Nous y étions : Le Wagen Fest 2021

La saison a repris son cours sur l’Autodrome de Linas-Montlhéry à l’issu de la pause estivale. Après les Françaises avec Liberté, Egalité, Roulez 2021, les Anglaises avec God save the Car Festival 2021, les Japonaises avec le Jap’n’Car Festival 2021 et les Américaines avec l’US Motor Show 2021, c’est au tour des Allemandes de prendre d’assauts le célèbre anneau de vitesse. En effet, la 3ème édition du Wagen Fest a mis une nouvelle fois à l’honneur la culture et l’industrie automobile allemandes. Porsche, Volkswagen, BMW, Opel, Mercedes-Benz ou encore Audi… tous les constructeurs y étaient représentés grâce aux collectionneurs et aux passionnés qui ont répondu présents à l’appel de l’UTAC CERAM Millbrook. Au programme de cette édition 2021 : des plateaux de roulages exceptionnels, une collection de 34 Porsche taillées pour la piste, des démonstrations dynamiques, des supercars incroyables, des parades et une exposition statique aussi riche que hétéroclite. ABSOLUTELY CARS s’y est rendu pour vous afin de vous faire vivre au plus près cet événement qui s’est tenu sous le beau soleil d’octobre.

Le Wagen Fest 2021 : un tour d’horizon des constructeurs allemands

Rien n’est plus agréable que se balader dans les allées d’un évènement tel que le Wagen Fest 2021. On s’émerveille à chaque pas, trop heureux d’avoir pu admirer le modèle de ses rêves ou découvert une édition spécial qui nous était jusqu’alors inconnu. Et comme il faut commencer quelque part, nous vous proposons de nous attarder sur la poignée de modèles présents d’Audi. Le vintage est symbolisé par quelques exemplaires qui ont forgé l’histoire de la marque jusqu’à aujourd’hui. Notre attention a été retenue par une sublime Audi 80GTE inscrite pour les sessions de roulages, mais aussi, par des modèles plus récents comme les Audi TT 1ère et 2ème générations.

Toutefois, notre coup de cœur revient à l’Audi 100S coupé jaune ayant été commercialisée dans les années 1970. Dévoilé en 1969 au Salon de l’Automobile de Francfort, ce coupé reprend la structure réduite de la berline Audi 100 tout en adoptant deux portes. Il s’agit du premier coupé produit par Ingolstadt et deviendra alors l’ambassadrice de la gamme. Elle rivalise avec les Alfa Romeo Giulia Sprint, Ford Capri, Lancia Fulvia, Opel GT/Manta et Renault 15/17. Son esthétique Grand tourisme passe par une face avant plongeante, les quadruples optiques avants, un arrière type fastback et des custodes avec ouïes. L’intérieur est soigné : volant réglable en hauteur, tableau de bord complet avec l’emplacement d’un autoradio et d’une sellerie en velours avec appuie-tête à l’avant. L’Audi 100 S coupé se la joue « Grand Tourisme » et plus à l’aise sur l’auto Bahn allemande. Côté moteur, on trouve un bloc en position longitudinale avant 4 cylindres en ligne 1.9 (1871cm3) double carburateurs Solex de 115ch accouplé à une boîte manuelle 4 rapports. Les performances sont très satisfaisantes : 0-100 en 11.5 secondes et 185km/h en vitesse max. En 7 ans de carrière, on dénombre près de 30 690 exemplaires écoulés. Elle reste donc peu commune sur nos routes.

BMW n’est pas en reste, car nous avons le plaisir de retrouver, au Wagen Fest 2021, plusieurs modèles phare des seventies aux nineties. Entre les BMW 2002ti, BMW 3.0 CS, BMW Série 3 « E21 », BMW Série 6 « E24 », BMW « Série 5 » E28, BMW Série 8 « E31 », BMW « Série 3 » E36 et BMW Série 3 « E92 », la 3ème édition du Wagen Fest a su représenter toute la gamme BMW dans sa diversité : berline, coupé et cabriolet. A noter que l’évolution stylistique au fil des décennies n’a rien enlevé à l’esprit BMW axé sur le confort, la sportivité et le plaisir de conduite pour le plus grand bonheur des aficionados de la marque !

