Fiat, 120 ans de « Dolce Vita »

Fiat : une marque riche en histoire ! Elle est l’une des plus anciennes firmes automobiles italiennes, faisant rayonner le drapeau vert-blanc-rouge à travers le monde. Au fil des décennies, elle a acquis une renommée mondiale grâce à ses modèles emblématiques à l’instar de la Fiat 500, de la Fiat Topolino, de la Fiat 520 Superfiat ou plus récemment la Fiat Panda ou la Fiat Punto ! Fondée par Giovanni Agnelli en 1899, la célèbre entreprise turinoise fête donc ses 120 ans, inaugurant pour son anniversaire l’Heritage Hub, le nouveau musée du groupe Fiat-Chrysler Automobile à Turin. En cette année toute spéciale, ABSOLUTELY CARS se devait de le commémorer !

Fiat : 120 ans d’histoire automobile, 120 ans d’histoire internationale !

Fiat, le début d’une grande aventure

L’aventure Fiat (Fabbrica Italiana Automobili Torino) commence le 11 juillet 1899 à Turin. La firme italienne a été créée par trente actionnaires parmi lesquels figuraient :

  • Giovanni Agnelli (1866-1945), celui qui prit l’initiative de réunir ces trente personnes. Il n’était pas un technicien, ni un financier, mais un visionnaire qui devint directeur de la société de 1902 à 1945, le premier directeur étant Ludovico Scarfiotti (1869-1904).
  • Giovanni Battista Ceirano (1860-1912) qui, avec le concours de ses frères, à partir de 1888, produisit des bicyclettes, puis des motocyclettes. En 1898, il fabriqua une automobile conçue par l’ingénieur Aristide Faccioli, deux de ses salariés étant Vincenzo Lancia et Felice Nazzaro. Ce modèle fut équipé d’un bicylindre monté à l’arrière de 657cm³ (3,5cv), muni d’une boîte 2 vitesses, vendu sous la marque Welleyes comme les bicyclettes. En 1899, sa société fut achetée par Fiat et Ceirano dirigea le réseau commercial de la nouvelle entité en Italie, puis, en 1901, quitta cette dernière pour créer son entreprise avec ses frères.
  • Aristide Faccioli (1848-1919), qui conçut la Welleyes et la première Fiat. Il fut à l’origine du premier avion entièrement italien, un triplan réalisé par SPA qui décolla, la première fois, en janvier 1909.
  • Felice Nazzaro (1881-1940), qui assura la promotion de la nouvelle entité en tant que pilote de course.
  • Vincenzo Lancia (1881-1937), qui assura la promotion de la nouvelle entité en tant que pilote de course et devint, en 1906, constructeur d’automobiles.

Si la première année, Fiat sort de ses usines près de 24 automobiles, la firme italienne s’accroît rapidement, fabriquant 1150 voitures en 1906 ! Fiat est lancé ! Ainsi, depuis 120 ans, le nombre de modèles et de variantes est considérable, parsemé de modèles emblématiques !

Fiat, l’une des premières marques italiennes à s’internationaliser

Fiat s’internationalise très rapidement. En 1902, la marque italienne exporte vers les Etats-Unis ses automobiles au travers de l’importateur Hollander & Tangeman, implanté à New York. Ces voitures haut de gamme sont communément dénommées « Fiat Hol-Tan« . Les Etats-Unis sont un des nombreux marchés de la marque dont les exportations représentent 2/3 de sa production !

En 1908, la marque italienne crée sa première usine aux Etats-Unis sous le nom de Fiat Automobile Company. Ainsi, de 1909 à 1918, toutes les Fiat dédiées au marché américain proviennent de Poughkeepsie, dans l’Etat de New York. Fiat remporte un vif succès et continue à se développer ! En 1922, elle inaugure notamment la plus grande usine européenne à Lingotto, employant à cette époque près de 40 000 employés ! Nous pouvons souligner que la première automobile japonaise produite par Mitsubishi, de 1917 à 1921, le fut sous licence Fiat, preuve incontestable de l’influence de cette marque à l’époque. Cette fameuse voiture n’est d’autres que le model A !

En 1930, Fiat est présent sur trois continents : l’Europe, l’Amérique du Nord et l’Asie ! Elle crée d’autres marques (Simca, Fiat-Hispania, Polski-Fiat, Austro-Fiat, NSU-Fiat…) afin d’augmenter son influence sur les différents marchés européens, malgré un ralentissement du niveau de production dû à la crise économique mondiale de 1929 et la mise en place de la dictature de Mussolini. Il lui faudra vingt ans pour se relever !

