Nous y étions : L’Historic Racing by Peter Auto 2021

Malgré l’absence remarqué du « Le Mans Classic », la saison automobile a bien repris sur le circuit des 24 Heures du Mans. Le mois de juillet a commencé de la plus belle des manières avec l’Historic Racing by Peter Auto 2021, un événement qui fait partie des Séries by Peter Auto. Pour cette deuxième étape, les plus belles voitures de courses se sont données rendez-vous sur le beau circuit « Bugatti ». Questions sensations, le spectacle était au rendez-vous pour ce tout premier événement ouvert au grand public ! Entre pluie et éclaircies, les conditions ont rendu l’ensemble du processus (essais, qualifications et course) adaptables en continu pour les équipes. ABSOLUTELY CARS revient sur cet événement ouvrant la saison estivale et automobile pour l’Automobile Club de l’Ouest (ACO) : 500 voitures, 3 jours, 8 plateaux et un panel historique allant des années 1950 aux nouveau millénaire ! Le tout au plus près de la piste !

Fifties Legends : les voitures les plus anciennes des Series by Peter Auto

Lancées en 2004, les Séries by Peter Auto mettent à l’honneur l’univers des courses historiques. Après Dijon-Prenois, c’est cette fois-ci le circuit Bugatti, sur le terrain des 24 Heures du Mans, qui est devenu le nouveau terrain de jeu pour nos anciennes voitures de courses grâce à l’Historic Racing by Peter Auto 2021. Neuf plateaux se sont succédés et non des moindres. Sans aucun doute le plus récent d’entre eux, les Fifties Legends regroupent pourtant les plus anciennes automobiles de cet événement. Nous y retrouvons principalement des bolides des années 1950 qui ont remis la compétition juste après la Seconde Guerre Mondiale. Les Anglaises affichent clairement la couleur avec 99.9% des modèles, soit 25 véhicules parmi lesquels nous pouvons citer : Austin Healey, Austin-Mini, Cooper T39, Elva MK5, Ford Cortina, Jaguar MKII, Lotus Elite, MGA/MGB, Morgan Plus 4, Triumph, TVR. Nous ne comptons qu’une seule autre européenne à l’image de la Porche 356 1500 coupé de 1954. Toutes ont appartenu aux classes GT/GTS et TC.

Sixties Endurance : les icônes des championnats du monde

Créé en 2010, ce plateau des Series by Peter Auto regroupe les sportives pré-63 et les GT pré-68, offrant une superbe occasion d’admirer en piste les icones du championnat du monde de l’époque ! Cette année, ce plateau de l’Historic Racing by Peter Auto 2021 comptait le plus de véhicules, soit 62 au total. A noter que les Européennes étaient nettement en majorité. Nous retrouvons évidemment les Elva, Jaguar Type E, Lotus Elan, MGA/MGB, Morgan Plus 4, Triumph TR… Les modèles ouverts sont symbolisés par les Lotus XI, Lister Knobby Chevrolet et Lotus Mark IX. Parmi les autres pays présents, on note l’Allemagne via les Porsche 356, Porsche 604, Porsche 911 et l’Italie avec une Alfa Roméo Giulia Sprint GTA. Les Etats-Unis ne sont pas en reste. En effet, le continent nord-américain est venu représenté par la marque Chevrolet et un certain Caroll Shelby. On remarque une Chevrolet Corvette Stingray (1964), les classiques Shelby Cobra 289 et une magnifique Shelby Daytona coupé.

The Greatest Trophy : l’exception à l’Historic Racing by Peter Auto Le Mans

Depuis 2018, la série The Greatest Trophy permet à tous les grands modèles d’exception qui ont marqué les épreuves d’endurance majeures des années 1950 et 1960 de pouvoir revivre les heures de gloires. Cette catégorie de l’Historic Racing by Peter Auto 2021 s’adresse aux gentlemen drivers ! L’Europe est encore au rendez-vous avec une diversité plus large : anglaises, germaniques et italiennes. Les british sont, quant à eux, représentés par une AC Ace Bristol Le Mans et deux Lister (Chevrolet et Jaguar)..Outre-Rhin, Porsche marque son territoire via les Porsche 356, Porsche 550 Spyder et Porsche 718 RS tandis que la botte italienne nous a proposé des Alfa Roméo Giulia TZ/Giulietta TZ, Bizzarini 5300GT, Osca MT4.

