Nous y étions : Immersion au cœur des Track Days 2019 à Lurcy-Lévis

A l’occasion du Lundi de Pâques, le 22 avril 2019, des dizaines de passionnés se sont donnés rendez-vous pour les Track Days 2019, à trois heures de la capitale, sur les terres auvergnates. Le lieu de ce rassemblement n’est pas inconnu pour les amoureux de sensations fortes puisqu’il s’agissait du Circuit automobile privé « Michel Tissier » de Lurcy-Lévis. Au programme du jour : de la puissance, de la gomme et le plaisir de lâcher les chevaux. Zoom avec ABSOLUTELY CARS sur une journée drift entre amateurs de belles cylindrées avec les essais exclusifs d’une Nissan GTR et d’une Porsche 911 GT3 RS !

Le Circuit automobile Michel Tissier, centre d’essais d’exception depuis 1989

Michelin, Sagem, Scuderia Ferrari, McLaren Mercedes… Quel est le point commun entre ces marques et écuries ? Elles ont toutes fait des essais sur le Circuit automobile privé « Michel Tissier ». A trois heures de route de Paris, perdu en Auvergne, ce circuit, basé dans le village de Lurcy-Lévis, a notamment vu les essais de la SIGNATECH-ALPINE pour les 24h du Mans ou encore la Formula Renault. Avec sa ligne droite homologuée par la FiA (Fédération Internationale de l’Automobile), le Circuit Automobile Michel Tissier est aussi reconnu pour sa modularité, s’adaptant à chaque événement à l’instar de celui organisé ce lundi de Pâques. Le programme est simple : drift, roulage clubs, track days… Bref, le lieu est idéal. Il faut dire qu’avec ces cinq configurations allant de 1.1 à 4.2 km, la piste possède une ligne droite de 1,5 km, unique en Europe – d’où l’attrait de certaines écuries de Formule 1 afin d’optimiser de l’aérodynamisme de leurs monoplaces !

Les Track Days 2019 à Lurcy-Levis : le Paradis du drift, du roulage clubs et du track days !

Ce lundi 22 avril 2019 était un peu spécial sur le Circuit Automobile Michel Tissier. Cette session de roulage a réuni professionnels et amateurs de mécaniques préparées. La puissante et les sensations uniques étaient à l’ordre du jour. ABSOLUTELY CARS vous immerge dans cette expérience d’un nouveau genre !

Derrière le volant de la Nissan GTR : sportive de Paris à Lurcy-Levis

Participer à un tel événement, ça se mérite. Un ami nous a donné rendez-vous à 8h du matin quelque part dans Paris. Alors que l’aube s’installait sur notre capitale, un modèle sportif et mythique par excellence nous attendait : une Nissan GTR de 2010 de 660ch. Performances, exubérance, polyvalence, aucun superlatif n’est capable de définir ce monstre dévoreur d’asphalte. Dès le démarrage, nous sentons que la bête est prête à rugir et que les 300 kms qui nous séparent de Lurcy-Lévis vont être riches en sensations. Côté design, la marque a misé sur un capital sympathie pour tout mordu de supercars. Le mot d’ordre reste le même : « Performances et efficacité pour un prix défiant toute concurrence« .

img 20190422 111826
3 initiales pour « Gran Turismo racing »

A son bord, nous constatons immédiatement que, contrairement à d’autres marques comme Lamborghini, Honda, McLaren, Mercedes ou encore Audi, nous pouvons être quatre au lieu de deux. Par cet aspect, elle se rapproche donc, en termes d’habitabilité, de la Porsche 911, de la Maserati Granturismo et de la Ferrari FF. Mais elle possède un plus qui fait de cette voiture, un ORNI tout droit sortir d’un film ! Il faut dire que le partenariat avec les concepteurs du jeu vidéo « Gran Turismo » pour le développement de l’ordinateur de bord a laissé une signature indélébile dans l’habitacle. Tout à l’intérieur est le miroir de l’univers du jeu vidéo. Toutes informations relatives au véhicule et à sa conduite sont présentes, même les plus excentriques : pression du turbo, accélérations en courbe et bien d’autres….

Le volant « multi-fonctions », où trônent les trois initiales GTR, regroupe l’essentiel des boutons multimédias. Le compte-tour central est « bridé » jusqu’à 340 km/h. Le tableau de bord en cuir se prolonge dans l’habitacle, donnant un effet luxe et confort dans une atmosphère racée. Entre climatisation et sonorisation signée « Bose » (avec un haut-parleur entre les deux sièges à l’arrière), cette voiture offre la possibilité, via trois molettes, de sélectionner en temps réel les différents modes de conduite pour un confort absolu. Néanmoins, des détails de finition et technologiques frappent immédiatement. Nous pouvons lui reprocher la présence de plastiques durs sur la planche de bord et les accoudoirs arrières, une insonorisation plus que moyenne et des bruits de roulements… Mais après tout, l’âme de la Nissan GTR est définitivement ailleurs !  

En effet, à son volant, les sièges baquets – assez fermes – enveloppent le conducteur pour une sensation incomparable de conduite. La position du siège est réglable et offre au conducteur un parfait maintien du dos et des lombaires. Le moteur « 6 cylindres – 24 soupapes » ronronne mélodieusement au ralenti et se transforme en fauve dès qu’on appuie sur la pédale de droite. Les palettes au volant, accouplées à une boite de vitesse renforcée, accentuent la sportivité tant les reprises et les accoues sont directs.

