Nous y étions : Automédon 2019

Rendez-vous incontournable de l’automne, le célèbre Salon Automédon 2019 a repris pour sa 19ème édition ses quartiers au Parc des Expositions Paris-Le Bourget ! Du samedi 12 au dimanche 13 octobres 2019, passionnés de voitures de collection et amateurs de belles cylindrées se sont pressés dans les allées de la grande hall et de l’incontournable parking « collectionneurs » où chaque voiture « visiteur » de plus de 30 ans était garée par Pays et par marque ! Véritable hymne à l’automobile et à la moto vintage, cet événement a tenu toutes ses promesses pour ABSOLUTELY CARS, riche en rencontres et en échanges soutenus pour une immersion totale dans la passion !

automec38c don 2019 affiche

Automédon, le dernier grand rendez-vous automobile francilien avant la trêve hivernale !

L’un des événements majeurs de cette fin d’année 2019 est sans aucun doute le Salon Automédon. Tout amateur et passionné ne peut passer à côté de ce rendez-vous unique en son genre ! Cette 19ème édition, organisée par « Rétro Passion« , a mis à l’honneur, dans l’écrin de la grande hall du Parc des Expositions du Bourget, l’automobile ancienne sous toutes ses formes dans une ambiance conviviale ! Un format qui plaît avec des chiffres qui font tourner la tête : 16 000m² dédiés à la voiture et la moto vintage, 15 000 visiteurs en deux jours d’événements, 3000 véhicules présents, 250 exposants dont 200 professionnels, une bourse d’échange… Bref une nouvelle fois, Automédon s’est encore imposé comme LE rendez-vous des passionnés de l’automobile rétro de ce mois d’octobre !

Nous pouvons souligner que cette 19ème édition du Salon Automédon aura été particulièrement marquée la marque désormais centenaire, Citroën, avec une exposition incroyable de nombreux véhicules (rétrospective de modèles avec un podium pour la Citroën Traction et un autre pour la Citroën DS, l’éternel duo 2CV-Méhari, prototypes, auto-chenille P17 Kégresse ayant réalisée la Croisière Jaune…) appartenant à des particuliers ou au Conservatoire Citroën ! Et ce n’est pas tout ! Le public pouvait également aller à la rencontre d’une dizaines de clubs ainsi que des propriétaires exposants leurs véhicules sur un parking réunissant toutes les marques internationales tout en pouvant « chiner » quelques pièces au passage à la bourse d’échanges ! Bref une manifestation très complète qui se renouvelait sans cesse au grès des allées et venues des visiteurs, offrant l’opportunité de voir des modèles rares tout comme des voitures populaires !

Les stands et clubs à l’honneur lors du Salon Automédon 2019

Comme à leur habitude, les clubs automobiles ont répondu présent pour cette 19ème édition du Salon Automédon, permettant de voyager d’univers en univers au grès des stands ! De l’American Car Club de France avec ces incroyables Viper aux « Amicale Facel Vega », le fameux club ayant gagné le Prix des Clubs du Chantilly Arts et Elégance 2019 en passant par le Volvo Club de France, il y en avait pour tous les goûts ! Nous vous proposons un rapide tour de nos coup de cœur 2019 !

L’Opel Classic Club de France : une marque, 120 ans de passion

Cette 19ème édition d’Automédon a célébré plusieurs anniversaires et notamment les 120 ans de la marque Opel avec une jolie concentration des modèles légendaires ! L' »Opel Classic Club de France » a porté haut les couleurs de la firme germanique, ouvrant ses portes à tous les modèles comme nous avons pu le remarquer sur leur stand riche en modèles automobiles ! Au programme : différentes voitures produites de 1950 à 2000, allant des « vintage » aux « youngtimer » (Opel Olympia 1951, Opel Manta 400, Opel Manta A, Opel Commodore A Steinmetz, Opel Commodore A Berline, Opel Commodore B coupé, Opel Rekord B Berline, Opel Kadett B Rallye Greder, Opel Rekord P1, Opel Diplomat A V8…) avec pour cerise sur le gâteau les fameuses Opel GT !

A noter que ce club permet à ses membres et autres passionnés de la marque Opel d’avoir accès aux principaux documents du constructeur, à des brochures publicitaire, à des revues techniques et à des reportages média. Un véritable travail d’archives a été réalisé, faisant de l' »Opel Classic Club de France« , une référence en la matière ! Et si vous souhaitez aller encore plus loin de la passion, il y a aussi le magazine interne de cette association, naturellement nommé « Blitz-Magazine » !

