Focus sur : La Cord 810/812, une voiture de prestige en avance sur son temps

Sa silhouette, signée par Gordon Buehrig, fait rêver tous les amoureux de voitures de collection. Bien qu’elle fut produite entre 1936 et 1937, cette prestigieuse Américaine n’a rien d’une voiture de l’Entre-Deux-Guerres : traction et roues avants indépendantes, carrosserie monocoque, phares rétractables manœuvrés à l’aide d’une manivelle intérieure, boîte à vitesses 4 rapports et surmultipliée… sans parler de son design incomparable ! Cette voiture n’est d’autre que la Cord 810/812 ! Présentée lors du Salon de l’Automobile de New York de 1935, elle sera le joyau de l’industriel Errett Lobban Cord et de sa marque Cord ! ABSOLUTELY CARS vous propose donc de découvrir celle qu’on appelle la « Baby-Duesenberg« , une voiture résolument moderne pour son époque et un monument automobile du XXème siècle !

La Cord 810/812, une traction au style Art Déco

La Cord 810/812 est une voiture de luxe produite par Cord Automobile, branche d’Auburn Automobile Company. Produite entre 1936 et 1937, elle succède à la Cord L-29, première traction construite sous le pavillon de cette marque. Pour être à la hauteur du succès de cette dernière, Errett Lobban Cord confie le design de son nouveau modèle au styliste Gordon Buehrig et à son équipe composée de Vince Gardner et Alex Tremulis. Pour réaliser le dessin de celle qui deviendrait la Cord 810, le designer s’inspira librement du style « Paquebot » Art Déco, très en vogue à l’époque. Sa ligne est marquée d’un arrière fastback et d’imposants flexibles d’échappements latéraux chromés, sans aucun doute influencé par les Duesenberg J/JN/SJ/SSJ, marque appartenant au même groupe automobile. Il faut dire que la Cord 810/812 a été conçue comme une Duesenberg, ce qui lui valut son surnom de « Baby-Duesenberg ». Sa caractéristique la plus célèbre n’est d’autre que son « nez-cercueil » et sa grille à persiennes qui permettait aux propriétaires de Cord 810/812 de ne pas avoir une grille conventionnelle. Signe de prestige absolu, la belle est dotée des charnières de portes cachées et d’un capot arrière à charnières, deux éléments nouveaux dans les années 1930. Résolument moderne, elle est presque dépourvue de chrome à l’exception de ses pare-chocs, mais surtout, elle ne possède pas de marchepied. Elle est équipée, par contre, d’une trappe à carburant dissimulée et des essuie-glaces à vitesse variable ! Une chose rare à une époque où les essuie-glaces étaient souvent actionnés par le vide d’admission et qui avaient la fâcheuse tendance à s’arrêter lorsque le conducteur appuyait sur la pédale d’accélérateur ! Mais ce qui est remarquable chez la Cord 810/812 se trouve autre part. Il s’agit avant tout de la première voiture à phares escamotables de l’Histoire de l’automobile ! Ils disparaissent dans les ailes grâce à une manivelle se trouvant sur le tableau de bord !

Le tableau de bord de la Cord 810/812 est luxueux, reprenant les codes de l’Art Déco, à la fois graphique et esthétique. Derrière un volant à trois branches, il comprend une instrumentation complète, un tachymètre et même une radio de série ! A noter que la radio n’est devenue une offre « standard » dans l’automobile que dans les années 1950 ! La sellerie est en cuir, sous la forme de banquette, et est d’un confort inégalable. L’habitacle propose deux niveaux de finitions, à l’image de la « Berveley » et « Westchester ».

Présentée en novembre 1935, la Cord 810 sera la vedette du Salon automobile de New York, connaissant un vif succès aussi bien auprès de la presse que du grand public. Et c’est peu dire ! La légende raconte que la foule était si dense que les spectateurs devaient grimper sur les pare-chocs des voitures à proximité pour pouvoir admirer la belle ! A noter que la Cord 810 était disponible avec quatre variantes de carrosseries : la berline « Beverley Sedan » dite classique, la berline « Westchester Sedan », plus sophistiquée, le Convertible deux places et le Convertible quatre places. En comparaison, la Cord 812, apparue en 1937, proposait pas moins de six carrosseries différentes : la Convertible « Sportsman » Coupé, la Beverly Sedan, la Custom Beverly, la Westchester Sedan, la Custom Berline et le Phaeton ! De ce fait, en 1936, ce seront près de 1000 voitures qui furent commandés sur ce même salon, la prise de commande s’accompagnant d’une miniature 1/32 en bronze reposant sur une base en marbre.

La Cord 810/812, une voiture aux solutions technologiques innovantes

Même si la technologie passait en seconde position par rapport au design pour Errett Lobban Cord, la Cord 810/812 est un petit bijou de technologie ! Il faut dire que la pomme n’est pas tombée loin de l’arbre : la Cord L-29 (1929-1932) est la première voiture de série à traction avant de l’histoire de l’automobile, avant même qu’apparaissent les premières tractions allemandes symbolisées par Adler ou la célèbre Citroën Traction Avant (1934-1957).

