Nous y étions : Le Rallye des Princesses Richard Mille 2019

Le Rallye des Princesses Richard Mille 2019 a su, une nouvelle fois, réunir championnes émérites, as du volant confirmés ou amateurs de voitures anciennes. En effet, depuis plus de 20 ans, ce rallye exceptionnel est avant tout une aventure où des équipages 100% féminin ont l’objectif de rejoindre le Sud de la France et St Tropez en 5 jours en partant de Paris. Sur routes ouvertes, elles effectuent près de 1600km à bord de véhicules vintage plus célèbres les uns que les autres. ABSOLUTELY CARS est parti à la rencontre de ces 102 équipages en plein révisions techniques, la veille des 5 étapes de ce rallye de régularité. Direction la Place Vendôme sous le soleil de plomb de ce samedi 1er juin 2019 !

Le Rallye des Princesses : une institution depuis 20 ans

La première semaine de juin était sous les couleurs du Rallye des Princesses Richard Mille pour notre plus grand plaisir ! Ainsi près de 102 équipages 100% féminins étaient réunis sur la Place Vendôme pour les vérifications de tous les modèles participants. En effet, le Rallye des Princesses a la particularité de se conjuguer au féminin, mettant à l’honneur les femmes et leur passion pour l’automobile. S’inspirant du Rallye Paris-Saint Raphaël Féminin s’étant déroulé de 1929 à 1974, le Rallye des Princesses comme nous le connaissons aujourd’hui, prend forme dans l’esprit de Viviane Zaniroli en 1999. Son vœux d’offrir aux femmes leur rallye se matérialise derechef cette année avec cette 20ème édition ! Au volant de voitures d’une autre époque, celles-ci s’affronteront donc sur 5 étapes de régularité entre Paris et St Tropez, traversant plus de 17 départements et 280 villages !

Qui dit « régularité » nécessite quelques précisions. Dans un rallye de régularité, toute notion de vitesse est à exclure, seul le temps compte. L’objectif de chaque participante est de réaliser un chrono parfait tout en respectant la vitesse moyenne définie par l’âge du véhicule et le code de la route. Les meilleures performances sont réalisées grâce à une navigation précise et une concentration de tous les instants.

Le Rallye des Princesses, c’est aussi des chiffres qui montrent qu’en vingt ans cet événement est devenu le rendez-vous incontournable du sport automobile féminin :

  • 2800 équipages présents depuis 20 ans.
  • 102 duos féminins inscrits avec des véhicules produits entre 1946 à 1985
  • 5 étapes prestigieuses : Paris > Zoo de Beauval ; Zoo de Beauval > Vicky ; Vicky > Aix-les-Bains ; Aix-les-Bains > St Tropez ; St Tropez
  • 10 nationalités et de nombreuses personnalités

Bref un programme palpitant pour ce rallye tout en élégance et sportivité !

Fiat, le partenaire et constructeur officiel du Rallye des Princesses Richard Mille 2019

Pour cette 20ème édition du Rallye des Princesses, nous retrouvons parmi les partenaires de ce célèbre événement le constructeur turinois, Fiat. Pour les 20 ans de ce rallye chic et sport, la marque italienne en devient même le constructeur et partenaire officiel. Ainsi lors de la journée de vérification, Fiat s’est vu consacrer tous les honneurs, retraçant sur son espace sa belle histoire autour de la passion et de l’élégance. Journalistes et invités VIP auront donc le privilège de découvrir ses modèles automobiles phares pour vivre un moment au rythme de la dolce vita !

Un véritable focus est consacré sur un roadster emblématique reprenant les courbes d’un modèle de 1966 : la Fiat 124 Spider. Propulsion pure, l’élégance de ce véhicule est bien présente à son bord avec un intérieur soigné, auquel s’ajoute un côté sportif accentué par un châssis rabaissé et un moteur 1.4 de 140ch. Aussi agile sur les grands axes que sur les petites routes, ce morceau d’histoire vous procurera des sensations exceptionnelles, voire radicales, si vous optez pour la version Abarth.

Entre réglages et vérifications mécaniques : un samedi en effervescence, Place Vendôme

Dès 9h du matin, les équipages du Rallye des Princesses Richard Mille 2019 ont défilé sous les tentes où les commissaires ont examiné chaque partie de leur véhicule. Sous un soleil de plomb, les premières voitures, produite entre 1946 et 1985, se sont positionnées les unes derrière les autres, selon le planning des convocations défini par l’organisation. Les derniers réglages sont effectués par les duos et leur assistance. Ainsi, dès l’annonce de l’équipage, les vérifications techniques débutent. Dix minutes plus tard, la validation officialisée dans la poche, chaque duo est autorisé à prendre le départ officiel pour le lendemain matin.

