Nous y étions : L’Exposition Le Mans 1949 au Musée des 24 Heures du Mans

La réputation du plus prestigieux et exigeant circuit d’endurance n’est plus à à faire. Au cœur du complexe automobile, le Musée des 24 Heures du Mans bénéficie de l’aura du lieu, notamment de l’attractivité des nombreuses courses et événements organisés (Les 24 Heures du Mans Auto, Motos Camions, Karting, Le Mans Classic, Le Grand Prix de France Moto, le Tour Auto Optic 2000,…). De ce fait, plus de 100 000 visiteurs ont fréquenté le Musée des 24 Heures du Mans en 2018 (source « Musée des 24 Heures du Mans). Il fait donc parti des musées automobiles les plus visités de France et dans le monde avec la Cité de l’Automobile de Mulhouse et le Manoir Automobile de Lohéac. ABSOLUTELY CARS est allé jusqu’au Mans pour mieux comprendre ce succès.

Le Musée des 24 Heures du Mans réorganisé et recentré sur la course d’endurance

Le premier bâtiment du Musée des 24 Heures du Mans fut érigé en 1961, au sein même de l’enceinte du circuit. Il déménagea en 1991 pour s’installer à l’entrée du complexe automobile, son emplacement actuel. Entièrement repensée en 2011, le musée se visite en arpentant six thématiques phares de l’automobile. Le visiteur part de la galerie des héros du Mans, aux prototypes de légende ayant marqués cette course en passant par l’évolution technique et technologique de l’automobile du 20ème siècle à nos jours. De la première voiture victorieuse sur le tracé (Chenard et Walcker) à la Porsche 919 Hybrid de 2016, sans oublier Audi et ses 13 trophées, 96 années de la course automobile sont représentées dans ce temple dédié à la plus célèbre course d’endurance. Ainsi, à travers ce parcours, c’est près de 120 voitures et motos, appartenant à 60 marques différentes qui sont exposés. Parmi celles-ci, certaines appartiennent à l’Automobile Club de l’Ouest (ACO), d’autres à des propriétaires privés. ABSOLUTELY CARS vous emmène dans les allées pour y découvrir les trésors cachés du succès de cette épreuve devenue mythique.

« L’allée des Héros » comme introduction au Musée des 24 Heures du Mans

Une entrée dans l’histoire des 24 Heures du Mans

Le Musée des 24 Heures du Mans vous fait rentrer progressivement dans son univers pour une immersion totale. Ainsi, dès le début de l’exposition, vous retrouverez les figures marquantes qui ont construit l’histoire des 24 Heures du Mans. Au total, ce sont 24 héros, pilotes, constructeurs, directeurs de courses, qui sont représentés dans cette allée avec des accessoires aussi divers que variés (volants, combinaisons, tableaux, affiches, maquettes,…). Un bel hommage pour ces hommes ayant marqué leur temps et l’histoire de l’automobile.

Plus de 3000 miniatures pour ré-écrire plus de 90 ans d’histoire

Le Circuit des 24 Heures du Mans est grand, très grand… On a si vite fait de s’y perdre. Le Musée des 24 Heures du Mans a trouvé la solution pour que les visiteurs ne perdent pas la tête. Ainsi, plusieurs maquettes géantes mettent en scène les points stratégiques du circuit tout en les reliant à l’histoire. Le visiteur prend alors la mesure de l’importance des 24 Heures pour tous pilotes, marques et passionnés et de lieux connus dans le monde entier (Hunaudières, Arnage, Mulsanne…). Il est facile de constater alors l’évolution du tracé, mais surtout des infrastructures longeant le circuit avec notamment des bâtiments aujourd’hui disparus, des sponsors différents et des spectateurs au plus près des voitures.

Mais le clou de cette thématique n’est autre que la collection de miniatures représentant l’intégralité des plateaux des éditions des 24 Heures du Mans de 1923 à 2004, soit plus de 3000 voitures. Il s’agit de créations originales de Michel Elkoubi (ancien pilotes des 24 Heures dans les années 1970 et 1980) qui a fait don de cette collection à l’ACO.

