Focus sur : La Porsche 914, l’élégante sportive oubliée

Archétype de la voiture de sport très « seventies », la Porsche 914 est née de l’association entre deux grandes firmes automobiles allemandes : Porsche et Volkswagen. En effet, ces deux grands de l’industrie automobile s’associent, en avril 1969, pour lancer sur le marché une petite sportive à moteur central. Entrée de gamme pour l’un, remplaçante de la Volkswagen Karmann Ghia pour l’autre, cette union assez atypique lui forgera une histoire tout aussi particulière qu’intéressante. Dans l’ombre de la mythique Porsche 911, elle ne trouvera pas, cependant, le succès escompté. ABSOLUTELY CARS vous propose de revenir sur cette oubliée qui fait pourtant parti des véhicules à moteur central arrière iconiques des années 1970 !

La Porsche 914, l’union entre Porsche et Volkswagen

Si l’union de Porsche et Volkswagen peut sembler quelque peu insolite, au premier abord, les fins connaisseurs de ces deux marques le savent : elles sont étroitement liées. En effet, en 1938, Ferdinand Porsche a conçu la mythique Coccinelle, produite sous bannière « Volkswagen », qui servira également de base à la Porsche 356 ! Trente-un ans plus tard, les deux constructeurs allemands se retrouvent à nouveau autour d’un projet commun : construire une sportive populaire. Il faut dire qu’à la fin des années 1960, Porsche et Volkswagen sont à un tournant de leurs histoires et ont besoin tous les deux d’un nouveau modèle. Le premier souhaite diversifier sa gamme, alors uniquement constituée de la Porsche 911 et de sa jumelle, la Porsche 912. Le deuxième souhaite remplacer la Volkswagen Karmann Ghia, sentant sa petite sportive arriver à la fin de sa carrière. Ainsi naîtra la Porsche 914.

Lancé en 1966 par Ferdinand Porsche, ce projet mettra en concurrence cinq designers. Ce fut Heinrich Klie qui fut choisi. Son cahier des charges est assez simple : la future voiture ne doit ni ressembler à une Porsche, ni à Volkswagen. Elle se doit d’être à part entière. Toutefois, la Porsche 914 n’est pas si éloignée de ses cousines Volkswagen. Pour preuve, elle en gardera l’esprit et le prix ! Mais de Porsche, elle héritera tout de même son côté racée et sa ligne très typique qui se veut radicalement différente de la Porsche 911. En effet, la Porsche 914 laisse tomber les rondeurs pour des angles francs très « seventies » et un profil quasi-symétrique. Son nez se voit équipé de phares rétractables et de pare-chocs en plastique. Ses roues de 15 pouces sont montées sur quatre écrous. La Porsche 914 Coupé se transforme, quant à elle, en « targa », par l’intermédiaire d’un panneau en fibre de verre. Celui-ci se range dans un compartiment du coffre dédié, réduisant fortement sa capacité de charges.

Ce ne sera qu’en 1969 que ce roadster spacieux à moteur central et au toit amovible sera présenté à la presse avec pour but de séduire une jeune clientèle, sa production étant lancée l’année suivante. La Porsche 914 sera déclinée en deux versions : la 914-4, dotée d’un 4 cylindres économique d’origines Volkswagen et la 914-6, dotée d’un 6 cylindres d’origines Porsche. La première sera entièrement fabriquée chez le carrossier allemand Karmann tandis que la seconde intégrera la chaîne de production de la Porsche 911.

La différence entre ces deux versions ne s’arrêtent pas là ! En effet, par exemple, pour ouvrir une Porsche 914, la serrure n’est pas au même endroit que ce soit une 914-4, alors placée à droite ou une 914-6, alors placée à gauche ! Mais peu importe, elles guident le passionné vers un habitacle des plus sportifs, bien que spartiate, à la fois sobre et épuré, n’accueillant que deux personnes. A noter que Porsche proposait, en option, une place supplémentaire entre les deux sièges, idéal pour un enfant. Installé dans des sièges abaissés mais relativement confortables, le conducteur ne peut que constater la présence d’une instrumentation essentielle sur un tableau de bord soigné. Si les couleurs sombres sont de mise, signature allemande oblige, la sellerie peut quel que fois redonner un peu de gaieté, selon les envies et les goûts du propriétaire. La liste des options de la Porsche 914 est intéressante avec différents équipements et accessoires complémentaires. Chose rare, cette petite sportive allemande est également équipée d’un coffre avant et d’un coffre arrière, grâce à la place laissée par le moteur, pour un volume de chargement de 370 L ! Si son design n’évoluera pas durant la majeur partie de sa carrière, la Porsche 914 verra ses boucliers renforcés lors de l’ultime année de commercialisation.

