Focus sur : La Reliant Scimitar SS1, l’alliance parfaite entre le cabriolet et la berline

Reliant Motor Compagny n’est pas la plus connue des marques anglaises. Pourtant, cette société fut le 2ème constructeur automobile britannique derrière British Leyland, des années 1970 aux années 1990 avec près d’un demi-million de véhicules produits et vendus dans au moins neuf pays ! Parmi ses modèles les plus célèbres, nous retrouvons bien évidemment la Reliant Robin, la Reliant Kitten ou encore la Reliant Scimitar. Baptisée SS1, en référence « Small Sports 1 », cette dernière est née suite à la chute vertigineuse des ventes du segment des voitures sportives cabriolets. Ainsi, en 1984, ce roadster unique reprendra la place des modèles des années 1970, alliant « le plaisir de conduire une voiture sportive cabriolet avec les avantages d’une berline contemporaine » ! Imaginée par Ed Osmond, nouvel ingénieur en chef chez Reliant, la Reliant Scimitar SS1 est surtout la dernière création du designer Giovanni Michelotti ! ABSOLUTELY CARS vous propose de découvrir cette belle inconnue du grand public et sportive britannique !

Le projet SS1 ou la naissance de la Reliant Scimitar

Le marché des voitures sportives cabriolets est au plus mal, à la fin des années 1970. Les grands constructeurs de ce marché se retirent progressivement à l’instar de MG qui cesse alors de produire ses fameux roadsters et de Triumph qui se consacre uniquement à la Triumph Aclaim, dès 1984. La fin d’une époque, me direz-vous. Pourtant, un constructeur, basé à Tamworth, dans le Staffshire, y croit toujours. En effet, Reliant Motor Compagny voit dans cette situation une incroyable opportunité de conquérir ce segment. Leur recette : la petite voiture de sport se doit être abordable. Pour se faire, Reliant reprend une plateforme déjà existante et établit un cahier des charges très simple : un coût de fabrication abordable, un esprit sportif, une mécanique fiable et silencieuse. Si le châssis en acier est réalisé en interne, puis fabriqué par Thyssen Industries AG, en Allemagne, le design est confié au designer Giovanni Michelotti. Il s’agit là de sa dernière création avec la Reliant Scimitar GTE, sans doute le plus beau break de chasse jamais réalisé, concluant une carrière remplie de plus de 12000 véhicules et concept-cars ! Le dessin du styliste italien est finalisé par Tateo Uchida. La voiture finale offre un style à la fois classique chez les roadsters anglais et entièrement dans son époque. La Reliant Scimitar SS1 était née.

Pour la petite anecdote, la présentation de la Reliant Scimitar SS1 était initialement prévue lors de l’édition 1983 du Salon de l’automobile de Birmingham, mais celle-ci est reportée suite à un incendie dans le Département développement qui a détruit l’un des prototypes. Finalement, elle est officiellement dévoilée lors du British International Motor Show de Birmingham en 1984. Reliant Motor Compagny allait alors écrire un nouveau chapitre de son histoire.

La Reliant Scimitar SS1, un roadster pas comme les autres

Longue de 3.88m, large de 1.57m, haute de 1.24m de haut pour un empattement de 2.13m, la Reliant Scimitar SS1 est d’un gabarit similaire aux précédents roadsters des années 1970. Pourtant, elle ne ressemble à aucune autre ! Son principal atout réside dans sa carrosserie en polyuréthane ou en polyester renforcé de verre qui a fait la renommée du constructeur Reliant depuis les années 1950. Montés sur un châssis à ossature semi- spatiale, ces panneaux légers permettaient d’abaisser les coûts de production afin d’offrir un prix raisonnable à l’achat.

La Reliant Scimitar dispose également des phares escamotables rectangulaires découverts de style « Porsche 928 ». Inclinés de base, ils se déploient vers l’avant. Certaines pièces, comme le cerclage de phares, les portières, le pare-brise, les finitions intérieures, sont assemblées à la main. La capote en toile offre une vitre latérale zippée en option de celle initiale en plexiglas. Elle peut être également en vinyle, proposé en option. Un toit rigide amovible était disponible en option. Il faut savoir également que la Reliant Scimitar SS1 partage de nombreux composants avec d’autres voitures de cette époque, telles que l’appareillage et les jauges Austin-Rover…

L’habitacle de la Reliant Scimitar SS1 ne peut qu’accueillir que deux personnes. Il dispose d’une présentation plus raffinée que les autres modèles. Les couleurs marquent une nette différence avec les autre modèles de Reliant : plastiques gris, velours rouge,… La sellerie en tissu ou cuir (en option) est limitée mais soignée à l’image des sièges de la Triumph TR7 avec appuie-têtes. Le volant 3 branches en forme de losange est siglé du logo « Scimitar ». L’instrumentation et la planche de bord proviennent du groupe Rover ou Ford selon la version. Des rangements se situent au niveau des portières, du tableau de bord passager et de la transmission. La roue de secours est placée devant le moteur afin d’optimiser de l’espace pour le coffre. Celui-ci est très correct pour une voiture de ce gabarit en accueillant quelques valises et des bagages souples. On y ajoute également l’espace présent derrière les sièges, qui peut aussi recevoir un siège enfant.