Premier chapitre du Musée des 24 Heures du Mans : « La genèse »

Une rétrospective sur Amédée Bollée et sa vision de l’automobile

Le Musée des 24 Heures du Mans met en lumière l’histoire automobile locale avec Amédée Bollée et ceux qui ont initié le mythe automobile du Mans et de la Sarthe au travers des inventions. En effet, que l’on soit sarthois ou pas, on ne peut ignorer la figure précurseur de l’automobile, Amédée Bollée, considéré comme le premier constructeur à avoir commercialisé des véhicules de série.

La renommée de la famille Bollée commence par une idée simple : utiliser l’énergie thermique pour le transport de passagers, en complément du chemin de fer. Amédée Bollée décide de construire, en 1873, sa première voiture :  l’Obéissante. Dès l’obtention de l’autorisation de circuler du préfet, il fait découvrir son véhicule en promenant les habitants du Mans dans les rues de la ville, sous l’admiration de la population. Malheureusement, aucune commande ne viendra concrétiser ce projet. Ce n’est qu’en 1878, qu’Amédée entrevoit la production en série avec la Mancelle, véhicule à vapeur et munie d’une boîte à vitesses. Il s’agit de la première voiture construite en série et vendue à une cinquantaine d’exemplaires.

En moins d’une décennie, Amédée Bollée est devenu LE pionnier de l’automobile dans le monde. Son nom restera le symbole d’invention et d’avant-gardisme, dont la mécanique est révolutionnaire. De ce fait, son frère et ses deux fils poursuivent l’aventure automobile. Fort de ce premier succès, Léon (frère d’Amédée Bollée) fonde son entreprise au Mans et ce n’est qu’en 1903 qu’il produit sa première grosse voiture. Deuxième succès d’affilé pour la famille, puisque pendant près de huit années, il réalisera plus de 600 véhicules. La marque s’éteindra en 1931 malgré une collaboration avec la firme d’outre-manche Morris.

La célébration du centenaire de Citroën en grande pompe

Amédée Bollée n’est pas le seul constructeur célébré au Musée des 24 Heures du Mans. En effet, André Citroën est également présent pour le centenaire de sa marque. Qui aurait pensé que l’héritage d’André Citroën aurait duré 100 ans ! Et pourtant, 2019 marque le centenaire de la marque aux chevrons qui n’a cessé de faire évoluer les techniques et technologies au fil des années pour faire partie des pionniers de l’automobile moderne. Les modèles les plus emblématiques sont exposés avec les célèbres Traction, 2CV et SM sans oublier la « Croisière Jaune ».

Pour faire connaître sa marque, André Citroën a eu l’idée de lancer des expéditions dans des pays lointains et mystérieux en reprenant le thème de la mythique Route de la soie entre 1931 et 1932.

L’innovation et le développement automobile exposés au Musée des 24 Heures du Mans

Depuis la fin du 20ème siècle, la voiture est devenue un moyen de transport indispensable. L’essor de cette révolution passe par des génies, des techniques, des technologies et des mécaniques en perpétuel évolution. Quelque soient leurs gammes, prototypes, berlines, limousines, coupés ou cabriolets, chaque marque et modèle a façonné le visage de l’automobile à sa manière. Luxe, raffinement, confort, vitesse, ou encore design sont autant de critères ayant influencé les constructeurs dans la conception de leurs voitures. Certains en ont fait même leur stratégie et positionnement à l’image à l’instar d’Hispano-Suiza, de Bugatti ou de Rolls-Royce. .

