Nous y étions : La vente Osenat du 25 avril 2021

La Maison d’enchères Osenat a réalisé pour la deuxième fois sa vente automobile à Versailles, après un premier essai concluant le 21 décembre dernier. Cette fois-ci, les véhicules étaient présentés dans le sublime écrin du Domaine de Madame Elisabeth. Les visiteurs et passionnés ont eu ainsi le plaisir de découvrir une sélection hétéroclite composée d’Anglaises, d’Allemandes, d’Italiennes, d’Américaines… Sur les 25 lots, près de 14 voitures ont changé de mains, soit 56% de l’effectif de la vente. ABSOLUTELY CARS revient pour vous sur la vente aux enchères Osenat du 25 avril 2021 !

Le Top 3 de la Vente Osenat du 25 avril 2021

La Porsche 911S/T de 1973, top price de la vente Osenat

Cette Porsche 911 S/T se caractérise par sa version 2.2T auquel on ajoute une préparation spéciale compétition. La structure reprend les équipements de ceux de la version des 24 Heures du Mans 1972 par l’intermédiaire de l’atelier de Lippstadt, PS. Les modifications sont plus qu’importantes : caisse renforcée en fibre de verre/tôlée, ailes élargies, jantes Fuchs/Minilite, sièges Recaro, planche de bord réduite à l’essentielle, double échappement et poids allégé. Le bloc-moteur a été retravaillé et la puissance, augmentée à 240ch grâce à 2.5 double carburateurs triple corps. Estimée entre 150 000 et 180 000€ par Osenat, elle a été adjugée pour 182 400€ (frais compris).

L’Aston Martin DBS Vantage de 1970, première dauphine

L’Aston Martin DBS Vantage, c’est tout une part de nostalgie. En effet, ce modèle est indissociable de la série « Amicalement Vôtre » avec Roger Moore à son volant ! Rarissime, surtout dans sa version 6 cylindres avec seulement 857 exemplaires, elle se distingue par sa ligne fastback signée William Towens et une préparation moteur par Tadek Marek. L’esthétique se pare avec une teinte bleue clair, des éléments chromés tandis que l’intérieur opte pour un volant en bois, du cuir bleu marine, une radio,… Le capot cache un bloc 6 cylindres triple carburateur Weber de 325ch. Estimée 80 000 et 100 000€, elle est partie à 170 400€ (frais compris).

La Jaguar Type D Replica by RAM de 1964, deuxième dauphine

Eligible aux compétitions historiques, cette Jaguar Type D Replica de 1964 fait partie des multiples répliques homologuées par Jaguar. Réalisée par un carrossier britannique L & R Roadsters, sa structure repose sur une Jaguar Type-E S1 transformée en Type D via un châssis RAM (tubulaire acier) et une caisse en acier/aluminium/fibre de verre. Elle est reconnaissable avec sa dérive arrière côté pilote, ses portes, ses lanières en cuir et sa teinte vert anglais. L’intérieur se pare d’un volant Monolita, d’une sellerie biplace cuir. Le capot cache un 6 cylindres en ligne triple carbu Weber 4.2 associé à une boîte manuelle 4 rapports. Le système de freinage passe par des freins à disques, ce qui est inédit ! Estimée entre 70 000 et 90 000€ par Osenat, elle a été adjugée à 84 600€ (frais compris).

Les autres voitures du catalogue de la vente Osenat du 25 avril 2021

Les voitures britanniques en nombre

Représentant près de 40% de la collection de cette vente Osenat du 25 avril 2021, les marques britanniques étaient magnifiquement bien illustrées. Tout commence avec Jaguar avec deux modèles emblématiques :

  • une Jaguar XK120 OTS de 1952 – USA – coloris blanc – éléments chromés – jantes à rayons blanches – sièges rouges avec tableau de bord assorti0 – bloc 6 cylindres en ligne – vitesse max 195km/h (200mph) – estimation entre 70 000 et 90 000€ – vendue 82 000€ (frais compris)
  • une Jaguar Type E Série II roadster de 1970 – voiture la plus rapide du monde – Modèle USA – coloris rouge – éléments chromés – planche de bord en vinyl noir – boite manuelle – estimation entre 60 000 et 80 000€ – non vendue

Grâce à Osenat, il était également possible d’admirer deux exemplaires de Land Rover. Le premier modèle, en bleu, est un Land Rover ex-gendarmerie belge Série 1 de 1952. Avec sa carrosserie en aluminium, une bâche tissu sable, un volant 3 branches, une sellerie RAF, deux banquettes arrières et une remise à neuf effectuée par la marque. Estimé entre 25 000 et 35 000€, il s’est adjugé à 32 400€ (frais compris). Le second modèle, en vert, est un Land Rover Série 1 de 1954, symbolisé par une carrosserie en aluminium, un coloris Green Bronze, un volant 3 branches, des sièges verts, un bloc Rover 2.0 et une transmission intégrale permanente. Estimé entre 20 000 et 25 000€, il s’est adjugé à 32 400€ (frais compris).