Trois motorisations différentes pour la Reliant Scimitar SS1

Côté mécanique, la Reliant Scimitar SS1 offre plusieurs motorisations. La première possibilité est un 4 cylindres en ligne Ford CVH de 1,3L (1296cm3), développant 68ch et ayant une vitesse maximum de 160 km/h. La deuxième possibilité est un 4 cylindres en ligne Ford CVH de 1,6 L (1596cm3) développant 95ch. Ce dernier moteur permet à la Reliant Scimitar d’atteindre les 179km/h et d’abattre le 0 à 100 km/h en 10,3 secondes. Ils sont, tous les deux, montées à l’avant entraînant les roues arrières via une boîte manuelle 4 rapports sur les Reliant Scimitar SS1 1300 ou via une boîte manuelle 5 rapports sur la Reliant Scimitar SS1 1600.

En 1986, la Reliant Scimitar SS1 évolue, se dotant d’un châssis galvanisé et d’un seul essuie-glace. Côté moteur, elle monte en gamme en proposant, pour sa version Reliant Scimitar SS1 1800 Ti, le moteur turbocompressé CA18ET 1809cc de la Nissan Bluebird, accouplé à une boîte manuelle 5 rapports. Outre de nouvelles jantes en alliage de série et un petit aileron arrière, cette déclinaison de la Reliant Scimitar offre une une augmentation significative des performances avec une puissance de 135ch, une vitesse de pointe de 205 km/h et le 0 à 100 km/h en 7,9 secondes !

En 1987, le 4 cylindres en ligne Ford CVH 1,3L est remplacé par un 1,4 L (1392 cm3), développant 75ch, donnant la Reliant Scimitar SS1 1400. Doté d’une boîte manuelle 4 rapports, elle proposait toutefois les mêmes performances que le précédent moteur.

La Reliant Scimitar doit ses performances à son poids. Avec 840kg sur la balance, elle possède un excellent rapport poids/puissance, grâce à sa carrosserie. Le système de freinage de la Reliant Scimitar SS1 est assuré, quant à lui, par des disques de Rover Métro à l’avant et des tambours à l’arrière. Le comportement passe par une direction à crémaillère, des suspensions indépendantes à double triangulations, des ressorts hélicoïdaux et deux barres antiroulis. A noter que la Reliant Scimitar SS1 1800 Ti n’a pas été optimisée que mécaniquement. Elle a été renforcée également au niveau des suspensions.

La Reliant Scimitar SS1 : six ans de carrière et une production très contingentée

Lors du lancement de son roadster, Reliant en fait la promotion en déclarant : « Le plaisir de conduire une voiture sportive cabriolet avec les avantages d’une berline contemporaine ! » Voilà qui est bien prometteur ! Il faut dire que le constructeur britannique avait pour plan de produire près de 2000 véhicules par an… Forte d’une motorisation optimisée, de faibles coûts de production et d’un entretien facile, la Reliant Scimitar est commercialisée au prix de 7000£ pour une Reliant Scimitar SS1 1600 et de 8000£ pour une Reliant Scimitar SS1 1800ti ! Toutefois, la Reliant Scimitar SS1 a évolué sur un marché européen devenu niche, ne touchant réellement qu’une clientèle très restreinte. De ce fait, en six ans de carrière, de 1984 et 1990, elle ne fut écoulée qu’en 1507 exemplaires dont 1200 avec un moteur Ford et 307 avec un moteur Nissan Ti.

Que cela ne tienne, le vrai marché se trouve aux Etats-Unis ! Pour toucher le marché américaine, Reliant Motor Compagny imagine la Reliant Scimitar SS2, basée sur la Reliant Scimitar SS1 1800ti, restylée par William Towns. En collaboration avec General Motors, la petite britannique devait s’adapter aux normes environnementales alors en vigueur et aux attentes de ce marché, si bien qu’elle devait être propulsée par un moteur V8 ! Hélas, la production de cette voiture fut finalement abandonnée lorsque General Motors décida de se retirer du projet. Certaines des caractéristiques du prototype Reliant Scimitar SS2 seront, par la suite, incorporées dans un modèle SS1 rénové, renommé Reliant Scimitar SST. Produite par Reliant Group PLC, la Reliant Scimitar SST sera lancée en 1990, remplaçant définitivement la Reliant Scimitar SS1

Article écrit par : ABSOLUTELY CARS 
Crédit Photos : ABSOLUTELY CARS & Photos d’archives

Cet article vous a plu ? Retrouvez un autre article à lire ici : Giovanni Michelotti, le Michel-Ange de l’automobile (1/2)


Laisser un commentaire