Côté mécanique, les clients avaient le choix entre le 4 cylindres à plat Volkswagen 1,7L de 80ch issu de la Volkswagen 411 ou le 6 cylindres à plat Porsche de 110ch de la Porsche 911, tous les deux d’architecture Boxer. Comme pour la fabrication de la voiture, ils sont construits respectivement chez Karmann pour le premier et chez Porsche pour le second. En 1973, le 4 cylindres à plat évolue, car quelque peu sous-dimensionné pour la Porsche 914. Il passera à 2 litres pour une puissance de 100ch. En hommage à sa 6ème place au général aux 24h du Mans 1970 et sa 1ère place dans la catégorie GT, un kit « Le Mans » sera proposé en option, n’offrant qu’un gain de puissance minime. Dans tous les cas, son moteur, associé à une boîte manuelle 5 rapports, lui confère un comportement routier exemplaire et un équilibre extraordinaire avec un point de gravité surbaissé, le tout ne pesant que 950kg sur la balance.

Caractéristiques1.7 1.8 (USA)2.02.0 (+USA)
Moteur4 cylindres à plat
Injection électronique
position central arrière
4 cylindres à plat
position central arrière
4 cylindres à plat
Injection électronique
position central arrière
6 cylindres à plat
double carburateur Weber
position central arrière
Puissance80ch76ch (Injection électronique)
85-88ch (Double carburateur Weber)
100ch110ch
Cylindrée1679cm31798cm31971cm31971cm3
TransmissionPropulsionPropulsionPropulsionPropulsion
Boite de vitesseManuelle 5 rapportsManuelle 5 rapportsManuelle 5 rapportsManuelle 5 rapports
FreinsDisquesDisquesDisquesDisques
Poids940kg965 kg950kg950kg
0-10012.3 secondes12.0 secondes9.9 secondes10.5 Secondes
Vitesse max177 km/h178 km/h185 km/h190km/h

La Porsche 914-6 GT, la Porsche 914-8 et la Porsche 916 : ses séries spéciales

Avec sa Porsche 914, le constructeur allemand est notamment parti à la conquête des plus belles pistes du monde. Les Porsche 914-6 GT ont été spécifiquement développé pour les circuits. Leur carrosserie a été revue et une augmentation de la puissance notable a été réalisée. On en dénombre, aujourd’hui, une quarantaine environ.

Parmi les séries rarissimes, nous pouvons citer la Porsche 914-8. Elle se caractérise par son moteur 8 cylindres à plat 3,0L développant près de 300ch. La marque n’a fabriquée que deux unités réservées au cercle familial Porsche.

Pour finir, nous pouvons parler également de la Porsche 916, une déclinaison rare de la Porsche 914 qui a vu ses ailes élargies et son toit amovible troqué par un tout acier fixe. Sous son capot, se trouve soit un 2.4 de 190ch, soit un 2.7 de 210ch.

La Porsche 914, atypique jusqu’à son réseau de distribution !

Comme sa fabrication, la distribution de la Porsche 914 ne pouvait qu’être atypique. En effet, cette sportive allemande ne sera pas distribuée sous le même nom de marque dans tous les pays du monde ! En Europe, suite à un accord de principe entre Volkswagen et Porsche, elle sera commercialisée sous le nom de marque « Volkswagen-Porsche 914″, sans vraiment convaincre la clientèle de l’époque qui assimile la 914-4 à une Volkswagen et la 914-6 à une Porsche. En France, elle sera distribuée via l’importateur Sonauto.

Outre-Atlantique, la Porsche 914 sera commercialisée uniquement sous le nom de Porsche. Nous devons cela à deux facteurs : Porsche ne voulait pas être assimilé à une voiture « bon marché » et Volkswagen ne voulait pas avoir dans sa gamme américaine une voiture beaucoup trop chère par rapport à son image de marque. La Porsche 914 se retrouva donc dans les concessions mixtes Porsche-Audi, Audi appartenant alors à Volkswagen depuis 1964.

Si aux Etats-Unis, la Porsche 914 se vendit plutôt bien, ce ne fut malheureusement pas le cas en Europe. Seulement 120 000 exemplaires seront produits en cinq ans de carrière, dont 115 000 unités en 914-4 et 3 500 unités en 914-6. En France, 2016 Porsche 914 furent écoulées, entre 1970 et 1975, réparties selon cet ordre : 1779 exemplaires du la « 914-4 » et 237 pour la « 914-6 « . Ces chiffres peuvent sans doute s’expliquer par son prix à la vente d’un montant de 37 500frs, l’équivalent d’une Citroën DS 21 injection, en France. Les voitures américaines type Ford Capri, les voitures anglaises des marques Triumph ou Austin, les voitures françaises comme l’Alpine 1300/1600S, la Matra 530, la Renault 12 et la Simca 1200 ainsi que les voitures italiennes comme l’Alfa Roméo 1300/1750/gt, la Fiat 124 Port Coupé ou encore la Lancia Fulvia étaient moins chères que la Porsche 914. Seules les voitures allemandes, comme Mercedes SL 280 et la Porsche 911, étaient vendues à un prix nettement supérieur.  A contrario, à son époque, la Porsche 914 était la voiture à moteur central la plus vendue au monde ! Elle est remplacée par la Porsche 924 qui dénotera également par son style.

Article écrit par : ABSOLUTELY CARS 
Crédit Photos : ABSOLUTELY CARS et Photos d’archives

Cet article vous a plu ? Retrouvez un autre article à lire ici : La Porsche 911 type 993 ou le respect de la tradition


Laisser un commentaire