Ainsi, en digne successeur, la Cord 810 va plus loin ! Outre son châssis monocoque, elle est la première voiture américaine à traction avant avec suspension avant indépendante ! Et sous son capot, elle cache, dès 1936, un V8 SV Lycoming de 4,7L (4730cm3) à carburateur inversé double corps Solex en position longitudinale avant ! Un moteur résolument moderne pour une voiture des années 1930 ! D’une puissance de 125ch, il est accouplé à une boîte semi-automatique 4 rapports BorgWarner « pré-sélective » (trois rapports + overdrive). Le freinage de série est assuré par des tambours à assistance hydraulique sur les quatre roues. En plus de ses suspensions indépendantes avants, le comportement routier de la Cord 810 passe également par des ressorts à lames, des amortisseurs hydrauliques, un système de traction inédit ! Cela lui permet d’atteindre une vitesse de pointe de 150 km/h !

En 1937, la Cord 812 et la Cord 812 Supercharged succèdent à la Cord 810. Si la première répond aux différents problèmes mécaniques décelées sur la Cord 810, la deuxième est une version plus extrême ! La Cord 812 Supercharged est dotée d’un moteur d’avion V8 Lycoming Engines à 90° de 4,7 litres, développant 170ch. Il peut être boosté grâce à un compresseur Schwitzer-Cummins (en option), montant la puissance à 190ch. Cette série particulière se distingue de la Cord 812 « classique » par ses tuyaux d’échappement externes chromés, montés de chaque côté du capot et de la grille. Son moteur fait d’elle la voiture de série la plus rapide des Etats-Unis dans les années 1930. Cela lui permet d’atteindre les 100 km/h en 13,5 secondes pour une vitesse de pointe de 177 km/h (avec compresseur) !

CaractéristiquesDonnées
MoteurV8 Lycoming Engines 
Longitudinal AV
PuissanceDe 125 à 190ch
cylindrée4722cm3
TransmissionTraction
Boite de vitesseManuelle 4 rapports Borg-wagner « préselective »
FreinsTambours à assistance hydraulique
Poids1860kg
0-10013.5 secondes
Vitesse max177km/h

La Cord 810/812, la dernière des Cord

La Cord 810/812 avait toutes les cartes en main pour séduire… Hélas, en 1936, les Etats-Unis connaissent la Grande Dépression, réduisant fortement le pouvoir d’achat des Américains, y compris celui des plus riches qui pouvaient se permettre d’acheter un tel véhicule. A titre d’informations, la berline d’entrée de gamme était au prix de 1995$ US, la berline Beverly à 2095 $, le Sportsman à 2145 $ et le Phaeton à 2195 $. De plus, si elle connut un beau succès à sa sortie et bien que Cord ait 100 voitures d’avance, les délais d’attente ont largement freiné les ventes. Commandées en novembre 1935, promises pour décembre 1935, les premières Cord 810 ne furent livrées qu’en avril 1936, dû notamment à sa transmission plus compliquée à mettre en place que prévue. Si l’usine était prête à produire 1000 exemplaires par mois, ce ne sera que 1174 unités qui seront réellement produites en 1936, pour sa première année. Les problèmes de fiabilité de la transmission et le blocage de la vapeur auront vite fait de refroidir l’enthousiasme général. Face à cela, la base de concessionnaires fut rapidement diminuée, bien que la plupart des nouveaux propriétaires aient aimé leurs nouvelles voitures. Avec la Cord 812, bien que plus chère, Cord Automobile a espoir de relancer les ventes, mais le destin vient une nouvelle fois frapper : Errett Lobban Cord fut sommé de vendre ses actifs des branches avioniques à l’Aviation Corporation (AVco) et la branche automobile constituée par Auburn-Cord-Duesenberg fut fermée en 1937. Au total, seules 2830 exemplaires de la Cord 810/812 furent vendus, en deux ans de carrière.

Voiture marquante du XXème siècle, élue « Voiture américaine la plus belle » en 1996 par le magazine American Heritage, la Cord 810/812 donna, tout de même, naissance à un concept-car nommé « Phantom Corsair », imaginé en 1938. Dans les années 1940, cette voiture inspira les marques Hupmobile et Graham-Paige qui utiliseront les mêmes matrices de carrosserie. La Hupp Skylark et la Graham Hollywood ne reprirent pas, cependant, les fameux phares amovibles de la Cord 810/812. Des répliques furent également produites entre 1964 et 1970, en production limitée, équipée de moteurs Ford ou Chrysler.

Article écrit par : ABSOLUTELY CARS
Crédit Photos : ABSOLUTELY CARS

Cet article vous a plu ? Retrouvez un autre article à lire ici : Auburn et Cord, l’ascension d’un duo américain


Laisser un commentaire