Entre élégance et passion : retour sur les voitures du Rallye des Princesses 2019

Les voitures allemandes en force au Rallye des Princesses Richard Mille

Qui dit édition anniversaire, dit véhicules d’exception ! Les 204 concurrentes de cette 20ème édition du Rallye des Princesses disposent de modèles automobiles vintage aussi mythiques qu’iconiques. Et comme chaque année, les voitures allemandes ont répondu présentes à l’instar d’Opel. Néanmoins, avec près de 40 véhicules, Volkswagen, Porsche et Mercedes constituent le trio de choc germanique. Nous vous proposons un petit tour d’horizon des modèles allemands présents au Rallye des Princesses !

Au sein de ce parc aux carrosseries rutilantes, nous avons pu constater la présence de deux Volkswagen historiques : une célèbre Volkswagen Coccinelle de 1970 (ou Cox pour les intimes) et une Volkswagen Golf GTI. A noter que ces deux modèles sont parfaits pour effectuer ce type de rallye. Rappelons-nous qu’il s’agit des uniques exemplaires sur ce tour !

Mercedes-Benz n’est pas en reste. En effet, la marque à l’étoile débarque avec des modèles spécialement construits pour du cruising. Nous pouvons noter que parmi les neuf modèles de la firme, nous trouvons six exemplaires de Mercedes-Benz 190 SL ainsi qu’une Mercedes-Benz W113 280 SL de 1969, dignes représentantes de la firme de Stuttgart. Pour les amoureux de la Mercedes-Benz Pagode, un modèle de 1968 fait également honneur à cette voiture emblématique ! Capoté ou cheveux aux vents, les émotions, à leur bord, font revivre les sensations des années 1960 et 1970.

Mais le champion, en nombre de modèles, toutes marques confondues, est définitivement Porsche ! Vingt-huit véhicules sont présents sur cette Place Vendôme, constituant ainsi un quart du plateau ! Parmi ces modèles, nous trouvons 19 Porsche 356, 5 modèles Porsche 911 (dont une du préparateur RUF), 2 Porsche Targa et une rarissime Porsche 550/1500 Spyder.

Des italiennes d’exception sur la Place Vendôme

Que serait un rallye sans la présence des constructeurs transalpins ? Alfa Romeo, Fiat, Ferrari et De Tomaso font aussi partie de cette aventure unique. Près de 14 bolides italiens ont été réunis sur cette Place Vendôme pour le plus grand plaisir des amateurs et passionnés !

Parmi les équipages de cette 20ème édition du Rallye des Princesses Richard Mille, nous trouvons huit exemplaires d’Alfa Roméo. Entre l’Alfa Romeo Appia, l’Alfa Romeo B24 Amélia, l’Alfa Romeo Giulia Sprint de 1963, l’Alfa Romeo Giulia Spider 1599 de 1962, l’Alfa Romeo Giulia GT Sprint Veloce de 1967 ou encore l’Alfa Romeo Giulia Spider Veloce 2000 Coda Tronca de 1973, les « alfistes » n’ont plus qu’à choisir !

Côté Fiat, c’est une Fiat 124 Spider de 1956 qui représente la marque italienne ! Un parfait exemplaire automobile dans le continuum de la communication mise en place autant que « partenaire et constructeur officiel » du Rallye des Princesses ! A noter qu’une des Fiats 124 Spider a été spécialement sponsorisée par Radio VINCI Autoroute, également partenaire du Rallye des Princesses ! Ce modèle spécialement apprêté partira en première position !

Discrètes, mais également présentes, Ferrari et sa filiale Dino ne sont pas en reste avec cinq représentantes ! Ainsi la firme de Maranello peut être fière d’avoir parmi les concurrents du Rallye des Princesses cinq Dino (GT et GTS) et une surprenante Ferrari 250 GTS.

N’oublions pas Lancia qui ne dispose que d’un modèle et non du moindre : une Lancia Beta Montecarlo. Issu du coup de crayon de Pininfarina, l’aspect sportif et racé est instinctivement présent. Son moteur (4 cylindres de 120ch) a été même développé par un ancien ingénieur de Ferrari. Cependant, plusieurs points faibles la rendait peu efficace : un freinage douteux, une sonorité du moteur assez bruyante et un unique carburateur pour 120ch.

