Focus sur : La Skoda Felicia Fun, un pick-up pour voir la vie en jaune

Certaines marques sont douées pour faire le buzz. C’est le cas du constructeur tchèque Škoda qui présente, en 1996, une voiture au design extravagant, attirant les regards de la presse et du grand public. Le pari est osé et ce nouveau véhicule reçoit le très bon accueil dont la marque tchécoslovaque a besoin. En effet, récemment rachetée par Volkswagen, elle souhaite partir à la reconquête du marché automobile européen et regagner sa place sur l’échiquier. Cette automobile excentrique n’est d’autre que la Skoda Felicia Fun. Résolument décalée, elle détonne par son non-conformisme, sa très grande polyvalence et sa carrosserie couleur « canari ». Voiture des surfeurs, c’est aussi un coup marketing savamment orchestré ! ABSOLUTELY CARS vous propose donc de revenir sur ce modèle très spécial qui permet de voir la vie en jaune !

De la Skoda Favorit à la Skoda Felicia Fun : la genèse d’une voiture atypique

Le 16 avril 1991, le constructeur tchèque Skoda est racheté par le groupe allemand Volkswagen. La marque possède alors qu’un mono-produit, la Skoda Favorit, déclinée en berline, en break et en pick-up. Dotée d’un moteur traction avant, d’une carrosserie 5 portes et d’un confort grandement amélioré du comportement routier, cette voiture était une révolution en soi pour Skoda. Toutefois, son développement a mis à mal les finances, malgré qu’elle se vend particulièrement bien à l’exportation et couvre un large marché. Si l’entreprise arrive à survivre, le coup de grâce vient en 1990, avec la chute de l’URSS et la privatisation des usines. Deux repreneurs sont en lice : Renault et Volkswagen. Finalement, ce sera le constructeur allemand qui conclura l’affaire.

En 1994, il est décidé de redonner de l’impulsion à la Skoda Favorit. Cette dernière connaît un profond restylage. Elle est remaniée, fiabilisée et se voit équiper d’une motorisation Volkswagen. Cette transformation durable arrive avec un changement de nom : ce sera « Skoda Felicia ». Présentée fin octobre 1994 sur le Pont Charles à Prague, elle offre le véritable bond en avant dont avait besoin le constructeur tchèque grâce à sa qualité de fabrication supérieure. La berline sera rejointe, en juin 1995, par le break (appelé aussi Skoda Felicia Kombi) et, en octobre 1995, par le pick-up.

Mais renouveler sa gamme ne suffit pas pour exister. Pour cela, il faut faire le buzz. C’était déjà le cas lorsqu’André Citroën était à la tête de la marque éponyme et c’est toujours le cas dans les années 1990. Volkswagen souhaite améliorer l’image de Skoda, dont la connotation soviétique colle à la peau. Il faut qu’elle soit plus « fun ». Exit le cabriolet trop contraignant à construire, bienvenue au véhicule de loisir ! Ce véhicule sera la future Skoda Felicia Fun !

La Skoda Felicia Fun (type 797), la vie haute en couleurs !

En 1996, Skoda présente au grand public la Skoda Felicia Fun, qui repose sur la plateforme réhaussée du pick-up de la Skoda Felicia. La proposition décalée est saluée par la critique, charmée par le parti pris de profiter de la vie et du temps libre. De ce fait, ce qui aurait dû n’être qu’un concept-car est commercialisé à partir de mai 1998. En référence à l’aventure, au soleil et au plaisir, cette déclinaison ludique se caractérise par sa couleur flashy, soit « full » jaune, soit bi-ton (jaune-orange ou jaune-vert). Elle recouvre aussi bien la carrosserie que les jantes à sept branches de 13 pouces en alliage en passant par le pare-buffle, les ailes en plastique et le bas de caisse ! Seuls la galerie de toit, les montants des vitres et le hard-top destinés aux passagers arrières sont noirs !

Sa structure s’apparentant plus à celle d’une camionnette, la Skoda Felicia Fun (type 797) n’est pas seulement une voiture colorée au look atypique. En effet, elle se veut être très polyvalente. Si nous pourrions croire qu’il s’agit d’une stricte deux places, elle nous fait mentir en dévoilant une banquette complémentaire de deux places. Il faut savoir que le panneau arrière de la cabine peut reculer dans la benne, démontrant tout le « fun » et l’originalité de ce véhicule. Les passagers se retrouvent ainsi les « chevaux aux vents », mais peuvent être aussi recouverts d’un hard-top !

Si l’originalité est de mise, la sécurité est bien là. Nous retrouvons sur le pare-buffle des antibrouillards, mais aussi une galerie de toit, un arceau de sécurité, une plateforme tapissée de bois (Epicéa) et un aileron. A noter que les airbags étaient en option. Autres spécificités de la Skoda Felecia Fun : l’accès à la plateforme arrière se fait à travers une vitre électrique et la charge utilise de la benne culmine à 500 kg.

Côté intérieur, l’habitacle de la Skoda Felicia Fun se pare d’une présentation toute aussi colorée au niveau des garnitures de portes, du volant, de la sellerie dont les parties centrales noires à motifs jaunes, de l’instrumentation dont le fond des compteurs, du pommeau, du surtapis avec passepoil jaune et même du soufflet de vitesse. La climatisation manuelle est en option. De quoi voir la vie en « jaune » ! Et ce aussi bien à l’avant qu’à arrière ! Et pour ceux qui craignent que la banquette arrière rabattable placée à l’extérieur de la cabine («party trick») ne laisse pas une place suffisante pour les bagages, ne vous inquiétez pas : la capacité du coffre varie entre 850 et 1370 litres !

Côté mécanique, la Skoda Felicia Fun possède le moteur le plus puissant de la Skoda Felicia, à savoir le 4 cylindres 1.6 (1598cm3) de 75ch d’origine Volkswagen en position transversale avant, accouplé à une boîte manuelle 5 rapports. Le système de freinage est assuré par des disques à l’avant et des tambours à l’arrière. Les performances restent modestes : 0-100 est réalisé en 12.5 secondes pour une vitesse de pointe de 161km/h. Le comportement routier passe par une direction assistée, une transmission type traction, l’ABS (option), des suspensions McPherson, deux barres de torsion et des pneumatiques 13 pouces (165/80). L’ensemble pèse entre 1035 et 1500kg selon la charge.

La Skoda Felicia Fun sera commercialisée jusqu’en 2000 et vendue à 4016 exemplaires, dont une centaine dans l’Hexagone. Elle représente 0.28% de la production totale de la Skoda Felicia, faisant d’elle une youngtimer rare. Un club lui est spécialement dédié en République Tchèque ! Aujourd’hui, elle est considérée comme un collector, bien qu’oublié du grand public et restera à tout jamais dans les esprits comme ce coup marketing décalé plus que remarqué !

Article écrit par : ABSOLUTELY CARS
Crédit Photos : ABSOLUTELY CARS & Photos d’archives

Cet article vous a plu ? Retrouvez un autre article à lire ici : Les Jeeps Willys colombiennes, les fameuses « Cafeteros »


Laisser un commentaire