Nous y étions : Le Festival 72 du Mans 2021

Les 9, 10 et 11 juillet 2021, le Centre des Expositions du Mans a accueilli le Festival 72 du Mans 2021. Cet événement hors normes offrait un large éventail de choix, idéal pour satisfaire toutes les passions ! Au programme, les visiteurs pouvaient assister à des concerts de musique métal ou rock en plein air, participer à des tournois de poker, ou encore se faire tatouer. Mais le clou du spectacle était bien évidemment l’exposition de voitures aux multiples carrosseries. En effet, une cinquantaine de véhicules anciens étaient réunis aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur, pour le plus grand bonheur des passionnés. Conformément à sa vocation de « plus grand événement du grand ouest », cette première édition a particulièrement brillée par la présence de nombreuses voitures américaines. Mais pas que ! ABSOLUTELY CARS vous propose de revivre ces trois jours de festival, dans une ambiance festive et musicale, au cœur des allées de cette manifestation qui a rassemblée près de 8000 personnes !

Le Festival 72 du Mans 2021 : le nouveau rendez-vous des passionnés

Les voitures de collection, reines du festival

Le Festival 72 du Mans est le petit dernier du calendrier automobile, déjà bien chargé depuis la reprise. Et pour cette première édition, les organisateurs ont vu les choses en grand. En effet, plus qu’un rassemblement de véhicules de collection, cet événement a regroupé sous la même bannière des concerts de la musique hard/rock/métal, les mécaniques moto-auto-trucks, le tatouage et le poker, le tout dans une ambiance vintage. L’endroit est grand et propice à la balade et la découverte. C’est ainsi, dans une ambiance « années 1960/1970 », qu’on (re)découvre quelques unes des plus belles « muscle cars », véritables reines de ce festival, cette année. Les belles Américaines étaient déclinées à l’infini avec ses berlines, ses coupés, ses pick-up ou encore ses hot-rods. Buick, Dodge, GM, Cadillac, Corvette, Ford, Plymouth, toutes les marques étaient présentes, s’exposant fièrement malgré la pluie. Les styles « concours » ou « rusty » s’accompagnent de coloris, décorations et stickers en référence à la culture « US ».

La 1ère édition du Festival 72 du Mans a également compté sur les Européennes qui ne sont pas en reste avec un plateau alliant vintage et modernes. Entre les Aston Martin Rapide, Karmann Ghia, Mini de « compétition », Porsche 911, Triumph TR, Volkswagen Coccinelle et Combi, elles sont bien toutes là pour notre plus grand bonheur, les voitures électriques aussi avec le nouvelle Porsche Taycan Turbo S.

Parmi les nombreux stands, il était possible de trouver de nombreux spécialistes automobiles à l’instar de L’Atelier Nicolas Pinon, une entreprise locale spécialisée dans les anglaises de collection et la restauration. Ce qui nous a le plus séduit, ce sont les voitures qui sont exposées ! Ils sont venus avec des modèles MG, Morgan et Morris. Certains véhicules sont en provenance de l’outre-Atlantique, comme le hot-Rod Ford, le Ford T-Bird de 1955 et l’ambassadeur Hudson Terraplane.

L’aspect compétition était bien présent au Festival 72 du Mans 2021 et se traduit par deux exemplaires uniques de Citroën 2CV. Elles ont participé au championnat dédié à la mythique citadine familiale d’après-guerre : la « 2CV Racing Cup ». La Sarthe dispose donc de deux équipages s’illustrant sur les pistes européennes (Belgique, France, Pays-bas,…) avec au final, les courses d’endurance de 12H ou 24H (Spa-Francorchamps). A noter que la ligne et la mécanique restent inchangées, mais se dotent de pneus slicks et de prises d’air supplémentaires. L’habitacle est entièrement dépouillé à l’image de la sellerie remplacée par des sièges baquet FIA. A cela, on y ajoute un renforcement de la caisse via un arceau de sécurité et un abaissement de la structure.