Néanmoins, le clou de ce show à l’italienne est sans aucun doute, cette De Tomaso Pantera GTS préparée pour la compétition. Achetée aux enchères dans un superbe état, quelques travaux furent nécessaires pour l’optimiser : changement des durites, remise du volant à gauche et renforcement de l’habitacle. Cette GT d’origine italienne et américaine, destinée à concurrencer Ferrari sur les plus prestigieuses courses, est l’œuvre d’Alessandro De Tomaso, pilote automobile reconnu. Cette version GTS date de 1972 et développe près de 330cv. Elle appartient à la célèbre catégorie rallye Gr IV.

Des Classics British emblématiques parmi les concurrentes du Rallye des Princesses

Après l’Allemagne et l’Italie, ABSOLUTELY CARS s’arrête sur les modèles anglais ! Nos compatriotes d’outre-manche continuent de marquer l’automobile avec des véhicules aussi iconiques qu’uniques. Commençons par un monument de l’histoire : la Mini. Mais celle-ci porte un autre nom : Innocenti. Issu du même châssis que sa sœur anglaise, les détails les différenciant se trouvent dans l’intérieur et le moteur, plus robustes et de meilleur qualité.

Autre porte- flambeau de l’industrie automobile anglaise : une Morris Minor 1000 Convetible de 1970, idéale pour les longues balades et donc pour réaliser ce périple de 5 jours.

Parmi les autres marques anglaises présentes à ce Rallye des Princesses 2019, nous pouvons citer de nombreux modèles de MG (MGA – MGB), de Jaguar (XK140 – Type C – Type E), de Triumph (TR3 – TR4 – TR6), d’Austin Healey (Mk1 – 3000), de Sunbeam (Tiger – SIV)… Bref environ 25 modèles qui feront assurément briller l’Union Jack !

Des « Muscle Car » à la journée des vérifications mécaniques

Elles n’étaient pas nombreux, certes, mais bien présentes ! Les américaines ne détonnent pas parmi les européennes avec, en-tête d’affiches, Pontiac, Ford (avec ses trois Mustang de 1967) ou Chevrolet !

Une unique japonaise pour cette 20ème édition du Rallye des Princesses : une Honda S800 de 1968

Lancée en 1967, Honda lance la Honda S800. Coupé sportif pesant entre 720kg et 780kg, son design très compact et épuré mêle volant à trois branches, sièges baquets et cadrans ronds. La motorisation, basée sur une mécanique de moto, est un quatre cylindres de 78 ch. Doté de 4 carburateurs Keihin, les performances de ce coupé sont exceptionnelles, offrant au conducteur et passager des accélérations radicales et un son digne des monoplaces de compétition. Cependant, son agilité est fragilisée par sa direction peu réactive et un entretien moteur exigeant. Sur les 11 400 unités écoulées, un quart le fut en France. Moins cher, meilleur rapport poids/puissance, elle rivalise avec la R8 Gordini. Le dernier véhicule sort des chaînes en mai 1970.

Les constructeurs français bien représentés au Rallye des Princesses Richard Mille

Sur les 102 bolides inscrits, 5 proviennent de constructeurs français ! Nous avons vite repéré la Renault 4CV de couleur bleue Ile de France, symbole des 30 glorieuses (1945-1975). Elle côtoie une autre de ses consœurs : la Renault Caravelle. Véritable copie conforme de la Floride, seuls quelques détails les différencient : moteur, transmission, planche de bord et toit surélevé.

Peugeot n’a que deux modèles en lice, notamment une Peugeot 205 Turbo 16 de 1985. Véritable bête de cours, championne du monde des rallyes en 1985 et 1986 et quadruple vainqueur du Paris-Dakar, elle fut produite à seulement 200 unités. Elle développe 200ch pour un poids de 1 100 kg. Il s’agit aujourd’hui d’un mythe automobile très prisé des collectionneurs.

Si nous vous disons Citroën, vous pensez tout de suite à André Citroën, précurseur du marketing automobile et technologiquement innovant ! Unique représentante et modèle phare de la marque aux chevrons, la Traction est bien présente sur ce rallye de régularité.

A l’occasion du centenaire du constructeur français, François Allain et Nicolas Guennetteau avaient également réalisé une expérience similaire lors du Tour Auto Optic 2000, un mois auparavant !

Article écrit par : ABSOLUTELY CARS 
Crédit Photos : ABSOLUTELY CARS 

Cet article vous a plu ? Retrouvez un autre article sur un événement incontournable à lire ici : Le Tour Auto 2019 Optic 2000


Laisser un commentaire