Nous y étions : Rassemblement au Château de Courances pour les Journées Européennes du Patrimoine 2020

Du samedi 19 septembre au dimanche 20 septembre 2020, les Journées Européennes du Patrimoine 2020 offraient un vaste champs de possible en matière de visites culturelles et de découverte du patrimoine. L’automobile y avait une place spéciale grâce aux nombreuses expositions et rassemblements organisés par les clubs et passionnés. A cette occasion, ABSOLUTELY CARS s’est rendue au Rassemblement au Château de Courances, dans l’Essonne. Dans cet écrin de verdure, au cœur des jardins de ce domaine privé exceptionnellement ouvert, il était possible de se balader dans les allées du parc et de croiser un certain nombre de voitures de collection ! En effet, un rassemblement de véhicules vintage y avait pris place ce dimanche ci, le temps d’une journée ! Idéal pour conjuguer à la perfection culture et plaisir autour de nos très chères mécaniques rutilantes magnifiées par un cadre exceptionnel sublimé par des siècles d’Histoire !

Le Château de Courances : un écrin de verdure et d’histoire

Journées Européennes du Patrimoine 2020 oblige, nous nous sommes penché sur notre destination en attendant le jour-J. Construit dans l’Essonne, plus précisément dans le Gatinais, le Château de Courances est un monument historique à proximité de Fontainebleau, classé aux Monuments historiques depuis 1983. Pour la petite Histoire, son premier propriétaire fut Côme Clausse, notaire et secrétaire du Roi Henri II de France. Au fil des siècles, ce domaine s’étend et se modernise aux XVIII et XIXème siècle. Au XXème siècle, il fut converti en hôpital militaire lors de la Première Guerre mondiale. Aujourd’hui, cette belle pièce du patrimoine français trône au cœur d’un parc à la française de 75ha, agrémenté d’un jardin japonais, de bassins et canaux, élu « Plus beau jardin de France » ! Et si ce lieu vous dit quelque chose, ce n’est pas un hasard puisqu’il a servi de décor dans certains films et séries TV français comme entre autre « Le Masque de Fer » de Henri Decoin avec Jean Marais et Jean Rochefort en 1962 ou de « Nicolas Le Floch » dans l’épisode « Le Noyé du Grand Canal » en 2017.

Les voitures de collection à l’honneur au Château de Courances pour les JEP 2020

Mais il est grand temps que nous vous parlons de ce rassemblement au Château de Courances ! En effet, passionnés et collectionneurs se sont donnés rendez-vous dans le parc de ce domaine, ce dimanche 20 septembre, sous le temps clément de cette fin d’été.

Et le spectacle commençait dès l’entrée avec le parking visiteurs qui recelait quelques belles surprises à l’image de cette Mini Cooper, de ce Peugeot 203 pick-up et de ce Volkswagen Combi T2 !

Mais le jardin d’Eden de tout passionné se trouve au-delà de la grille du château ! Entrant par la grille d’honneur, l’instant était presque magique tandis que les belles automobiles remontaient l’allée pavée ! Quel bonheur de voir dans un aussi beau cadre les mythes automobiles : Citroën DS, Ford Mustang, Jaguar Type-E, Simca Aronde,…

De quoi nous mettre en appétit pour la suite ! En effet, le rassemblement au Château de Courances 2020 a réuni une bonne centaine d’automobiles de collection allant de la voiture de l’Entre-Deux-guerres aux youngtimers en passant par un grand éventail de voitures des années 1960/1970/1980 et ce de toutes nationalités ! De quoi répondre aux goûts et aux couleurs de tout un chacun !

A noter que les Françaises étaient venues en force avec une sublime collection de Citroën Traction 11, suivies par leurs homologues aux chevrons quelques plus récentes à l’image de la Citroën 2CV, de la Citroën Ami 6 break et de la Citroën SM ! Le haut de gamme français était également là avec une magnifique Facel Vega FVIII. Peugeot n’était pas en reste avec la présence de quelques populaires à l’image des Peugeot 202 Berline, Peugeot 203 Berline et Peugeot 203 Pick-up. Nous pouvons également souligner la présence d’un Saviem TP3 et d’une Simca Aronde !

Les Italiennes n’étaient pas en reste avec la présence de trois marques emblématiques de ce pays : Ferrari, Maserati et Alfa Romeo. Le rassemblement du Château de Courances 2020 nous a permis de pouvoir admirer entre autres les très belles Alfa Romeo Alfetta et Alfa Romeo GTV, Fiat 124 Abarth et même une Ferrari 308 !

Les Anglaises et les Américaines n’avaient, toutefois, rien à leur envier avec quelques superbes exemplaires qui portaient haut les couleurs de l’Union Jack et de la bannière étoilée. Nous pouvons souligner la présence très remarquée de plusieurs Jaguar (Jaguar Type-E, Jaguar XK, Jaguar Daimler 4,2L…), d’Austin Mini, d’une Aston Martin DB7, d’une Morgan 6 Roadster, Austin Healey 1300 MKIII, Cateram Seven, Triumph TR6, Triumph Spitfire 1500… avec comme cerise sur le gâteau une sublime Bentley S1 ! Le tout était accompagné de quelques charmantes Ford Mustang !