Il y avait aussi un Range Rover Suffix A de 1972, première génération du Range Rover. Il se caractérise par une sellerie cuir refaite, une climatisation, l’absence de banquette arrière, un espace optimisé, une suspension à amortisseurs télescopiques et une transmission 4×4 permanente. Il est motorisé par un V8 Buick 3.5 de 135ch, accouplé à une boîte automatique 4 rapports. Estimé entre 20 000 et 25 000€, il est parti pour 18 000€ (frais compris).

A leurs côtés pour cette vente aux enchères Osenat du 25 avril 2021, nous avons eu le plaisir de retrouver :

  • une Morgan Plus Four « Drophead Coupé » de 1960 – finition intérieure bois/cuir – une sellerie rouge – un 4 cylindres 2.0 – estimation entre 20 000 et 25 000€ – adjugée pour 26 400€ (frais compris)
  • Une Vanden Plas Austin Princess MKII de 1963 – un design signé Pininfarina – une teinte bicolore – ses optiques rondes – des pneus à flancs blancs – un habitacle en boiserie et cuir – un volant chrome noir – la climatisation – la radio Philips – un bloc 6 cylindres 3.0 de 108ch associé à une boite manuelle 3 rapports – estimation entre 10 000 et 15 000€ – invendue
  • une Triumph TR4 de 1964 – teinte blanche – un bloc 2.2 double carbu SU – estimation entre 23 000 et 28 000€ – adjugée à 21 600€ et éligible aux compétitions historiques

La « Mannschaft » en force

Parmi les voitures allemandes sélectionnées par Osenat, nous retrouvons, tout d’abord, deux Mercedes-Benz : une Mercedes-Benz 250Sl Pagode USA avec hard-Top de 1967 (estimée entre 50 000€ et 70 000€ et non vendue), ainsi qu’une Mercedes-Benz W126 560SEC de 1989 (estimée entre 15 000€ et 20 000€ et vendue 19 800€). Ces deux modèles signés « Paul Bracq » s’illustrent par leurs coloris Ivory Pearl ou noir. Leurs habitacles se parent d’une finition grand luxe et d’une sellerie cuir (bleue et noire). La Mercedes-Benz W126 possède en plus un ordinateur de bord ainsi que la majorité des options. Côté moteur, on trouve un 6 cylindres en ligne de 150ch pour la première et un V8 de 300ch pour la deuxième.

Porsche était là aussi avec trois magnifiques modèles. Le premier est une Porsche 2.4 Touring Type 901 d’entrée de gamme de 1973 au coloris « Seablue », équipée d’un flat-6 de 130ch avec boîte manuelle 5 rapports et jantes Fuchs. Estimée entre 70 000 et 90 000€, elle reste invendue. Le deuxième est une Porsche 924 PMA (Porsche à Moteur Avant) de 1984, avec sa sellerie cuir/tissu et son bloc Audi 2.0 de 125ch accouplé à une boîte manuelle 4 rapports. Estimée entre 6000 et 9000€, elle reste invendue.

L’ère du nouveau millénaire est représentée pour cette vente Osenat du 25 avril 2021 avec :

  • une Porsche 911 Carrera Type 996 de 2000 – coloris gris – radars de recul – échappement sport – sellerie cuir noire chauffante – radio/CD avec chargeur 6CD – GPS – moteur 6 cylindres à plat refroidi par eau de 300ch – boite manuelle 6 rapports – jantes 18″ – estimation entre 30 000 et 35 000€ – invendue
  • une BMW Z3 de 2000 – coloris bleu Topaze – capote noire – finition full cuir bi-ton (bleu topaze/noir)- bloc 6 cylindres en ligne 2.0 de 150ch – boite manuelle 5 rapports option « M Shift tech »- estimation entre 10 000 et 12 000€ – vendue 14 040€ (frais compris)

Quelques airs de « Dolce Vita » à Versailles

L’Italie était la troisième nation de cette Vente Osenat du 25 avril 2021, représentée par cette Maserati Sebring de 1971 baptisée « Indy » en mémoire des triomphes de la marque en 1939 et 1940 à Indianapolis. Il s’agit d’une version coupé « break » 2+2 racé aux lignes tranchées signé Vignale, d’un coloris gris, avec des optiques avants rétractables et un hayon vitré à plat. L’intérieur se pare de vitres électriques de boiseries/chromes/cuir noir au niveau du volant, du tableau de bord et de la sellerie. Le capot cache un V8 4.2 de 260ch, accouplé à une boite manuelle 5 rapports. On ne compte que 436 unités produites. Estimée entre 55 000 et 65 000€, elle n’a pas trouvé preneur.