Nous vous proposons tout de même de nous attarder sur une incroyable BMW 840Ci qui magnifie la sportivité-cruising, Le capot se dote d’un bloc en position longitudinale avant V8 4.0 (3982cm3) de 286ch et accouplé à une boite manuelle 6 rapports. Les performances sont remarquables : 0-100 en 6.9 secondes et 250km/h en vitesse de pointe. De plus, on n’en compte que 7 803 exemplaires produits entre 1993 et 1996.

Le Wagen Fest 2021 n’a pas oublié Mercedez-Benz qui se distingue par ses modèles d’après-guerre avec la Mercedez-Benz Ponton, l’une des premières Mercedes d’après-guerre produite entre 1959 et 1962, la Mercedez-Benz SL Pagode « W113 » coupé et cabriolet signée Paul Bracq et construite entre 1963 et 1971 ou encore la Mercedez-Benz CLK cabriolet C209, construite entre 2002 et 2010.

Parmi les « eyes-catcher » de la marque à l’étoile, nous trouvons également la Mercedes 190 E 2.3-16 Cosworth « W201 », symbolisant l’engagement de la marque à l’étoile en compétition DTM. En concurrence directe avec la BMW M3, la participation au championnat DTM requiert de vendre au minium 5000 unités d’une voiture routière adaptable à la course. Pour cela, Mercedes-Benz s’associe à Cosworth. Le résultat final fut couronné d’un succès supérieur aux attentes. A noter que ce modèle est équipé d’un 4 cylindres en ligne 2.3 (2299cm2) 16S injection Bosch KE-Jetronic de 185ch accouplé à une boîte manuelle 5 rapports Getrag. Cet exemplaire dispose d’un kit Evo 2 visant à renforcer l’aérodynamique et disposer de l’un des véhicules routier et pistard les plus iconiques.

Bien évidemment la 3ème édition du Wagen Fest offrait aussi son lot d’Opel à l’image de cette berline Opel Diplomat V8 produite entre 1969 et 1977 ou encore des Opel Manta B dont une s’illustrant sur le tracé de Linas Montlhéry avec brio. Les yeux bien aiguisés ont aussi repéré cette magnifique Opel Speedster, tant aimée et qui fête cette années ses 20 ans ! Bien que produite de façon très contingentée, elle deviendra même le fer de lancement de la marque allemande Opel durant la première partie des années 2000 ! Mais la spécificité de l’Opel Speedster ne s’arrête pas à son design, ni au plaisir qu’elle procure à son volant ! En effet, nous devons son développement et sa construction à la très anglaise société Lotus, associée à une motorisation General Motors. Il en résultera une véritable sportive offrant des sensations étonnantes ! Elle sera produite à 7 207 exemplaires écoulés entre 2001 et 2005.

Mais qui dit Allemande, dit également Volkswagen avec son éternelle Volkswagen Coccinelle. Un adage entièrement vérifié avec cette 3ème édition du Wagen Fest qui a regroupé un nombre étonnant de « Choupette » ! Elles semblent même se décliner à l’infini avec de multiples coloris, motorisation ou encore carrosserie (3 portes, buggy,…)… Ici et là, on aperçoit le fameux numéro 53 qui nous rappelle que la belle fut une superbe voiture de cinéma qui a baigné toute notre enfance avec la saga « Choupette » via « Un amour de Coccinelle« ,  « Un nouvel amour de Coccinelle« , « La Coccinelle à Monte-Carlo« , « La Coccinelle à Mexico« , « Un nouveau départ pour la Coccinelle« , « La Coccinelle revient » et la série « Un amour de Coccinelle » !

Bien évidemment, on n’oublie pas les autres modèles avec notamment les Volkswagen Golf GTI 1ère et 2nd génération qui ont fait le bonheur de leurs propriétaires en termes de praticité et sportivité. Il y a également une Volkswagen Passat B2, une compact familiale tricorps dotée d’optiques rectangulaires et d’une partie arrière fastback, ou encore un Volkswagen Transporter « camping-car », descendant du mythique Volkswagen Combi des seventies/eighties.

