Nous y étions : Epoqu’Auto 2019 (1/2)

Certains salons sont de grandes odes de l’automobile ! Il n’y a pas assez de jours pour tout voir et pas assez de lignes par article pour tout dire ! Epoqu’auto 2019 est l’un de ceux-là ! Ce rendez-vous lyonnais, qui n’a rien à rougir par rapport ses homologues parisiens, s’impose parmi tous comme un incontournable de ce mois de novembre ! Cette 41ème édition du Salon Epoqu’auto nous a donné beaucoup de joie, véritable Noël avant l’heure ! En effet, à la veille des fêtes, nous avions l’impression d’être dans un grand magasin de jouets à échelle réelle. Plus de 200 clubs accueillaient les visiteurs, partageant leur passion avec le public, expliquant avec ferveur leur joie mécanique et esthétique ainsi que celle de conduire des automobiles exceptionnelles ! Prêts à découvrir ce magnifique salon entièrement consacré à la voiture et à la moto anciennes ?! Immergez-vous un peu plus dans la passion avec Epoqu’Auto 2019 !

Le Salon Epoqu’auto 2019, le rendez-vous lyonnais de l’automobile ancienne !

Du 8 au 10 novembre 2019, à Eurexpo Lyon, s’est tenu l’un de plus grands événements français entièrement dédié à la voiture et la moto ancienne : Epoqu’auto. Organisé par le Club des Amateurs d’Automobiles Anciennes (plus connu sous le nom du Club des 3A), ce salon de tous les superlatifs donne le tournis : 66 000m² d’exposition (soit 12 000m² supplémentaires par rapport à la précédente édition), 800 exposants dont 200 clubs, 6 plateaux de prestige, 1 bourse aux échanges et 1 vente aux enchères ! Bref, un programme plus que complet pour un week-end 100% automobile pour notre plus grand bonheur ! Il faut dire qu’il s’agissait la plus grande édition jamais organisée !

Grande, certes, mais aussi riche en nouveauté et en surprises ! En effet, plus de 7 000 m² ont été réservé à plusieurs plateaux thématiques d’exception :

  • Un plateau consacré aux 105 ans de Maserati, riche d’une vingtaine de modèles aussi rares qu’exclusif dont une Maserati 4CLT de 1937, une Maserati 3500 GTI de 1962, une Maserati Quattriporte 1 de 1967, une Maserati Mistal de 1968, une Maserati Kyalami de 1975 ou encore une Maserati 4200 Spider de 2001 !
  • Une rétrospective sur Delage en 24 voitures dans un état de conservation extraordinaire avec en fer de lance une magnifique Delage Figoni D6 70 de 1938, en berline, et une Delage D8-120 de 1938 en coach !
  • Un plateau dédié au centenaire de la moto ABC par Gnome & Rhône
  • La dernière exposition des 100 ans de Citroën qui conclut une année riche en événements et rassemblements pour la marque aux chevrons avec la présence du fameux Kégresse-Scarabée des Sables vu lors la Croisière Citroën en juillet, d’une Citroën Type A Torpédo de 1919, d’une Citroën Traction 11A Limousine de 1936, d’une Citroën 2CV de 1950, d’une CX Prestige ou encore d’une Citroën Xantia Activa V6 de 1998 !

Et ce, sans parler du nouveau pôle dédié aux utilitaires, camions, et autres véhicules « gros gabarits », devant lesquels ont resté subjuguer ! Bref, entre marques centenaires et plus récentes, Epoqu’auto est un panorama à 360° sur le monde de l’automobile avec en prime… des voitures youngtimers ! La relève est effective !

De Soto : le Salon Epoqu’auto 2019 sous l’aura du Petit Prince

C’est l’âme rempli de la poésie du Petit Prince que nous avons commencé la visite du salon Epoqu’auto. Parmi les premiers stands dès l’entrée, l’œuvre et la vie d’Antoine de Saint Exupéry (1900-1944) a été ressuscité à l’occasion de cette 41ème édition grâce au Club des Amateurs d’Automobiles Anciennes. Ainsi, nous avons appris que le célèbre auteur, aviateur de renom et aventurier, aimait particulièrement les voitures américaines. Et quoi de mieux pour lui rendre hommage que d’exposer la magnifique De Soto de St-Expery, un cabriolet 6 cylindres de 1937 ! Faisant nôtre une des citations proposées par les membres, nous allons en nous baladant dans ce salon « faire de [notre] vie, un rêve et d’un rêve, une réalité » !