Heritage Touring Cup : sur les traces du Championnat d’Europe de Tourisme (ETCC)

Qui se souvient de l' »European Touring Car Championship » qui a vu s’affronter les plus grands constructeurs ? L’Heritage Touring Cup permet de revenir sur cette période où des modèles GT rivalisaient sur les pistes du vieux continent, de 1966 à 1984. A l’occasion de l’Historic Racing by Peter Auto 2021, ce plateau composé de 30 véhicules a fait la part belle aux bolides qui ont marqué les années 1960-1970-1980. BMW et Ford se partagent les modèles. En effet, le constructeur munichois vient avec des BMW 3.0 CSL, BMW 323i et BMW 635CSi, tandis que Ford Europe débarque avec des Ford Capri RS et Ford Escort RS. Ce plateau réservait tout de même quelques surprises avec la présence très remarquée d’une Jaguar XJS, d’une Alfa Romeo 1750 GTV et de trois Ford Mustang 289.

Porsche 2.0 : l’unique plateau monotype de l’Historic Racing by Peter Auto 2021

Réservé aux Porsche 911 2 litres châssis court conformes au règlement FIA pré-1966, le plateau Porsche 2.0 a dû ravir tous les amoureux de la marque et du modèle. Il est important de savoir que cette catégorie GT met avant tout à l’honneur les 17 victoires lors des 24 Heures du Mans de ce constructeur iconique. A l’occasion de l’Historic Racing by Peter Auto 2021, ce plateau a réuni 20 exemplaires de la mythique Porsche 911 avec le bloc moteur 2.0. Entre les séances d’essais du vendredi et les qualifications du samedi, la bataille a été rude entre les pilotes. Que ce soit sous un soleil rayonnant ou une pluie diluvienne, la conduite a dû s’adapter continuellement. Beaucoup ont fait des sorties de pistes, alors que d’autres se sont mis dans les graviers.

Classic Endurance Racing : quand l’endurance règne en maître

Plateau historique des Séries by Peter Auto, le plateau Classic Endurance Racing retrace l’âge d’or, de 1966 à 1981, des courses d’endurance. Aujourd’hui, cette catégorie est composée de deux plateaux. Le premier a rassemblé 35 monoplaces symbolisant les périodes des sixties et seventies. En plus des GT type Chevrolet Corvette C3, De Tomaso Pantera GR4, Ford GT40 et Porsche 911, les monoplaces proto viennent compléter la grille. Nous notons notamment des Chevron B8 (1968-1969), Chevron B16 (1970)/B19 (1971) ou encore d’une Lola T70/T212 (1967-1969-1971). Le seconde met à l’honneur 14 véhicules ayant marqué l’endurance à l’international. Parmi les prototypes, on remarque les Chevron B36 (1976-1979), Cheetah G601 (1976), TojSC033/034 (1976-1978), Porsche 934/6 (1976) et Ferrari 512BB LM (1981).

Group C Racing : les plus belles lignes des 24 Heures du Mans

Le mythique Group C est indéniablement attaché au circuit des 24 Heures du Mans. De 1982 à 1993, de nombreuses voitures légendaires ont écrit ici quelques-unes des plus belles heures de cette course d’endurance. L’Historic Racing by Peter Auto 2021 remet à l’honneur les « sport-prototypes » qui se sont illustré lors de cette légendaire compétition. Cette année, il était possible d’admirer 11 exemplaires répartis chronologiquement entre les Jaguar XJR-12 (1987-1990), Nissan R90CK (1990), Spice SE90 (19090), Porsche 962C (1991), Ada 02B (1998), Olmas GLT200 (1998), Tiga GC288 (1988). Il ne manquait plus que la Peugeot 905 victorieuse de l’épreuve mancelle 1993 et ultime représentation du Group C !

Endurance Racing Legends : les modernes rentrent en piste

Le plateau Endurance Racing Legends de l’Historic Racing by Peter Auto regroupe les GT et prototypes qui ont couru les plus célèbres épreuves d’endurance dans les années 1990 et 2000. Les 27 monoplaces et prototypes les plus modernes de l’évènement se sont retrouvés sur la piste. L’occasion est trop belle pour admirer de nouveau les bolides de ces années en pleine action. Quelque soit le design extérieur et la sonorité des moteurs, on ne peut que rester en émerveillement. Parmi les modèles, nous retrouvons les GT2A/GT2B, mais aussi les Toyota Supra GT2 (1995), Dodge Viper GTS-R (1997) Porsche 993 GT2 Evo (1996-1997-1998), Ferrari 360 Modena (2000), Porsche 996 GT3-RS/RSR (2001-2008), Saleen S7-R (2002), Aston Martin DBR9/DBRS9 (2006-2010), Ford GT (2010)… et même une Corvette en invité ! Quant aux LMP (Le mans Prototypes), ils se distinguent avec les Keiler KII (1998), Riley and Scott MKIII (1999-2003) et Lola MG (2004).

Article écrit par : ABSOLUTELY CARS
Crédit Photos : ABSOLUTELY CARS

Cet article vous a plu ? Retrouvez un autre article à lire ici : God Save the Car Festival 2021


Laisser un commentaire