Le Club « Panther Passion », l’autre félin « so british »

Saviez-vous qu’un autre félin que Jaguar existait sur les terres anglaises ? Nous, oui, mais nous n’en avions jamais rencontré ! Il faut dire qu’il n’existe qu’un seul club en France, le fameux « Club Panther Passion » présent lors du Salon Automédon ! Une occasion en or pour découvrir ce constructeur d’outre-manche nommé « Panther » dont la spécialité était de construire des véhicules exclusifs en série limitée ! Pas de « kit car » au programme comme le font croire les détracteurs de la marque, mais, à l’image des marques ultra-luxueuses telles que Bentley, Rolls Royce ou encore Bugatti, chaque exemplaire est unique, châssis et carrosserie compris !

L’épopée de cette marque peu connue du Grand Public commence avec Robert Jankel, célèbre designer automobile anglais. Il imagine le tout premier modèle de la marque Panther, la Panther J72 (Jankel 72″) qui sortit des usines en 1972. Certains y verront une ressemblance stylistique avec la Jaguar SS100 et nous ne pouvons pas leur donner tord car la signature est bien présente tout comme la mécanique totalement Jaguar ! En effet, Robert Jankel se doit d’être plus considéré comme un « carrossier » dans le sens strict de l’Entre-deux-guerres qu’un constructeur de voiture ! Les modèles suivants sortent en 1974 et 1977 avec la Panther Deville et la Panther 6. Les plus assidus retrouveront des air de Bugatti Royale pour la première et de la Ferrari 330 GTC, mais chez ABSOLUTELY CARS, nous sommes un peu plus perplexe, surtout pour la seconde ! A noter que le nombre d’unités produites pour ces deux modèles reste anecdotique !

La même année du lancement de la Panther 6, Panther commercialise la Panther Lima. Il s’agit de la première création totale « made in » Robert Jankel ! La motorisation et les pièces proviennent de Vauxhall (Opel au Royaume-Uni). Deux versions existeront : la Panther MK1 et la Panther MK2. Ce n’est que 5 ans plus tard que le modèle le plus connu sortira des chaînes de production : la Panther Kallista (traduction du grec pour « la plus belle »). Malgré son aura, ce modèle-ci reste confidentiel avec que très peu d’unités vendues. C’est donc une chance immense d’en voir une sur le Salon Automédon !

La Fédération Française des Automobilistes Citoyens, une association pour le futur de l’automobile dans nos villes

Nous ne pouvions passer à coté d’une association qui ne cesse monter tant ses revendications sont fortes ! Lors du Salon Automédon, nous nous sommes intéressés à la Fédération Française des Automobilistes Citoyens (FFAC), fondée il y a déjà plus de 3 ans, un 21 juin 2016. Cette association milite notamment contre les mesures les plus restrictives mis en place par les élus et les pouvoirs publics contre la libre circulation des véhicules en tout genre dans nos villes. Nous parlons bien évidemment de la réglementation de circulation face aux véhicules à 2 ou 4 roues, arbitrairement classés selon leur âge et non sur leurs émissions polluantes !

Rien de cela ne serait sorti de terre sans la réunion de citoyens au travers de la plateforme Facebook et des deux pages “Les Bannies du 1er juillet” et “Parispourtous”.

A cela, il faut ajouter la participation à des événements parisiens, en collaboration avec la « Fédération Française des Motards en colère » (FFMC) !

Les débats et concertations s’organisent autour d’une écologie dite constructive et égalitaire en permettant aux automobilistes possédant un véhicule ancien ou récents de circuler en toute sérénité dans l’ensemble des agglomérations.

Bref, l’application du droit de libre circulation !

Toutefois et nous tenons à souligner ceci, la FFAC ne remet pas en cause les dérèglements climatiques qui touchent notre planète, mais elle ne souhaite pas que ce combat au combien important ne se fasser au détriment des libertés individuelles/collectives sans tenir compte des contraintes liées aux distances domicile-travail et au devoir de se déplacer pour aller au travail sans devoir obligatoirement habité « intramuros » dans des villes de plus en plus chères tant au niveau du logement que du coût de la vie ! Leur action a une dimension à la fois sociale, sociétale et humaine !

Si vous êtes intéressé par l’action de cette association, retrouvez-la ainsi que ses membres tous les dimanches matin de 10h à 13h, sur la Place Vaudan (7ème arrondissement de Paris). En tout cas, pour nous, le rendez-vous est déjà pris !

Le garage PN Classic, partenaire de l’émission « Vintage Mécanic »

Nous ne pouvons pas finir notre petit tour des stands présents sur Automédon sans vous parler de PN Classic. En effet, qui ne connait pas PN Classic, le célèbre garage automobile de Pascal Nicolas spécialisé dans la restauration d’anciennes et médiatisé à travers l’émission « Vintage Mecanic » sur RMC Découverte !

Mais avant tout, PN Classic est un garage spécialisé ! Les services proposés est très large : carrosserie (partielle ou totale), entretien, mise en conformité, conseils lors de l’acquisition de véhicule de collection… Et il ne faut pas oublier la possibilité de faire garder sa voiture en toute sécurité dans des hangars anonymisés et surveillés ! La qualité de services, l’attention portée à chaque véhicule ainsi que les talents mécaniques de son équipe leur permettent d’être reconnu sur l’ensemble de la région parisienne et plus encore… A retrouver impérativement en 2020 dans Vintage Mecanic !

