, une Fiat 500 et une Lancia Fulvia ayant participé au Rallye d’Aumale/Tour Auto 2021 « presse » !

Les amateurs de voitures américaines pouvaient également trouver quelques pépites outre-Atlantiques avec la présence d’une magnifique Buick Riviera, de plusieurs Ford Mustang dont une arborant le signe de l’entreprise familiale « P.Pontié » ou encore un Jeep Cherokee.

La 10ème édition de l’Auto Rétro Suresnes était riche en modèles et donc nous avons eu de nombreux coups de cœur : une AMC Pacer X 6 cylindres, une rarissime Cord Supertraction LR39, une Lancia Flaminia Sport « Zagato » 3C, une Vespa 400 et une mythique Volkswagen Cox Buggy. Mais celle qui a mis toute la rédaction d’accord est bien l’unique suédoise de ce rassemblement : une Volvo Série 244/245 de 1981 !

L’exposition FFVE Palais Royal : le « Patrimoine pour tous »

Cette année, pour la deuxième fois consécutive, le Palais Royal a accueilli, une nouvelle fois, la Fédération Française des Véhicules d’Epoque (FFVE) à l’occasion des Journées Européennes du Patrimoine. Dans cet écrin splendide, au cœur de la capitale, dans le 1er arrondissement de Paris, près d’une vingtaine de véhicules ont été exposés sur le plateau Bury pour le plus grand bonheur des 4000 passants et des passionnés qui s’y sont rendus. En partenariat avec le Ministère de la Culture, cet événement avait pour thème « Le Patrimoine pour tous« . Avec cette exposition, la FFVE souhaitait montrer l’automobile dans sa pluralité avec un panel complet de véhicules allant de la populaire à la luxueuse en passant par la sportive. A travers un parcours qui nous fait remonter le temps, c’est 16 histoires emblématiques de notre patrimoine européen industriel qui s’exprime à travers l’automobile et les motos !

Notre voyage au cœur de l’histoire et du patrimoine commence avec les voitures d’avant-guerre symbolisées par une incroyable Mathis P Carrosserie Dikey de 1923, une Renault GS sortie de l’usine de Boulogne-Billancourt ou encore une superbe Simca-Fiat 5 de 1936. Mais celle qui attirait tous les regards, était cette Maratuech de 1925 produit à un unique exemplaire ! Pour la petite histoire, ce véhicule a été imaginé et conçu par Ferdinand Maratuech. Ce tricycles doté d’un bloc-moteur de moto appartient désormais à l’Automobile Club du Sud-Ouest.

Le plateau proposé par la FFVE pour les JEP 2021 était également composé par de nombreux modèles post-Seconde Guerre mondiale. Nous y avons retrouvé les incontournables Renault 4CV et Citroën 2CV dans sa version Charleston, accompagnées par une BMW Isetta 300 et une Vespa 400. Des voitures plus haut de gamme et des sportives étaient également présentes, rappelant la diversité automobile de nos constructeurs européennes. Au programme : une Alpine A110 Berlinette, une Facel Vega 6 Coupé, une Jaguar Type-E Série I, une Peugeot 504 Cabriolet et une Porsche 356A ! Mais notre coup de cœur revient à l’incroyable Ferrari 212 Inter Touring de 1951 avec son mélodieux V12 2.6 de 170ch ! A noter que la voiture présentée fut exportée en Montevideo, en Uruguay, avec un châssis long.

Nous ne pouvions pas vous parler de cette exposition sans mention cette sublime Citroën DS. Elle a été spécifiquement carrossée par Henri Chapron et baptisée « La Croisette ». Datant de 1960, sa teinte d’origine était bleue, mais a été repeinte en bronze. Elle se distingue par son passé prestigieux, car elle a appartenu à Fernand Raynaud et Henri Chapron. Bref, une grande dame jusqu’à son pedigree !

Enfin, nous ne pouvions pas finir cet article sans une mention spéciale à une voiture bien connue des passionnés de voitures vintage, puisqu’il y avait aussi la Peugeot 204 Coupé de Vintage Mecanic ayant participé à l’édition 2021 du Tour Auto Optic 2000 avec François Allain et Nicolas Guenneteau. Arborant fièrement son numéro 45, clin d’œil à son titre de Vice-championne de France des Rallyes 1976, il est important de souligner qu’elle était la seule Peugeot engagée, cette année !

Article écrit par : ABSOLUTELY CARS
Crédit Photos : ABSOLUTELY CARS

Cet article vous a plu ? Retrouvez un autre article à lire ici : La Traversée de Paris Estivale 2021


2 réflexions sur “Nous y étions : Les Journées Européennes du Patrimoine 2021

Laisser un commentaire