Designers : Giorgetto Giugiaro, « il maestro » des lignes tendues

Né dans une famille d’artistes peintres de fresques dans les églises, Giorgetto Giugiaro (1938-….) a durablement marqué l’histoire de l’automobile après ses études à l’Ecole de modélisme d’Eugenio Colomo et à l’Académie des Beaux-arts de Turin. Ce designer italien a commencé chez Fiat à l’âge de 17 ans avant de défrayer la chronique dès 21 ans chez Bertone ! Fin 1959, ce génie du design devient responsable du style. En 1965, il est débauché par Ghia, puis créa sa propre entreprise, en 1968, ItalDesign. A partir de là, le nombre de voitures et de concept-cars que nous lui devons, est exceptionnel ! Des Etats-Unis au Japon, en passant par l’Europe, ce maître des lignes tendues a réalisé une œuvre incroyable ! L’aventure est si belle qu’en 2010, le Groupe VOLKSWAGEN achète 90,1 % des parts de ItalDesign Giugiaro S.p.A . Le 18 juin 2015, Giorgetto Giugiaro vend ses 9,9% de parts restantes et quitte la société qu’il avait fondée. ABSOLUTELY CARS vous propose de revenir sur cet homme, que dire, cet artiste !

Giorgetto Giugiaro chez Bertone

En 1960, Giorgetto Giugiaro dessine la ligne de la Gordon-Keeble produite en 99 exemplaires, de 1964 à 1967 à Slough, puis à Eastleigh et finalement à Southampton.

S’inspirant de sa première création, Giorgetto Giugiaro dessine le coupé Alfa Romeo 2000 Sprint qui est réalisé sous la dénomination « Alfa Romeo 2600 Sprint » en 6 999 exemplaires de 1961 à 1968.

En 1961, Giorgetto Giugiaro dessine le concept-car Aston Martin Jet et les coupés et cabriolets BMW 3200CS qui sont produits de 1962 à 1965 en 603 exemplaires exploitant un châssis introduit en 1952.

La même année, il dessine un petit coupé pour Enzo Ferrari qui est vendu sous le nom d’ASA 1000GT, produit de 1962 à 1968 en 120 exemplaires.

En 1962, Giorgetto Giugiaro dessine le coupé Farrari 250GT fabriqué en un seul exemplaire, utilisé par son patron Nuccio Bertone (1914-1997), et le coupé ISO Rivolta GT produit de 1962 à 1970 en 797 exemplaires.

La même année, il dessine la Simca 1000 Coupé dénommée « Simca 1200S » de 1967 à 1972, produite en 25 000 exemplaires.

En 1963, Giorgetto Giugiaro dessine le concept car Chevrolet Testudo sur base Corvair et le coupé Alfa Romeo Giulia GT/GTV qui est produit de 1963 à 1977 en 223 000 exemplaires.

En 1964, Giorgetto Giugiaro dessine le concept car Alfa Romeo Canguro et en 1965, le spider Fiat 850 qui est produit de 1965 à 1973 en 130 903 exemplaires auxquels s’ajoutent 1 732 exemplaires réalisés par Seat.

Giorgetto Giugiaro chez Ghia

Au Salon de Genève de 1966, une réalisation de Ghia attire l’attention : le coupé Isuzu 117 produit de 1968 à 1981 en 86 192 exemplaires. La même année, au Salon de Turin, deux réalisations émanant de Ghia attirent l’attention de la presse et du public : la Maserati Ghibli, produite de 1967 à 1973 (1 149 coupés et 125 spiders) et la De Tomaso Mangusta, réalisée de 1967 à 1971 en 401 exemplaires.

En 1967, Giorgetto Giugiaro dessine le concept car Oldsmobile Thor sur base Toronado, l’ISO Rivolta Fidia produite de 1967 à 1974 en 192 exemplaires et la Maserati Simun qui n’est pas retenue par le constructeur de Modène lui préférant la Maserati Indy proposée par Vignale, dessinée par Giovanni Michelotti.