Notre coup de cœur : La Peugeot 402 Darl’mat

Il en fallait une et c’est définitivement la Peugeot 402 Darl’mat qui nous a le plus séduit sur le Salon Automédon ! Seule sur le stand épuré de l’association « Les amis du Lion« , elle a retenu notre attention de très loin, nous faisant oublié la magnifique collection de Citroën DS Chapron qui se trouvait en face ! Coup de projecteur sur ce modèle et son histoire incroyable !

La Peugeot 402 Darl’mat : un chef d’oeuvre purement français

Le terme « Darl’mat » vous parle forcément, car seulement deux modèles sont issus de l’esprit d’Emile Darl’Mat. Mécanicien de formation, il développe rapidement une culture entrepreneuriale en ouvrant une concession Peugeot en 1923. Il proposera rapidement des carrosseries spéciales en utilisant des châssis de la célèbre marque au lion. La première version « Darl’mat » sort des chaînes de production avec la Peugeot coupé-cabriolet 301 Darl’mat, en 1930. Il s’ensuivra, en 1936, la Peugeot 302 Darl’mat, roadster sportif, puis en 1938, la Peugeot 402 Darl’mat. Sous le capot, se loge un moteur à carburateur développant 73 ch, puis 70ch, équipée d’une boîte de vitesse 4 rapports « électro-magnétique » Cotal.

Une petite bombe en soi aussi bien esthétiquement que mécaniquement ! La Peugeot Darl’mat le prouvera à plusieurs reprises en s’illustrant dans la célèbre course d’endurance des 24 Heures du Mans, en 1937 et en 1938 ! Hélas, la Seconde Guerre mondiale va mettre un terme aux carrosseries Darl’mat. Sur les 105 exemplaires réalisés entre 1930 et 1939 (soit 53 roadsters, 32 cabriolets et 20 coupés), seulement un tiers seraient encore en état de rouler aujourd’hui ! En effet, actuellement, on ne compte qu’une trentaine de Darl’mat dans le monde, dispatchée entre la Belgique, la France, le Royaume-uni, la Suisse et les USA. Malheureusement, les répliques ont été également construites, faussant notre perception sur le nombre réel de véhicules en circulation !

L’histoire exceptionnelle de la Peugeot 402 Darl’mat du Salon Automédon

Rencontrer une véritable Peugeot 402 Darl’mat en parfait état est une expérience unique et un moment rare. Il nous était inimaginable de ne pas se pencher sur le pedigree de ce modèle, propriété de l’Aventure Peugeot et conservée par l’association « Les amis du Lion« . Et le résultat nous ne a pas déçu : le passé de cet exemplaire est digne d’un film historique ! Dessinée par le « designer » Georges Paulin et carrossée par Marcel Pourtout, elle sortit de l’atelier où elle avait été faite main, en décembre 1938, direction la Champagne ! Elle survit (miraculeusement) à la Deuxième Guerre mondiale et saura séduire à la fin du conflit un militaire américain qui finira par l’exporter outre-Atlantique. Nous retrouvons sa trace à la fin des années 1960, à Seattle où elle sera conservée dans une grange, oubliée de tous, jusqu’en dans les années 1980 !

Dans les années 1980, une rumeur se répand : un exemplaire rarissime – sur les 32 cabriolets réalisés, moins d’une dizaine considérés comme authentique subsisteraient – d’une Peugeot 402 Darl’mat venait juste d’être découvert ! La nouvelle arrive jusqu’aux oreilles de Philippe Boulay, véritable passionné et collaborateur Darl’mat. Les photos se révèlent exactes et la voiture est de nouveau importée sur le territoire français en 1989 ! Malgré son état de dégradation avancé, l’ensemble des pièces et accessoires sont tous présents et surtout, tout est d’origine ! Cette Peugeot 402 Darl’mat subit sa première restauration, qui durera tout de même deux ans, avant d’être exposée au célèbre salon Rétromobile de 1991 ! Ce cabriolet participera, par la suite, à de nombreuses manifestations automobiles et événements prestigieux : l’inauguration du tunnel sous la Manche, le Défilé du Siècle sur les Champs-Elysées, le concours d’élégance de la Villa d’Este, etc.,… Vous pourrez également la retrouver exposée dans les garages Darl’mat en région parisienne où elle est régulièrement exposée !

Article écrit par : ABSOLUTELY CARS
Crédit Photos : ABSOLUTELY CARS

Cet article vous a plu ? Retrouvez un article sur un autre événement à lire ici : Le Festival de Voitures Anciennes 2019 à Dourdan


Laisser un commentaire