Petite mention spéciale à certains autres modèles à l’instar de cette très belle Mazda MX5 « Mita » ou de cette Toyota MR2. Le rassemblement au Château de Courances a également reçu la visite d’une sublime Volvo P1800, la fameuse voiture rendue célèbre par la série « Le Saint » avec l’acteur britannique, Roger Moore !

Le rassemblement au Château de Courances : les coups de cœur de la rédaction

La collection de Maserati Ghibli II

Le rassemblement au Château de Courances 2020 a réuni, cette année, une belle collection de Maserati Ghibli II, du coupé au cabriolet ! Signé par Marcelo Gandini, son style atypique très marqué « années 1990 » lui offre un design très moderne, traduction du virage à 180° effectué par la marque au trident en 1992 ! Présentée à l’occasion du Salon de Turin, elle reprend tous les codes de Wedge Design, mêlant aérodynamisme, ligne carrée avec un point de fuite vers l’avant et ailes élargies. Sobre et élégance sont les maîtres-mot de cette italienne de caractère. Nous retrouvons cette identité dans l’habitacle. Portières, sellerie et ciel de toit mêlent boiseries, cuir et alcantara. Les sièges et les vitres sont électriques. La climatisation est automatique. A noter que la sécurité est assurée par des airbags sur les derniers modèles. Mais le must du must reste l’horloge sur le centre du tableau de bord !

Côté mécanique, la Maserati Ghibli II abrite un V6 à injection électronique, biturbo et double interchangeurs d’air, en position longitudinale avant de 2.0L (1996cm3) ou 2.8 (2790cm3) développant entre 284 et 306ch. Il est accouplé à une boite manuelle 4/5 ZF ou 6 rapports Getrag. Le système de freinage est assuré par des disques ventilés à l’avant et des disques pleins à l’arrière. Le comportement routier passe par l’ABS, un pont autobloquant, des amortisseurs réglables Koni, des pneumatiques de 16 pouces (ou 17 pouces Mille Miglia à partir de 1996). Elle réalise le 0 à 100 en moins de 6.0 avec une vitesse de pointe de 265km/h (bridée) pour un poids de 1.3 tonne sur la balance !

Produite à 2380 exemplaires entre 1992 et1998, la Maserati Ghibli II a connu pour ses séries limitées à l’image de la Maserati Ghibli II Primatist, lancée en 1996 et limitée à 60 unités avec une couleur « ultramarine »/sellerie en alcantara bleu, la Maserati Ghibli II Open Cup, spécifique à la coupe Maserati Ghibli développée en 25 exemplaires préparation course ou encore la Maserati Ghibli II Cup, dévoilée en 1995 avec une mécanique optimisée par de nouveaux turbos et produite à 60 unités.

Le Saviem TP3

Parmi les véhicules atypiques de ce rassemblement 2020 au Château de Courances, il y avait bien évidemment le Saviem TP3 ! Cet utilitaire léger à transmission 4×4 permanent a remplacé, dans les années 1960, le Dodge WC utilisé depuis 1945 par l’Armée française. Dévoilé lors de l’édition 1969 de l’Exposition de Matériel Militaire de Satory, avec ses versions « camionnette », « fourgon » et « décapotable », sa déclinaison civile n’apparaitra qua deux ans plus tard, en 1971.

Le Saviem TP3 vient s’ajouter au Saviem Super Goélette 2, commercialisé depuis 1965. Son habitabilité, son confort et sa fiabilité font partie de ses principaux atouts.
Avec 4.96m de long, 1.99m de large et 2.70m de haut, son gabarit en fait un véhicule spacieux et pratique, déclinés en torpédo, cabine tôlée, fourgon et ambulance. Le poids total de charge atteint les 3.9 tonnes au maximum, tandis que celui roulant est de 4.7 tonnes ! Encore mieux : l’habitacle peut accueillir jusqu’à 9 personnes pour la version civile et 10 pour la militaire, idéal pour transporter les blessés !

Le capot cache deux blocs moteurs à carburateur Solex, en position verticale avant avec, au choix, le 4 cylindres Renault Essence (L39) 2.6 (2600cm3) de 73ch, boîte manuelle 4 rapports au volant et boîte de transfert au plancher ou le 4 cylindres MAN Diesel (MB35/39) 3.3 (3319cm3) de 72ch, boîte manuelle 4 rapports au volant et boîte de transfert au plancher. Il faut savoir que le Saviem TP3 fait environ 2.0 tonnes pour les modèles les plus légers, voire environ 3.0 tonnes pour les version « ambulance » ! Il possède des freins tambours hydrauliques à servo, des suspensions à ressorts à lames et une barre de torsion pour optimiser la stabilité, sans oublier une direction non assistée !

Le Saviem TP3 sera commercialisé durant 24 ans, de 1966 à 1980, connaissant sur le parcours une nouvelle appellation : « TRM 1200 », en référence à « Toutes Roues Motrices et charge utile de 1,2 tonnes ». Il est supplanté par Citroën C25, Peugeot Dangel et TRM2000 (2.0 tonnes). Le modèle ci-dessous correspond à la version ambulance pour les forces armées tricolores.

Article écrit par : ABSOLUTELY CARS
Crédit Photos : ABSOLUTELY CARS

Cet article vous a plu ? Retrouvez un autre article à lire ici : Les Belles Cosaciennes 2020


Laisser un commentaire