Focus sur : L’Alfa Romeo SZ/RZ, l’ORNI designé par Zagato

Son surnom : « Il Mostro ». Et nous pouvons le dire : quel monstre ! Son design carré, son look inimitable type « armoire à glace », sa présence sur route, sa signature… elle aurait pu être un concept car si Alfa Romeo ne l’avait pas produite en série… en petite série avec seulement 1036 exemplaires en « Sprint Zagato », aussi appelé Alfa Romeo SZ et à 278 exemplaires en « Roadster Zagato », aussi appelé Alfa Romeo RZ ! Avec ce modèle-ci, la célèbre marque de Milan renoue avec son passé et les coupés sportifs d’exception dotés d’une transmission dite « de propulsion ». Une véritable petite révolution en ce début des années 1980 ! Véritable chef-d’œuvre signé par le maestro du design, ABSOLUTELY CARS vous propose de revenir sur cette ultime réalisation du XXème siècle entre Alfa Romeo et la Carrozzeria Zagato !

L’Alfa Romeo SZ/RZ, nom de code « ES30 »

L’Alfa Romeo SZ/RZ fut présentée au grand public lors du Salon automobile de Genève 1989, sous le nom d’Alfa Romeo « ES30 » pour « Expérimental Sportcar 3.0 ». Une véritable révolution côté design ! Et déjà tous les codes de sa version définitive dont une carrosserie qui arborait la célèbre couleur « Rosso Alfa » ! Mais à y regarder de plus près, la belle ne l’ai pas aussi autant côté technique. En effet, elle repose sur le châssis-coque d’Alfa Romeo 75, spécialement développé par la Carrozzeria Zagato et associé à des pièces plus ou moins modernes qui viennent des usines Alfa Romeo que Zagato se charge à assembler.

Cependant, cela n’a pas d’importance, car, ici, c’est le style qui compte avant-tout ! Coupée à la serpe avec des angles bruts, l’Alfa Romeo SZ/RZ est visuellement imposante et massive. La carrosserie est une alliance parfaite entre la fibre de verre, la résine « Modar », l’aluminium et le carbone. Et malgré son aspect abrupt, le coefficient de traînée n’est que de 0.30, grâce à un aérodynamisme travaillé en soufflerie ! Bref, tout est pensé pour faire, de cette Alfa Romeo SZ, l’une des plus performantes sportives de sa catégorie ! Quelque soit l’angle de vue, on ne peut que confirmer un travail de style osé et déroutant, mais qui manque quel que peu d’harmonie. Que nenni ! Le capot allongé, les six phares parfaitement carrés, le toit vitré, la coupe arrière et le spoiler en carbone symbolisent la griffe du carrossier ! Dans tous les cas, qu’on l’aime ou pas, nous pouvons lui reconnaître une chose : elle ne laisse pas insensible !

Et l’effet continue jusque dans l’habitacle ! L’intérieur est tout autant avant-gardiste que épuré. Le tableau de bord accueille les indicateurs et manomètres essentiels. Ces derniers sont situés face au conducteur auquel s’ajoute un volant à trois branches. La cerise sur le gâteau : la sellerie en cuir signée Connoly ! Toutefois, on reste un peu sur sa faim, l’ensemble manquant de luxe et d’accessoires qui auraient pu participer au prestige de ce modèle. A noter qu’elle est équipée de vitres électriques, de la climatisation et du verrouillage centralisé. Ici, on comprends qu’on est bien au coeur de la performance brute !

La motorisation optimale de l’Alfa Romeo SZ/RZ

Sous le capot de l’Alfa Romeo SZ, se loge le bon et serviable bloc-moteur V6 3.0 12 soupapes, issue de l’Alfa Romeo 75 America. Ce moteur est considéré comme l’un des meilleurs V6 des années 1980. Placé en position longitudinal avant, la puissance est poussée à 210ch, soit 20ch de plus que l’Alfa Romeo 75. Sa sonorité est propre au ronronnement rauque des italiennes. Il est accouplé à une boîte manuelle à 5 rapports. Ces chiffres sont complétés par une performance intéressante : le 0-100 est abattu en 7 secondes avec comme vitesse maximum 245km/h. Hélas, avec un poids de de 1,2 tonnes, la version sport de cette Alfa Romeo ne possède qu’un rapport poids/puissance modeste avec une répartition des masses sur l’avant (56% à l’avant – 44% à l’arrière). Et pour ceux qui souhaiteraient freiner après avoir tenté de titiller l’aiguille du compteur de vitesse, cette Alfa Romeo est équipée de freins à disques ventilés, accompagnés de pneumatiques 16 pouces.

L’Alfa Romeo RZ, l’original cabriolet italien

1992 voit le lancement de la version cabriolet de ce modèle-ci. L’Alfa Romeo RZ (Roadster Zagato) est présentée au Salon de l’automobile de Paris 1992. Si cette nouvelle série reprend les codes de sa soeur aînée, la carrosserie s’en trouve modifiée : capote, double bosse derrière les appuie-têtes… Son poids est revu à la hausse avec +120kg. L bonne nouvelle, c’est que le choix des coloris s’élargit avec les couleurs Nero (noir), Argento (gris argent) et Giallo (jaune). Conservant le même motorisation, les ventes de ce cabriolet représente, quand même,un peu moins d’un quart des ventes globales de l’Alfa Romeo SZ/RZ grâce à 278 unités écoulées. A noter qu’à l’origine, Alfa Romeo avait prévu d’en produire 350, mais comme pour sa version coupé (qui se devait être construite qu’à seulement à 1000 exemplaires), certains chiffres sont compliqués à tomber juste …

La production de l’Alfa Romeo SZ et de l’Alfa Romeo RZ cesse en 1993, remplacée par les fameuses Alfa Romeo GTV et Alfa Romeo Spider ! Désormais youngtimer, son histoire perdure au travers des clubs Alfa Romeo et l’amour des collectionneurs d’Alfa Romeo SZ/RZ ! Et vous en voyez une, n’hésitez pas à la photographier, car cette Alfa Romeo par comme les autres reste un modèle très rare compte tenu de sa production !

CaractéristiquesDonnées
Moteur 6 cylindres en V- 12 soupapes- injection- longitudinal avant
Cylindrée2959cm3
Puissance210ch
TransmissionArrière
Boite de vitesseManuelle 5 rapports
FreinsDisques ventilés
Poids1260 kg
0-100km/h7 secondes
vitesse maximale245 km/h

Article écrit par : ABSOLUTELY CARS
Crédit Photos : ABSOLUTELY CARS & Photos d’archives

Cet article vous a plu ? Retrouvez un autre article à lire ici : La Studebaker Avanti, l’avant-gardisme signé Loewy


Laisser un commentaire