Côté prix, on ne peut que s’étonner de son tarif : 100 000€ pour la version de « base » et plus de 185 000€ pour la Nissan GTR Nismo. Nous sommes en présence d’un rapport qualité/prix imbattable quand nous comparons sa puissance à d’autres supercars plus exclusives. Pour nous et pour beaucoup d’autres, elle fait partie de la famille restreinte des voitures ultra-sportives.

img 20190422 111755
Nissan GTR 660ch

Derrière le volant de la Porsche 911 GT3 RS : l’appel du circuit

Nous avons eu la chance de pouvoir essayer plusieurs voitures dont la Porsche 911 GT3 RS. Et ce fut un véritable coup de cœur ! Si désormais à la retraite et remplacée par la nouvelle génération, ce missile doté d’un moteur 4.0 de 500 ch est encore plus radicale et performante. Cette version sur-vitaminée, développé en partie par Walter Röhrl (Double Champion du Monde allemand des Rallyes), offre des sensations authentiques et exceptionnelles sur route comme sur circuit. Les amoureux de Porsche apprécieront son comportement et son aérodynamisme digne des meilleures voitures de compétition.

Si l’extérieur vous fait rêver, ce qu’on ressent derrière le volant de cet incroyable bolide est tout simplement inimaginable. Dès que le contact est enclenché, le bruit rauque du moteur se fait entendre. L’entrée sur la piste est imminente et dès l’accord des commissaires de piste, la bête blanche fait parler la poudre. Il faut dire que tout nous semble facile à son volant ! Nous pouvons vous le garantir, nous l’avons essayé sur l’une des boucles du Circuit Automobile privé « Michel Tissier ».

dsc00658
La Porsche GT3 RS au départ !

Les palettes au volant, accouplées à la boite de vitesse PDK, sont d’une efficacité redoutable et les passages s’enchaînent à la vitesse de l’éclair, d’où des reprises aussi rapides que brutales et sans rupture de couple. Les virages s’enchaînent et les sièges baquet sport en carbone procurent le même confort que la Nissan GTR. Les freins en carbone-céramique font leur travail à merveille. Après une pointe de vitesse à 210km/h, on passe à 80km/h en quelques secondes. La piste de Lurcy-Lévis est parfaitement adaptée pour exploiter son côté « compétition ». Grâce à son poids réduit de 10kg, (1420 kg sur la balance) et à sa sonorité sensationnelle renforcée par la double sortie d’échappement en titane, nous ne pouvons que profiter des montées en régime du 6 cylindres à plat et faire hurler les 500ch.

Littéralement collée à la route, son châssis allégé, son toit en magnésium et son aileron retravaillé, nous ne pouvons que la qualifier de « chasseuse de records ». Cette optimisation de la performance se traduit par des pneumatiques « Michelin Pilot Cup 2 » (20 pouces à l’avant et 21 pouces à l’arrière) spécialement conçus pour ce modèle et offrant un grip inégalable. Au terme de cinq tours de circuit totalement dingues, nous l’avouons, nous avons eu du mal à sortir de l’habitacle entièrement préparé pour la compétition. Les sensations de conduite sont indescriptibles, redéfinissant ce qu’est une voiture de sport. Le revers de la médaille pour ceux qui souhaitent posséder ces modèles hors du commun : cette supercar demande une attention de tous les instants et nécessite une prise en main experte lorsque toutes les assistances sont déconnectées.

Notre bilan est donc sans appel : nous comprenons pourquoi la majorité des propriétaires de Porsche GT3 RS préfèrent les utiliser régulièrement sur circuits fermés. En effet, pour ABSOLUTELY CARS, il s’agit des véhicules sportifs de série les plus exclusifs, jamais essayés. Avec son châssis, sa technologie et sa motorisation, les concurrentes ne peuvent que trembler, car les performances sont bien au rendez-vous !

img 20190422 164720
sdr

Plus de photos, plus d’actions des Track Days de Lurcy-Lévis 2019 !

La fin de la journée est arrivée bien vite et il est désormais temps de rentrer sur Paris. Trois heures de route nous séparent de la capitale et il faut maintenant remplir les réservoir. Une fois le plein effectué, nous repartons avec de nombreux souvenirs et sensations gravés dans nos mémoires, tant les modèles présents étaient radicaux et exclusifs. Fatigués, mais ravies, nous ne pouvons nous empêcher sur le chemin du retour de regarder les photos prises lors de la journée. Entre modèles rares de dritfs, optimisation des moteurs, montage des pneus, dernières vérifications ou équipes préparant les voitures et soignant leurs mécaniques, les belles images sont nombreuses. ABSOLUTELY CARS vous propose de revenir sur cette journée qui s’est déroulée sur les chapeaux de roues :

Bref, un retour, les étoiles dans les yeux et des souvenirs dans la tête alors que le corps ressent encore les émotions du jour !

Article écrit par : ABSOLUTELY CARS
Crédit Photos : ABSOLUTELY CARS

Cet article vous a plu ? Retrouvez un autre article sur des voitures exceptionnelles à lire ici : V Dream Auto 2019


Une réflexion sur “Nous y étions : Immersion au cœur des Track Days 2019 à Lurcy-Lévis

Laisser un commentaire