Giorgetto Giugiaro chez ItalDesign, son entreprise

L’Odyssée d’ItalDesign

Tous les clients que Giorgetto Giugiaro avait rencontrés, continuent à lui confier des missions. Pour asseoir sa notoriété dès sa naissance, ItalDesign collabore avec Giotto Bizzarrini (1926-….) pour fabriquer le concept car Manta en moins de 40 jours, il est présenté le 13 février 1968. Le style « ligne tendue » de Giorgetto Giugiaro prend forme. En 1969, son premier client est Alfa Romeo.

La direction de Citroën avait mis en concurrence l’équipe de Robert Opron avec le designer italien pour le projet « G ». Le projet de ce dernier n’étant pas retenu, il se concentra alors sur Alfa Romeo.

Un unique concept-car pour Carlo Abarth

Carlo Abarth (1908-1979) désire également un coupé très esthétique. Il passe commande auprès de Giorgetto Giugiaro qui lui fournit une voiture extrêmement aboutie, prête pour la fabrication en série en 1969. Mais la vente d’Abarth à Fiat aura raison de ce projet.

Un nouveau client en 1970 : Volkswagen

En 1970, commence une nouvelle collaboration, celle avec Volkswagen.

ItalDesign travaille également pour la nouvelle filiale du groupe Volkswagen : Seat.

Maserati, un client de prestige depuis 1971 chez Giorgetto Giugiaro

En 1971, un autre client d’envergure collabore avec ItalDesign : Maserati.

La Lotus Esprit de 1071, une voiture fascinante

Giorgetto Giugiaro collabore avec Lotus par deux fois, en 1972 et en 1984.

1974 : Hyundai et Giorgetto Giugiaro

En 1974, commence une nouvelle collaboration, celle avec le constructeur coréen Hyundai.

BMW et ItalDesign, une aventure débutée en 1976

La collaboration entre ItalDesign et BMW n’est pas prolifique, mais donne une des voitures les plus emblématiques : le coupé BMW M1. Pour son partenaire chinois Brilliance, ItalDesign dessine le modèle BS6 en 2000, assemblé de 2002 à 2016. Pour sa filiale Mini, ItalDesign dessine le modèle Mini assemblé de 2007 à 2013.

1978 : la grande année de Giorgetto Giugiaro

L’ItalDesign M8 de 1978

Giorgetto Giugiaro dessine en 1978 une berline sous son nom, la M8 avec un Cx de 0,24.

FSO et Giorgetto Giugiaro

L’entreprise polonaise FSO veut s’émanciper du géant FIAT. Pour cela, elle demande à Giorgetto Giugiaro de lui dessiner une 5 portes, la FSO Polonez.

Groupe FIAT et Giorgetto Giugiaro, une machine à best-sellers

Le groupe Fiat veut sa Volkswagen Golf sous le logo Lancia. Cela donne la Lancia Delta avec une ligne extraordinaire, un dynamisme et des lignes tendues éternels. Par la suite, Giorgetto Giugiaro dessina des best-sellers pour FIAT.

1979 : Isuzu et Giorgetto Giugiaro

Au Salon de Genève de 1979, un coupé magnifique dessiné par Giorgetto Giugiaro est dévoilé ; il arbore le logo du constructeur japonais Isuzu. Il se dénomme Isuzu Asso di Fiori. L’accueil est enthousiaste : il est produit entre 1981 et 1991 sous le nom de Isuzu Piazza.

1981 : DeLorean et Giorgetto Giugiaro

Dommage que la firme DeLorean ne fut pas pérenne… La DeLorean DMC-12 est magnifique.

Lamborghini et Giorgetto Giugiaro, des concept-cars fabuleux depuis 1982

Lamborghini ne retient aucun des projets de Giorgetto Giugiaro. Il reste de cette approche de fabuleux concept cars.

Salon de Turin de 1984

Lors du Salon de Turin de 1984, en complément du coupé Lotus Etna, ItalDesign présente deux concept cars sous son nom, une berline avec un Cx de 0,21 qui permettra l’élaboration de la Renault 21 et un monospace.

Renault et Giorgetto Giugiaro au milieu des années 1980

Giorgetto Giugiaro collabore avec Robert Opron pour la Renault 21, avec Gaston Juchet pour la Renault 19, transforme la Renault 25 en AMC / Eagle Premier et Dodge Monaco.