A l’heure des vacances, le Festival 72 du Mans fait également la part belle aux mythiques caravanes des années 1960/1970 tractées par les voitures de nos parents ou de nos grands-parents. Qu’elles soient européennes ou d’outre-Atlantique, un air de Nationales 6 et 7 flotte dans l’atmosphère tandis qu’on se croit à l’arrivée d’un camping avec ses mobile-homes plus ou moins imposants ! Berlines, Break, coupé, cabriolet ou tout-terrain, il était bon le temps où l’on prenait son temps sur les petites routes ! Certains osent même le Hot-Rod… Bref, le Festival 72 du Mans 2021 assurait un véritable moment de nostalgie !

Le show truck du Festival 72 du Mans : les camions de la démesure !

La 1ère édition du Festival 72 du Mans a offert une place de choix pour les traditionnels trucks « made in USA ». Kenworth, Mack, Peterbilt… une douzaine de ces symboles de la démesure américaine était ainsi exposée ! Il est clair que nos camions de transports font pâle figure à côté de ces mastodontes pouvant tracter jusqu’à 66 tonnes ! Le gabarit fait plus que sourire, compte tenu que ma hauteur atteint tout juste le sommet de la calandre chromée ! L’habitacle est également à l’image de l’extérieur via une présentation composée d’une studette : banquette de couchage, TV , Micro-ondes, rangements,… Le Festival 72 du Mans a offert un très beau show truck venant compléter la collection de voitures exposées à proximité.

Retour sur les deux halls dédiés à la mécanique

Les motos bien présentes au Festival 72 du Mans

Nos amis, les motards, n’étaient pas en reste avec une magnifique collection de motos fièrement exposées par les concessionnaires et artisans locaux ! Harley Davidson Le Mans se démarque au travers de sa tente gonflable et de son deux roues transformé techniquement en tout-terrain. On y ajoute les trikes à l’instar du modèle Can-Am Spyder (permis voiture), distribué par l’entreprise « New Trois Lacs » à deux pas du circuit.

Les halls de collectionneurs au Festival 72 du Mans

Dans les deux halls dédiés à la mécanique, lors du Festival 72 du Mans, il était possible de rencontrer de nombreux clubs de collectionneurs à l’image du « Driver Car le Mans » et du « New’stalgia American Cars ». Sur les stands, il était possible de retrouver des modèles européens et japonais à l’instar des Fiat Ritmo, Lotus Seven, Mazda MX5, SIMCA Vedette ou encore l’iconique Volkswagen Coccinelle. Toutefois, ils restent minoritaires malgré un parking extérieur plus hétéroclite.

Le reste du plateau est fortement représenté par le pays de l’Oncle Sam. En effet, comme à l’extérieur, les Américaines sont en terrain conquis avec la présence de leurs plus célèbres constructeurs, Buick, Cadillac, Chevrolet, Dodge et Ford, tous venus avec des modèles bien connus des passionnés : Charger, Corvette, De Ville, F-150, Mustang,

Nos coups de cœur au Festival 72 du Mans 2021

Notre premier coup de cœur est cette magnifique Cadillac La Salle Opéra coupé de 1937. Lancée en 1927, notre exemplaire opte pour des modifications face à la concurrence des Lincoln Zephyr et Packard One-Twenty. Elle possède un châssis en croix, une caisse abaissée, différentes carrosseries (sedan, coupé, coupé décapotable et sedan décapotable), un bloc moteur Cadillac V8 « série 60 » 5.3 (5278cm3) carburateur double corps de 125ch et une suspension optimisée. Le millésime 1937 voit la production de 32 000 unités

Notre deuxième coup de coeur concerne une Excalibur Phaeton SS de 1974, régulièrement visible au sein des rassemblements et de la Parade des Pilotes lors des 24 Heures du Mans. Pour rappel, cette marque 100% USA était le 4ème constructeur américain avec une construction artisanale « handmade ». La structure cabriolet en acier inoxydable se marie avec un habitacle 4 places full cuir. Côté moteur, on trouve un bloc V8 Corvette accouplé à une boîte automatique ou manuelle. Le millésime 1974 fut une bonne année avec 93 Excalibur Phaeton construites sur 115 produites.