Les marques françaises et lyonnaises à l’honneur au Salon Epoqu’auto 2019

La Fondation Berliet, le nouveau podium de cette 41ème édition du Salon Epoqu’auto

Parmi les grandes nouveautés de cette 41ème édition du Salon Epoqu’auto, il était difficile de passer à côté du grandiose plateau « spécial utilitaires » ! Pour 2019, les organisateurs ont réservé près de 1500m² entièrement dédiés aux véhicules utilitaires (cars, camions et tracteurs) à proximité immédiate du podium de la Fondation Berliet ! Si l’impression camion Berliet T100 avait été l’une des très bonnes surprises de Retromobile 2019, son homonyme lyonnais a fait plus fort en réunissant 24 véhicules dont un Berliet TLR10 de 1957, un Berliet GLB de 1960 ou encore un Berliet TLM10 de 1964 !

A noter que Berliet, dès 1906, produisit des camions réputés pour leur robustesse. Le plateau d’Epoqu’auto nous a offert la possibilité de nous rendre compte de la large gamme que proposait Berliet et qui répondait aux attentes de nombreux métiers. Il est rare de voir d’aussi beaux camions ! Tout comme nous, beaucoup de monde ont été attiré par ce stand des mastodontes. Cette exposition exceptionnelle n’aurait pas pu voir le jour sans la Fondation Berliet dont la mission est de préserver le patrimoine matériel et culturel de cette marque !

Le plateau Citroën, véritable ode au Centenaire

Année de centenaire oblige, Citroën a fini en apothéose au Salon Epoqu’auto, clôturant ainsi son marathon de grands événements. Trois espaces étaient consacrés cette année à la marque aux chevrons, retraçant le plus exhaustivement possible toute l’histoire de la marque d’André Citroën, de 1919 jusqu’aux années 2000 ! Notre coup de cœur lyonnais ne va pas spécifiquement à des modèles précis mais au choix fait par les membres du stand ! Plutôt que de présenter les Citroën DS que nous avons pu voir décliner à Rétromobile 2019, les représentants Citroën ont choisi de présenter des voitures plus accessibles, rappelant les souvenirs de notre enfance. C’est ainsi que nous avons entendu autour de nous de nombreuses personnes se souvenant qu’un des membres de leur famille avaient une Citroën. Leurs souvenirs faisaient émerger avec tendresse le confort ou l’inconfort des véhicules, la chanson d’un moteur, une odeur… Une réminiscence d’un passé qu’ont éveillé les Citroën Ami 6 et 8 dont un prototype Citroën monorotor présent sur ce plateau.

Condensé de la Citroën 2CV et de la Citroën DS, les Citroën Ami 6 et 8 sont des voitures de milieu de gamme reconnaissables à leur design. Les Amis 6 (1961-1969) sont uniques par leur forme ciselée et structurale. Nous devons l’arrière de la voiture à Bertoni qui inverse la lunette arrière, lui donnant son image de voiture dynamique et confortable, tandis qu’elle apporte confort au conducteur puisque cette avancée évite le reflet de la lumière et abrite la malle de la pluie. Yvonne de Gaulle, femme du Président Charles De Gaulle, lui donnera ses lettres de noblesse en conduisant une berline Ami 6 en tant que première dame de France !

La Citroën Ami 8 (1969-1978) dont l’esthétique a été restylisée par Robert Opron, est plus classique. Elle abandonne la lunette arrière inversée pour un esthétisme plus aérien.

D’autres voitures emblématiques de l’histoire de Citroën sont également présentes à l’instar des grands classiques Citroën DS, Citroën CX et Citroën SM à l’esthétique pleine de finesse, ainsi qu’un enthousiaste club Rosalie !

Pour conclure cette année du centenaire, le Club des 3A a invité le petit-fils d’André Citroën, Henri Jacques Citroën, pour une conférence autour de la marque créée par son grand père et animée par le journaliste François Allain qui a remis, par ailleurs, les prix des plus beaux stands Clubs, concours organisé par le Club des 3A.

L’histoire de l’automobile française retracée à Epoqu’auto 2019

Epoqu’auto, c’est aussi un nouveau Hall 7 entièrement dédiée aux marques automobiles historiques françaises ! Si la marque Delage est bien représentée, elle côtoie les non moins célèbres Salmson, Hotchkiss, Panhard & Levassor, Avions Voisins, Rolland Pilan et autre Delahaye et Darmont. Les clubs sont tellement nombreux qu’il est difficile de tous les citer, mais comme ne pas rêver face à la silhouette d’une magnifique Hispano-Suiza ou face à la puissance d’une incroyable Bugatti designée par Ettore Bugatti !

Mais notre coup de cœur se trouve dans le hall d’entrée : une Le Zèbre. Les modèles de cette marque nous avait déjà attiré l’œil par leur beauté et leur rareté, notamment lors de notre visite de la Cité de l’Automobile de Mulhouse, en août dernier !

La suite, demain !

Article écrit par : ABSOLUTELY CARS & CARDO
Crédit Photos : ABSOLUTELY CARS & CARDO

Cet article vous a plu ? Retrouvez un autre article à lire ici : L’Autodrome Italian Meeting 2019


Laisser un commentaire