Focus sur : Les Jeeps Willys colombiennes, les fameuses « Cafeteros »

La fin de la Seconde Guerre mondiale a entraîné un engouement sans précédent vis-à-vis de la fameuse Jeep Willys. L’héroïne du Débarquement de Normandie s’exporte à travers le monde et fait l’objet d’un incroyable nombre de versions selon les pays. Parmi ces nations, il y a le continent sud-américain et plus particulièrement la Colombie. Là-bas, cette voiture, appelée Jeep Cafeteros, est un incontournable, disposant même de son festival annuel depuis 1988, nommé « Yipao Parade » ! Ainsi, après vous avoir fait découvrir les non-moins célèbres Gaz, puis la Delahaye VLR et l’Hotchkiss M201, ABSOLUTELY CARS vous dévoile tous les secrets de ces Jeeps Willys Colombiennes !

Les Jeeps Willys colombiennes : les « mules mécaniques »

Avec ses capacités tout-terrain, sa transmission quatre roues motrices, sa maniabilité, sa légèreté et sa facilité d’entretien, la Jeep Willys a, tout de suite, intéressé le milieu agricole. Les « cafeteros », les cultivateurs de bananes et les fermiers s’en servent pour transporter des passagers et l’alimentation.

Il faut savoir que le nombre d’exemplaires présent sur le territoire colombien est alors très faible, ce qui amène l’importation des modèles Jeep Willys CJ2-A par le distributeur « Interamericana ». Ce dernier est également adjoint à la Fenalco (Federación Nacional de Comerciantes), organisation destinée à la promotion du commerce. Les villes retenues pour écouler les véhicules passent de 5 à 18. La promotion passe par des démonstrations effectuée sur les places des villages. Les Jeep remplies au maximum prouvent leurs capacités : fiabilité et robustesse. Surnommées les « mules mécaniques », elles viennent remplacer les mules et chevaux qui ont l’habitude de gravir des cols montagneux assez raides.

Les premiers modèles débarquent donc à partir de 1952, avec les Jeep Willys CJ2-A et Jeep Willys CJ-3B. Ces dernières sont caractérisées par un bloc moteur dont la puissance est augmentée. Les générations suivantes seront également importées à l’image des Jeep Willys CJ-5 et Jeep Willys CJ-6. La force de ces modèles est leur maintenance facile et l’entretien simple tandis que les éléments du châssis et de la carrosserie sont disponibles d’origines.

La majorité se retrouve dans les cultures de café (zona Cafetera) et de bananes. Aujourd’hui, il est difficile de comptabiliser le nombre d’exemplaires encore présents sur le territoire. Il semblerait que quelques dizaines de milliers d’unités continuent de circuler. Au-delà de l’agriculture, certains véhicules sont reconvertis en « coffee trucks » ou encore en transport de touristes. On les reconnait à leurs décorations (carrosserie, jantes et habitacle) aux couleurs du drapeau national, à leurs accessoires humoristiques et extravagants, sans oublier à leurs symboles religieux.

La « Yipao Parade », l’incontournable événement hommage aux Jeeps Cafeteros

Depuis 1988, la ville de Calarca, au centre du pays, organise le rendez-vous annuel de la Jeep Willys en Colombie : la « Yipao Parade ». Ici, la Jeep Willys est mise à l’honneur tout comme sa force et ses qualités. Elle se voit chargée à bloc de divers articles, le plus souvent du café et des bananes et réalise des « wheelings ». Le succès est bien présent chaque année avec une centaine de voitures présentes avec, à leur volant, les pilotes de Jeep surnommés « Viperos ». Le poids et l’accélération font basculer la voiture vers l’arrière et la distance parcourue doit être la plus importante ! Au cours de cette manifestation populaire et conviviale, on distingue entre autres ces épreuves :

  • Le « déménagement » : la Jeep Willys accueille sur la plage arrière du mobilier domestique avec en complément des objets décoratifs et pratiques, allant même aux animaux. L’idée d’un déménagement est donc reconstitué.
  • Le « transport de produits agricoles » : les marchandises concernent le bois, les fruits et le café entassé.
  • La « pique » : la charge est composée de matières et d’articles locaux. Le poids total du chargement atteint quand même 1.8 tonnes.

Véritable institution nationale, la Jeep Willys colombienne perpétue l’histoire et la tradition de la mythique Jeep américaine. Le modèle le plus courant reste pourtant la Jeep Willys CJ-3 qui a su conserver tout son attrait et ses capacités de franchisseur ! On peut également retrouver ces véhicules en modèles réduits qui font l’objet de collections uniques chez certains passionnés de ce 4×4 !

Article écrit par : ABSOLUTELY CARS
Crédit Photos : ABSOLUTELY CARS & Photos d’archives

Cet article vous a plu ? Retrouvez un autre article à lire ici : la Jeep, une héroïne du Débarquement


Laisser un commentaire