Mais parmi toutes ces Volkswagen, il y en a bien une qui a attiré l’attention de toute l’équipe : cette Volkswagen New Beetle RSI, une édition spéciale produite en 2002 à seulement 250 exemplaires ! L’esthétique opte pour un unique coloris gris Silver, un kit carrosserie bodybuildée (boucliers spécifiques, prises d’air frontales/arrières, jupes latérales, aileron arrière proéminent, suspensions abaissées, jantes 18 pouces type rallye), des portières carbone et un double échappement Remus. L’intérieur se pare de vitres manuelles, d’un toit alcantara, d’une instrumentation complémentaire (batterie, huie, turbo,…), d’une sellerie baquet carbone orange chauffante. Le capot abrite le bloc de la R32 VR6 3.2 (318cm3) de 224ch accouplé à une boite manuelle 6 rapports et siglée « 4Motion ». Les performances sont clairement affichées : 0-100 en 6.7 secondes et 225km/h en vitesse max. Le véhicule pèse 1.53 tonnes sur la balance et se négocie à environ 80 000$.

L’incontournable du Wagen Fest 2021 : Porsche et le sport

La 3ème édition du Wagen Fest a mis à l’honneur Porsche avec deux plateaux dédiés à la marque de Ferdinand Porsche. Le premier est Racing12 project avec près d’une trentaine de Porsche taillées pour la compétition. Les Porsche « vintage & youngtimers » ne seront pas en reste avec plusieurs démonstrations en piste ! Ainsi, nous avons eu le plaisir de retrouver plusieurs Porsche 356 ainsi que des Porsche 911 et leurs moteurs 6 cylindres atmosphérique en position porte-à-faux arrière. Il était aussi possible d’admirer d’autres modèles comme les Porsche 964, 993, 996, 997 qui ont toutes rencontré un succès qui perdure encore aujourd’hui ! Vintage ou moderne, les multiples déclinaisons offrent une large palette selon l’usage et la rareté, qui est un régal pour les yeux. Evidemment, les modèles dit PMA (Porsche à moteur avant) ont été bien représentés avec les Porsche 914, 924, 928, 944, 968 qui sont considérées par certains comme une gamme à part entière.

Les temps forts du Wagen Fest 2021

Le Wagen Fest : des roulages façon « autobahn »

Comme tout événement de l’UTAC sur l’Autodrome de Linas-Montlhéry, le Wagen Fest 2021 a été rythmé par les multiples roulages qui ont ponctué la journée. En effet, tout au long de la journée, quatre plateaux se sont succédés alliant véhicules vintage et contemporains : les « voitures vintage allemandes », « Porsche Vintage et Youngtimers », « Sportives allemandes contemporaines » et « Allemandes vintage et Youngtimers ». Quelque soit le plateau, les duels ont livrés leurs lots de surprises. Le talent s’exprime au travers d’accélérations et de freinages réalisés au dernier moment, le son rauque des 4 et 6 cylindres faisant vivre le tracé sinueux de ce célèbre anneau de vitesse ! Sur le bord de la piste ou dans les tribunes, il est agréable d’observer la beauté des BMW M3 et Z4, des Porsche 911 et autres Volkswagen Golf GTI, qui se jouent de la piste et des difficultés. Mais la véritable attraction, cette année, reste la Mercedes 2.3 16 Getrag Evo2 ! Que demander de plus !

La parade de la 3ème édition du Wagen Fest

Tradition oblige, le Wagen Fest 2021 n’échappe pas à la règle avec deux parades réunissant l’ensemble des participants sur la piste pour un moment unique tant apprécié par les participants, roulant tranquillement sous les yeux des visiteurs. C’est également l’occasion de mettre en avant des anniversaire à l’instar de ceux des modèles Porsche 356 et 968. Le bal s’ouvre donc avec quelques exemplaires des séries A et C dont un qui a participée aux éditions 2020 et 2021 du Tour Auto Optic 2000 ! Il est identifiable à son coloris blanc et ses bandes tricolores verticales « bleu/blanc/rouge ».

Bien évidemment, les Porsche 911 étaient en force, nous permettant d’observer l’évolution du modèle et de la gamme. Les déclinaisons sont multiples : Classique, Carrera, Carrera 4, GTS, RS, turbo, SC, Targa, Club Coupé, R/RS, SC, Speedster, Targa, Turbo. Il faut dire que la piste leur a offert un magnifique terrain de jeu avec les version endurance GTP « Le Mans » et Turbo Racing « SCCA Endurance Race » ! Après tout, cette 3ème édition, n’était-elle pas sous le blason de Stuttgart ?!

Article écrit par : ABSOLUTELY CARS
Crédit Photos : ABSOLUTELY CARS

Cet article vous a plu ? Retrouvez un autre article à lire ici : Le Youngtimers Festival 2021


Laisser un commentaire