Regards Croisés : La Citroën 2CV et la Citroën Méhari, deux âmes-sœurs (3/3)

Objet de notre « Regards Croisés » de la semaine, ABSOLUTELY CARS a réuni deux modèles iconiques de la Citroën : la Citroën CV « Georgette » et la Citroën Méhari « Ma Biche » ! Bien connues du Grand Public, elles sont le symbole des années 1950 et 1960. Voitures d’un ami, d’un grand-père ou encore d’un oncle, elles ont durablement marqué l’histoire de l’automobile et du cinéma. Elles ont désormais une place à part entière dans le monde de la voiture de collection. Après d’avoir remonté le temps pour mieux découvrir leurs histoires, puis rencontré leurs propriétaires dans le cadre d’une interview exclusive, nous avons décidé, en bonus, de donner la parole à la jeune génération pour découvrir son point de vue sur ces « mamies » vintage !

Souvent les collectionneurs d’une cinquantaine d’années se posent souvent la question suivante : que va faire la génération suivante ? Va-t-elle reprendre le flambeau et perpétrer le patrimoine automobile ? Il est normal de se soucier de l’avenir quand on voit les merveilles qui se trouvent dans nos rues. Antonin, pouvez-vous nous dire quel l’avenir imaginez-vous pour la Méhari qui appartient à votre père ?

Si cette voiture me revient, je la garderai jusqu’à la fin de mes jours. Bien entendu, je la transmettrai à mes enfants, car il s’agit d’une véritable histoire de famille. On s’identifie immédiatement avec, mais au-delà, on représente la France.

Quels sont les points que vous appréciez particulièrement dans la Méhari ?

Ce qui me procure le plus de plaisir est le fait de rouler les cheveux aux vents tout en constatant les réactions à son passage. Posséder une telle voiture de collection (une Méhari, réplique de celle de la saga « Les Gendarmes de St-Tropez », ndlr) qui fasse envie et rêver au travers de souvenirs de jeunesse pour les plus anciens est une véritable chance.

Que représente la tenue de gendarme lors des événements ?

C’est indéniablement un plus ! (rires) Tout le monde se souvient de la saga des Gendarmes de St Tropez avec l’inimitable Louis de Funès. Une grande partie de l’histoire française, du cinéma et de l’automobile fait partie intégrante de cette voiture.

Quels les termes utilisés par les personnes à son bord ou par les passants ?

Les passants et piétons se retournent avec le pouce levé et nous remercient de leur faire (re)vivre ces moments. Les passagers voient l’envers du décor et les sensations de plaisir sont encore plus uniques !

En reprenant tous les événements auxquels vous vous êtes rendu avec votre père, le(s)quel(s) fut le(s) plus marquant(s)?

J’en citerai deux en particuliers. En septembre 2018, nous avons fêter les 120 ans du Mondial de l’Automobile en paradant dans la ville de Paris. Cela m’a vraiment marqué d’autant plus qu’il s’agissait du premier événement avec une telle envergure que je faisais. Le second fut la célébration du Centenaire de Citroën à la Ferté-Vidame. Je peux dire que c’était le summum au sein de la marque !

Jusqu’à quel niveau êtes-vous prêt à aller afin de pérenniser l’histoire de la marque et du gendarme ?Quelle est la relation avec le « Méhari Club Cassis » et des propriétaires de ce modèle ?

Que l’on soit « méharistes » ou « citroëniste », cela reste notre « bijou » autour duquel on échange. Voiture, passion, cinéma… C’est un sujet de conversation inépuisable. De ce fait, être ambassadeurs du « Méhari Club Cassis » est un honneur pour le modèle et Citroën, mais aussi pour nous qui participons plus qu’activement à la sauvegarde du patrimoine automobile.

Est-ce que l’engouement est similaire du point de vue de la jeunesse?

Au delà de ses apparitions au cinéma, on ressent des émotions et sensations que je n’ai jamais encore vécues. Dès qu’on est à son volant, on entre dans un autre univers. On remonte le temps. Le terme parfait pour résumer cette vie et cette passion (qui ne fait que débuter) est le mot « mythique ».

Article écrit par : ABSOLUTELY CARS
Crédit Photos : ABSOLUTELY CARS

Cet article vous a plu ? Retrouvez les deux parties exclusives de notre regard croisé sur la Citroën 2CV et la Méhari à lire ici : 


Laisser un commentaire