Nous y étions : Le Vintage Revival Montlhéry 2019

Véritable référence en France et en Europe, le Vintage Revival Montlhéry est devenu au fil des années un passage obligé pour tous les passionnés d’automobiles et de motos d’avant-guerre. Pour cette 5ème édition qui s’est tenue le week-end du 11 mai 2019, plus de 300 moteurs se sont réunis sur le célèbre tracé de l’Autodrome de Linas-Montlhéry, officiellement labellisé « patrimoine du XXème siècle ». Répartis sur onze plateaux, tous ces véhicules ont arpenté le circuit en empruntant partiellement son célèbre anneau de vitesse permettant aux véhicules d’atteindre une vitesse de 220km/h à son sommet. ABSOLUTELY CARS vous propose de revenir le temps d’un article sur le Vintage Revival Montlhéry 2019 !

Le Vintage Revival Monthléry : un voyage dans le temps

Construit en 1924, l’Autodrome de Linas-Montlhéry est l’un des plus célèbres circuits de France. Situé dans l’Essonne, son circuit de 3,405km a accueilli des personnalités et modèles mythiques, véritable théâtre des grandes heures de l’automobile. La piste, destinée à battre des records de vitesse avec son anneau de 2,5km de long, a été reconvertie en centre d’essai de l’UTAC Ceram en 1973. Grâce à son extension en 1925, ce circuit vu défiler Le Grand Prix de France ou ACF (Automobile Club de France). Louis CHIRON, René DREYFUS, Jean-Pierre WIMILLE, Alberto ASCARI,… s’y sont illustrés dans les années 1920 et 1930. Des heures de gloire qui, tels des mirages, remontent à la surface à l’occasion d’un événement : le Vintage Revival Monthléry !

Nous remontons le temps l’arrivée sur le célèbre circuit. Nous avons à peine quitter l’habitacle de notre voiture, que nous voilà plonger dans un autre siècle ! Tout commence dès le parking ! Une aire avait été aménagée pour accueillir les visiteurs et leurs véhicules dès les premières lueurs du jour. Les premiers rayons ont dévoilé de splendides modèles, tous vintage, allant des années 1930 aux années 1980. Entre quelques logos bien connus, certaines marques disparues sont de sortie comme Brasier, Hotchkiss et Delage, véritable fleuron de l’automobile à leur époque. Elles côtoient sans rougir des véhicules plus « récents », notamment des Mercedes-Benz 250 C, des Porsche 944, des Jaguar Type E, des Corvette C1 ou encore des Peugeot 504.

Des plateaux rares et exclusifs présents au Vintage Revival Montlhéry 2019

Si nous devions définir le Vintage Revival Montlhéry en quelques mots, que dirions-nous ? Le Vintage Revival Montlhéry est un événement européen, organisé tous les deux ans. Se tenant sur un week-end, l’édition 2019 a vu plus de 300 véhicules d’avant-guerre s’élancer sur le mythique anneau de vitesse de Linas-Montlhéry. Bref, l’événement idéal pour tous passionnés qui aiment voir des voitures uniques, réunies en plateaux historiques et mythiques. Sur le bitume, des véhicules d’avant 1940, une présence incroyable de marques disparues et des mécaniques rares. Associant à merveille compétitions et voitures anciennes, le Vintage Revival Montlhéry est le seul rassemblement réunissant histoire et puissance !

Teaser vidéo de l’événement « Vintage Revival Montlhery 2019 » – Crédit Vidéo : Vintage Revival Montlhery

Les motos à l’honneur au Vintage Revival Montlhéry 2019

Cette 5ème édition du Vintage Revival Montlhéry a réuni plus de 200 motos. Elles ont foulé la piste et enchaîné les tours sur l’anneau de vitesse pour le plus grand bonheur des passionnés. Des marques comme Motosacoche, Koehler-Escoffier, Sarolea, Terrot, Magnat, Douglas, Triumph, Norton, BMW… se sont affrontés pour le plus grand plaisir des motards.

Un plateau C européen pour revivre les grandes heures de l’Autodrome de Linas-Montlhéry

Le Vintage Revival Montlhéry est bien un événement international. Parmi les marques que nous aimons, nous retrouvons Amilcar, Riley, Lombard, BNC, Morgan, Frazer Nash… Mais sur la mythique boucle, les véritables stars du plateau C sont bien BMW, Aston Martin et Bugatti ! Entre l’allemande BMW 315 sport de 1934, l’anglaise Aston Martin 2L Speed et les françaises Bugatti Type 13/22/35/37, la compétition se fait à couteaux tirés bien que les enjeux se sont étiolés avec les décennies. Et la surprise est venue de BMW qui s’en sort plutôt bien face aux reines de la piste, la Bugatti Type 35 et la Bugatti Type 37.

Derrière elles, les Amilcar C6 Racing, Riley Brooklands, Lombard AL3 GP, Salmson San Sebastian, BNC 527 Montlhery, Morgan 4-4 Sports, Frazer Nash Sports essayent de suivre le rythme imposé. Certains y arrivent dans les derniers tours et démontrent les capacités de leurs machines.

dsc02469
Crédit Photo: Absolutely Cars

Un plateau D haut en couleur avec les « three-wheelers »

Comptant parmi les plateaux les plus prisés, les « three-wheelers » ont mis à l’honneur les marques Darmont et Morgan qui fêtaient ainsi leurs centenaires. Avec leurs trois roues et leurs 2 cylindres en V, conduire ces voitures est tout simplement unique tout comme les sensations qu’elles procurent. Les co-pilotes accompagnent les mouvements de châssis à chaque virage, car, avec une unique roue arrière, la stabilité est réduite. Quant au style, les « three-wheelers » restent une icône du 20ème siècle, tout de suite reconnaissables.

Rareté et prestige au Vintage Revival Montlhery avec le Plateau E

Au Vintage Revival Montlhery, les voitures de prestige sont également de la partie ! Ce plateau E – mythique du début à la fin – met à l’honneur les premiers véhicules de Grand Prix. Pas moins de 35 modèles – tous ayant marqué l’histoire de l’automobile – ont été réunis à l’occasion de cette 5ème édition. La marque phare de ce rassemblement atypique n’est d’autre qu’Alfa Roméo avec 25 voitures. L’Italie enfonce le clou avec Maserati et des modèles victorieux dans les années 1930. Nous pouvons notamment citer la Maserati 6CM, la Maserati 8CM et la Maserati 26M.

Si ce plateau était sous domination italienne, Bugatti n’est pas en reste avec huit modèles engagés sur le tracé avec notamment des Bugatti Type 35, Bugatti Type 54 et Bugatti Type 59. Trois autres marques se sont fait remarquer sur ce plateau : Brooke avec une E.R.A Special, MG avec une K3 K3009 Parnell et Talbo-Lago avec une T150C. Précurseurs du sport automobile actuel, ces bolides, considérés comme l’ancêtre des « Formule 1 », restent une institution à chaque apparition et roulage.

Article écrit par : ABSOLUTELY CARS 
Crédit Photos : ABSOLUTELY CARS

Cet article vous a plu ? Retrouvez un autre article mêlant vintage et compétitions à lire ici : L’exposition « Le Mans 1949 » au Musée des 24 Heures du Mans


Laisser un commentaire