Deuxième chapitre au Musée des 24 Heures du Mans : « La collection » permanente

Le Musée des 24 Heures du Mans expose toute l’année une cinquantaine de véhicules ayant participé à la grande course. Cette exposition permanente est une magnifique rétrospective sur l’histoire des modèles ayant évolué ici, depuis les années 1920 jusqu’à aujourd’hui. Vous y retrouvez ainsi des noms emblématiques que tous passionnés connaissent à l’image Henri Pescarolo, Jean Rondeau, Gérard Larousse, Jean Pierre Jabouille, Yannick Dalmas, Yves Courage, Raymond Narac, Simon Pagenaud, Sébastien Bourdais,… pour ne citer que des français ! Côté étranger, nous pouvons noter la présence de noms comme Jacky Ickx, Derek Bell, Keke Rosberg, Eddie Irvine, Tom Kristensen, Pedro Lamy, Mark Weber, Nico Hulkenberg, Nick Tandy,…

Grâce à une scénarisation du lieu pensée pour les passionnés, le visiteur peut s’approcher au plus près du ou des modèles de son enfance. L’analyse des moindre détails du châssis et des technologies embarquées dans ces monoplaces toujours plus futuristes est chose aisée.

Un épilogue en hommage à Porsche

Il n’y a pas que Citroën qui fête son anniversaire ! La marque de Stuttgart, Porsche, soufflait, en 2018, ses 70 bougies. Quelle meilleure occasion de les célébrer lors de la 9ème édition du « Le Mans Classic » avec l’ensemble des modèles mythiques homologué route pour certains et course lors des 24 Heures du Mans ! Et comme tout le monde n’avait pas pu venir en juillet 2018 à cette occasion, le Musée des 24 Heures du Mans offre à ses visiteurs une belle rétrospective à quelques pas du Porsche Experience Center !

La cerise sur la voiture : l’Exposition Le Mans 1949

L’année 1949 traduit la renaissance de la course après dix ans d’interruption (due à la Seconde Guerre Mondiale). Cette 17ème édition des 24 Heures du Mans marque aussi l’émergence de la légende Ferrari, jeune marque crée en 1947 et qui s’impose dès sa première participation sarthoise avec la Ferrari 166 MM. Le Musée de l’automobile des 24 Heures du Mans nous offre une magnifique exposition éphémère sur ce sujet.

Cette victoire sarthoise, aux mains de Luigi Chinetti, est encore plus emblématique puisqu’elle marque que le début de l’ère du « Cheval cabré », première d’une suite de 8 victoires jusqu’en 1965 (avec la Ferrari 250 LM). Pour la majorité des puristes de Maranello, ce modèle reste l’une des plus belles Ferrari jamais conçues avec la Ferrari 250 GTO.

Nous ne vous en disons pas plus sur les autres modèles exposés, vous gardant la surprise ! Et pour ceux qui souhaiteraient revivre les courses d’antan, un cinéma d’époque vous offre la possibilité de vivre de l’intérieur l’édition 1949 ! 2.30 Minutes de résumé avec les images d’époque en noir et blanc vous font revenir des sensations que les jeunes générations n’ont pas connues. Infrastructures, stands, sponsors, bottes de paille, signalisation et spectateurs au plus près des voitures… Nous ne pouvons que constater l’évolution de ce tracé mythique depuis 1923 !

Pour information, le Musée des 24 Heures du Mans est ouvert toute l’année même pendant les événements. Vous pouvez donc vous y procurer des billets pour la visite guidée du circuit, ainsi qu’y acheter des souvenirs (vêtements, mugs, livres, bandes dessinées,…).

Quant à l’exposition « Le Mans 1949« , elle reste jusqu’au 19 mai 2019. N’hésitez pas à vous y rendre en famille ou entre amis pour découvrir les moindres anecdotes sur la plus grande épreuve d’endurance au monde.

Article écrit par : ABSOLUTELY CARS
Crédit Photos : ABSOLUTELY CARS

Cet article vous a plu ? Retrouvez un autre article à lire ici : Journée Nationale des Véhicules d’Epoque au Conservatoire Citroën


Laisser un commentaire