1986 : Zastava et Giorgetto Giugiaro

En matière de design, la marque yougoslave Zastava désire s’émanciper de Fiat. Giorgetto Giugiaro dessine alors une berline 5 portes, la Zastava Florida présentée en 1986, produite entre 1988 et 2009 en tenant compte de la production égyptienne, dénommée également Yugo Florida.

General Motors et Giorgetto Giugiaro à partir de 1986

Pour rehausser l’image de la plus ancienne marque américaine Oldsmobile, Giorgetto Giugiaro est sollicité par General Motors. Après les concept cars Lancia Medusa (1980), DeLorean DMC-24 (1981), Lamborghini Marco Polo (1982), voici le concept car Oldsmobile Incas, une berline toujours équipée d’un moteur central arrière. C’est sans doute le plus abouti. Le SUV Tesla model X reprend l’originalité de ce concept car, avec ses portes « papillon » arrière. Par la suite, Giorgetto Giugiaro est sollicité par le constructeur coréen Daewoo qui gravit toujours dans la nébuleuse General Motors.

Salon de Turin de 1988

Lors du Salon de Turin de 1988, ItalDesign présente un roadster dénommé ItalDesign Aztec équipé d’un 5 cylindres turbocompressé Audi et d’un système de transmission dérivé de celui de la Lancia Delta Intégrale, complété par le coupé Aspid et le monospace Asgard.

Les concept-cars de BUGATTI et ItalDesign à partir de 1990

Giorgetto Giugiaro travaille également sur de nombreux concept cars Bugatti à partir de 1990.

1991 : Subaru et Giorgetto Giugiaro

Pour Subaru, Giorgetto Giugiaro dessine le coupé Subaru Alcyone SVX. Produit en 25 000 exemplaires, il est vendu en France de 1993 à 1996 en 52 exemplaires.

Toyota et Giorgetto Giugiaro, une signature qui a débuté en 1991

Giorgetto Giugiaro dessine sa vision de la limousine de luxe en tant que concept car sous la dénomination Jaguar Kensington. Créée à sa seule initiative, la maison britannique n’est pas intéressée. Toyota récupère néanmoins cette étude pour ses hauts de gamme. Le concept car Lexus Landau de 1994 est d’une grande beauté. Il est équipé d’un V8 de 4 litres de 260 chevaux. Les concept cars Toyota Alessandro Volta de 2004 et ItalDesign Quaranta de 2008 commémorant les 40 ans d’existante d’ItalDesign exploitent un V6 Toyota hydride.

Salon de Genève de 1998

L’idée dominante du concept car ItalDesign Structura présenté au Salon de Genève 1998, équipé d’un W12 de 5,6 litres, est de mettre en évidence la structure tout en conservant et modifiant les préceptes de Giorgetto Giugiaro, lignes tendues droites et courbes.  Cette idée sera reprise pour la Citroën C3 Pluriel.

Les pépites des temps modernes signées par Giorgetto Giugiaro

L’Aston Martin 2020 de 2001

Présenté au Salon de Genève 2001, le concept car Aston Martin 2020 se doit de faire la synthèse du passé de la marque britannique et une projection en 2020. Tout en reprenant les codes stylistiques d’Aston, il exploite le concept de l’ItalDesign Structura.

La Citroën C3 Pluriel de 2003

La magique Citroën C3 Pluriel fut conçue par Giorgetto Giugiaro, une découvrable transformable en cabriolet ou en spider, fabriquée en 109 682 exemplaires.

La Ferrari GG50 de 2005

Giorgetto Giugiaro s’offre sa Ferrari : la Ferrari GG50 pour ses 50 ans de carrière. Il peut se le permettre, il est considéré par beaucoup comme le plus grand de tous, par son talent, sa longévité, ses capacités d’adaptation et son parcours.

Article co-écrit par : ABSOLUTELY CARS & CARDO
Crédit Photos : ABSOLUTELY CARS & Photos d’archives

Cet article vous a plu ? Retrouvez un autre article à lire ici : Marcello Gandini, le maître du Wedge Design


Une réflexion sur “Designers : Giorgetto Giugiaro, « il maestro » des lignes tendues

Laisser un commentaire