Fiat, constructeur de voitures de luxe

Avant la Première Guerre Mondiale, les constructeurs italiens de voitures de luxe furent Flag, Itala et SPA. Pendant l’Entre-Deux-Guerres, leurs successeurs furent Isotta-Fraschini, Lancia, Ansaldo et Alfa Roméo. S’associant avec les meilleurs designeurs de son époque, Fiat, en tant que constructeur généraliste, poursuivit son activité automobile, proposant plusieurs modèles luxueux jusqu’en 1977 avec :

  • le spider Fiat Dino Pininfarina (1966-1972)
  • le coupé Fiat Dino Bertone (1967-1972)
  • la limousine Fiat 130 (1969-1976)
  • le coupé Fiat 130 Pininfarina (1971-1977).

La Fiat 500, un amour de voiture

En 1957, Fiat imagine l’un de ses modèles les plus emblématiques : la Fiat 500, la mini-voiture parfaite, à la fois efficace et économique ! Bénéficiant de l’aide du Plan Marshall et retrouvant son dynamisme d’avant-guerre, la marque italienne réalise un coup de maître ! Signée par Dante Giacosa, la Fiat 500 reste, malgré sa taille (2,97 m de longueur et 1,32 m de largeur), une véritable automobile à part entière ! Produite à 4 250 000 exemplaires, cette « micro-citadine » fut construite jusqu’en 1975 (pour la première génération). Un magnifique succès bien récompensé : Dante Giacosa a notamment reçu le Compas d’Or 1959 pour sa réalisation !

Coup de projecteur sur : la Fiat 520 Superfiat, la première V12 fabriquée en série en Europe !

L’unique Fiat équipée d’un V12 est la Fiat 520 Superfiat, première voiture européenne à en être dotée en petite série. Produite de 1921 à 1923, sa rareté, sa beauté et son élégance méritaient bien un focus de notre part !

fiat 520 01
Fiat 520 Superfiat V12

L’histoire du V12, une histoire européenne et américaine

L’histoire du V12 débuta en 1904 avec le moteur marin de course V12 Craig-Dörwald de 18352cm³ avec un angle de 90° muni d’un carter en aluminium développait 150cv à 900tr/mn. En mars 1912, le français Louis Renault (1877-1944) mit sur le marché le premier V12 d’aviation, ce moteur refroidi par air avec un angle de 50° pesait 290kg, avait une cylindrée de 12160cm³, développait 90cv à 900tr/mn. Le premier avion ainsi équipé fut le biplan de Maurice Farman (1877-1964). En octobre 1913, le français Louis Hervé Coatalen (1879-1962), ingénieur en chef de la Sunbeam Car Company, courut sur le circuit de Brooklands avec une voiture équipée d’un V12 de 9048cm³ pesant 340kg et développant 200cv à 2400tr/mn. Les constructeurs américains furent les premiers à proposer des automobiles équipées d’un V12 avec :

  • Packard, de 1915 à 1923, puis de 1932 à 1939.
  • le constructeur de moteurs Weidely Engine Company de 1916 à 1923 – les V12 étant montés sur la Pathfinder V12 de 1916 à 1917, l’Hal 21A et la Kissel Kar Double Point de 1917 à 1918, l’Austin Highway King de 1917 à 1919, la Singer série 20 en 1920, l’Heine-Velox Victoria de 1921 à 1923.
  • Enger sur la Twin Six en 1916, puis sur la Twin-Unit Twelve en 1917.
  • National sur la Highway Twelve de 1916 à 1919.
  • Haynes sur l’Haynes V12 de 1916 à 1922.

Pendant l’entre-deux-guerres, d’autres constructeurs américains prirent la relève dont :

  • Cadillac de 1931 à 1937,
  • Franklin et Auburn de 1932 à 1934,
  • Pierce-Arrow de 1932 à 1938,
  • Lincoln de 1932 à 1948.

Côté européen, Fiat est la première marque à glisser un V12 dans l’une de ses voitures produites en série !

21fiat 520 v12 dorsay coupe deville cropped
Fiat 520 Superfiat V12

La Fiat 520 Superfiat V12, le « Golden Jubilee » de la marque italienne !

Munie de freins sur les quatre roues, la Fiat 520 Superfiat fut construite en quelques exemplaires. Le Roi du Danemark, Christian X (1870-1947) qui régna à partir de 1912, visita l’Islande, en 1921, le cortège étant constitué de deux Fiat 520 Superfiat. Très rare de nos jours, il n’existe que très peu de photos de ce modèle si exceptionnel !

ModèleFiat 520 Superfiat (1921-1923)
MoteurV12 avec un angle de 60° OHV
Alésage en mm85
Course en mm100
Cylindrée en cm36805
Puissance80ch à 2000tr/mm
Boîte à vitesses3 rapports
Vitesse maximale120 km/h
Longueur en m5,24
Empattement en m3,86

Article co-écrit par : ABSOLUTELY CARS & CARDO
Crédit Photos : ABSOLUTELY CARS & Photos d’archives

Cet article vous a plu ? Retrouvez un autre article à lire ici : La Ferrari 330 GT 2+2, un pari réussi


Laisser un commentaire