Le vente aux enchères Osenat du 25 avril 2021 offrait la possibilité d’admirer une Ferrari Dino 308 GT4 de 1976, signée Bertone. Ce coupé, en provenance de l’importateur Charles Pozzi, est d’un coloris rouge. L’intérieur se pare d’un volant Momo, d’une sellerie cuir « sable »,… Le capot abrite un bloc V8 4 carburateurs double-corps 3.0 de 225ch en position central arrière et accouplé à une boite 5 rapports. Estimée entre 25 000 et 35 000€, elle s’est adjugée à 45 600€ (frais inclus).

Autre Italienne, autre style avec cette Fiat 500L « sortie de grange » de 1971 découverte par Osenat. La belle nécessite une restauration complète de la carrosserie au moteur, son coloris rouge cachant une teinte initiale blanche. L’habitacle opte pour une sellerie skaï noir et l’ensemble des éléments est d’origine et fonctionnel. Estimée entre 1500 et 2000€, elle s’est adjugée finalement à 7140€ (frais inclus) !

Cette aparté transalpine se termine avec cette Alfa Romeo 164 2.0 Twinspark de 1990, dessinée par Pininfarina. Elle se pare d’une teinte bicolore (bleu-gris). L’intérieur se pare notamment d’une sellerie velours. La motorisation correspond au 2.0 Twinspark de 150ch, associé à une boîte manuelle 5 rapports. Estimée entre 5000 et 8000€, elle n’a pas trouvé preneur.

Les autres pépites de cette vente aux enchères Osenat du 25 avril 2021

Au catalogue de la vente Osenat du 25 avril 2021, il y avait aussi une Chevrolet Fleetmaster Convertible de 1947. Sa structure dispose d’une carrosserie 2 portes rondes Fisher Body, d’une teinte noire, d’une capote beige électrique, d’éléments chromés et des pneumatiques à flanc blancs. L’habitacle accueille quatre personnes avec un espace plus que suffisant auquel on ajoute une radio et une horloge. La motorisation installée est un 6 cylindres 3.5 de 100ch associé à une boîte manuelle 3 rapports au volant. Estimée entre 30 000 et 40 000€, elle n’a pas été vendue.

La seconde Américaine proposée par Osenat est une Hudson Nash Metropolitan de 1956, une micro-citadine ludique et féminine basée sur le châssis de l’Austin A40. Elle possède une carrosserie coupé/cabriolet, un coloris vert-menthe, un hard-top, du chrome… Son habitacle opte pour une sellerie en velours/skaï accordée à l’extérieur. Le moteur correspond à l’Austin 1.2 de 42ch accouplé à une boite manuelle 4 rapports. Estimée entre 25 000 et 35 000€, elle fait partie des lots invendus.

Au Domaine de Madame Elisabeth, il n’y avait qu’une seule Française : une Peugeot 205 GTI 1.6 de 1990, concurrente de la Volkswagen Golf GTI. Avec son coloris gris graphite métallisé, son toit ouvrant manuel, son volant 3 branches, ses sièges quartet/velours, sa radio Pioneer et son bloc 4 cylindres1.6 de 115ch, tout est réuni pour profiter de la sportivité sur-vitaminée d’une citadine collector ! Estimée entre 12 000 et 15 000€ par Osenat, elle s’est adjugée à 15 120€ (frais compris).

L’unique Japonaise de cette vente Osenat du 25 avril 2021 est une Nissan 300ZX Z32 USA de 1989, son « Z » étant synonyme de sportivité. A la fois compact, abordable et offrant des sensations de conduite uniques, elle se caractérise par un design signé Kazumasi Takagi, une ligne ronde, un coloris « Silver Metal, une déclinaison Targa (toit T-Top), des roues arrières directrices et un quadruple échappement. L’habitacle opte pour une planche de bord intégralement tournée vers le conducteur, une sellerie tissu gris et des équipements dignes des germaniques. Le capot abrite un bloc atmosphérique V6 3.0 de 220ch et sa boîte manuelle 5 rapports. Estimée entre 12 000 et 18 000€, elle reste invendue.

Pour en savoir plus sur cette Vente Osenat du 25 avril 2021, retrouvez l’ensemble du catalogue et tous les résultats ici.

Article écrit par : ABSOLUTELY CARS
Crédit Photos : ABSOLUTELY CARS

Cet article vous a plu ? Retrouvez un autre article à lire ici : La Vente de Printemps Aguttes 2021


Laisser un commentaire