Notre troisième et dernier coup de cœur est pour cette Renault R5 GTL de 1978 en provenance du Canada, unique exemplaire recensé en Europe et au pays des caribous ! Il s’agit d’un véhicule d’export rapatrié en 1981 et ayant subi une restauration en 2012 à l’occasion du Salon Epoqu’Auto. Elle se distingue par des parechocs spécifiques, des protections de passages de roues à l’avant, une prise électrique 110V via une résistance et un bloc « R1224 » 1.3 (1289cm3) carburateur double corps de 58.5ch, accouplé à une boite manuelle 4 rapports. Les performances sont modestes avec 160km/h en vitesse de pointe. L’ensemble pèse 810kg sur la balance, tout en se négociant à 27 700frs à l’époque.

Francis Zegut : « L’ambiance est festive au Festival 72 du Mans »

Durant le Festival 72 du Mans, nous avons eu l’immense plaisir d’interviewer Francis ZEGUT, animateur chez Pop-Rock Station et chez RTL2. Vous êtes également un fin amateur de voiture, votre deuxième passion. Si je vous dis « musique country », à quelle voiture cela vous fait penser ?

Je l’associe immédiatement à un pick-up Dodge ou Ford, un utilitaire américain avec une benne derrière, noir avec des jantes chromée et des spots lumineux sous le châssis. Le rythme n’influe pas : il s’agit simplement d’un mode de vie. On peut être amoureux d’une certaine forme de musique dans un état et rouler dans un pick-up ou une berline japonaise. La musique accompagne la vie, mais elle n’est pas différente en fonction des pays.

Dehors, il y a un superbe truck décoré aux couleurs de Johnny Halliday. Il est vraiment la star. Comment peut-on décrire cette ferveur ?

Johnny Halliday est et reste l’ambassadeur Français du Rock (issu du blues et de la country). C’est de la musique qui raconte la vie des gens et les routiers en font pleinement partie.

Est-ce que la chanson intitulée « Cadillac » a fortement influencé les acheteurs envers la marque homonyme ?

Les bénéfices pour la marque ont été démontrés et Johnny est devenu une sorte d’influenceur de l’époque. La musique est indispensable partout dans les publicités et les films. Optic 2000 !!! (rires)

Quels véhicules avez-vous dans votre garage ?

Avant, j’ai eu un Triumph Bobber et maintenant je roule en moderne : une Citroën C1, boîte automatique. Je ne conçois plus d’utiliser une boîte manuelle. Mon rêve reste d’avoir un pick-up américain des années 1950, type Dodge B2 ou Ford F100. Il y a des priorités dans la vie avec la famille. D’ailleurs, il y en a un bleu magnifique avec une caravane qui est exposé aujourd’hui.

Cette année, c’est la première édition du Festival 72 du Mans. Que retenir de ce lancement ?

Il y a le hall qui est dédié entièrement à la moto. On trouve plein de grandes marques préparateurs et des ouvrages. L’autre hall dispose de vêtements et accessoires fities/sixties, auquel on ajoute un tournoi de poker qui connait un grand succès. A l’extérieur, on a les trucks avec des peintures de Johnny Halliday, des Vieilles Canailles, de Max Meynier ou encore de Céline Dion. Tant mieux que la star québécoise soit là, ma femme en est totalement fan. Les routiers sont également très sympas. Quand on se balade, on aperçoit des Corvette rétro des V8 et des motos rugissantes. L’ambiance est festive et on ne peut pas effacer une culture ! Je suis un vieux « boomer » trivial et je ne veux pas que l’on me l’enlève. Les nouvelles technologies électriques et hydrogènes sont intéressantes et je ne suis pas contre les progrès. On se doit de passer le témoin aux générations futures !

Article écrit par : ABSOLUTELY CARS
Crédit Photos : ABSOLUTELY CARS

Cet article vous a plu ? Retrouvez un autre article à lire ici : Le Youngtimers Festival 2021


Laisser un commentaire