Focus sur : La Jensen Interceptor Mk III, notre coup de cœur à l’AutAu Pharo 2022

Du 5 mai au 8 mai 2022, s’est tenu l’AutAu Pharo 2022. Associant un rallye, une exposition éphémère et un gala caritatif, cet évènement est devenu l’un des rendez-vous les plus célèbres du sud de la France. Il est également connu pour son concours d’élégance labelisé par la FFVE dont la deuxième édition a eu lieu cette année. Ce rassemblement automobile à Marseille offre toujours de belles surprises et l’édition 2022 de l’AutAu Pharo n’a pas failli. Parmi toutes ces belles voitures de collection, l’une d’entre elles nous a séduite par sa beauté naturelle. Il s’agit d’une Jensen Interceptor Mk III V8 440 cu in. ABSOLUTELY CARS vous présente donc son coup de cœur.

L’AutAu Pharo 2022, un événement en toute élégance

Après trois jours de rallye en anciennes dans l’arrière-pays provençal, l’AutAu Pharo 2022 s’est arrêté, l’instant d’une soirée, au Fort Militaire Ganteaume, au cœur de Marseille. En effet, ce haut lieu phocéen a accueilli le Concours d’Elégance RétroCoeur 2022, labelisé par la Fédération Française des Véhicules d’Époque. Pour des raisons administratives, cette édition 2022 n’a pas pu se tenir au Palais du Pharo où le public venait traditionnellement voir l’exposition éphémère du samedi. Plus intimiste avec peu de spectateurs, le nombre de voitures est également moindre. Toutefois, la qualité de ce cru 2022 était tout aussi exceptionnel que ceux des années précédentes. Plus qu’un rassemblement de véhicules de collection, il faut savoir que l’AutAu Pharo 2022 est aussi un événement engagé autour du thème « Mobilité & Handicap ». Le concours d’élégance – et le gala caritatif qui l’a suivi – a permis de soutenir l’association Rêves de Nuages & Rêves de Gosses, le programme Fauteuil Ski du Secours Catholique et l’association française du Syndrome Phelan-mcdermid.

La Jensen Interceptor Mk III, une voiture exceptionnelle

Nous aurions pu vous parler des différentes voitures qui ont participé au Concours d’Elégance RétroCoeur 2022, si nous n’avions pas été fascinés dès le début pour cette Jensen Interceptor MK III. Méconnue du grand public, ce fut une véritable découverte pour les spectateurs de l’AutAu Pharo 2022. Pour la petite histoire, la Jensen Motors Limited fut fondée en 1934 lorsque les frères Alan Jensen (1906-1994) et Richard Jensen (1909-1977) reprirent l’entreprise de carrosserie dans laquelle ils travaillaient, dénommée WJ Smith & Sons, implantée à West Bromwich, en Angleterre. La première Jensen fut disponible sur le marché en 1936 et, trente ans plus tard, deux coupés extraordinaires entrèrent en production : les Jensen FF et les Jensen Interceptor.

La Jensen FF était équipée d’un V8 Chrysler de 6277cm3 muni de soupapes en tête et d’un carburateur quadruple corps. Son taux de compression était élevé, 10:1. Il était accouplé à une boîte automatique 3 rapports. « FF » signifiait Formula Ferguson. Ce coupé était, en effet, muni de la transmission intégrale ! Le différentiel central répartissait le couple sur les roues avant (37%) et sur les roues arrière (63%). La suspension avant à double triangulation et double amortissement était indépendante. Ce coupé 4 places bénéficiait d’une bonne répartition des masses avec 53% sur l’avant. Malgré un poids de 1727kg, le 0 à 100km/h était franchi en 8,5 secondes : un excellent résultat en 1966 ! Munie de 4 freins à disques, ce fut la première automobile équipée d’un dispositif antiblocage ! Le système ABS Dunlop Maxaret n’était utilisé auparavant que sur les avions et quelques camions ou voitures de course. Son volant était implanté à droite interdisant son exportation vers le marché nord-américain. Malgré son prix d’acquisition conséquent (43% plus élevé que celui de la Jensen Interceptor), elle se vendit en 5 ans à 320 exemplaires.

La Jensen Interceptor était une variante simplifiée de la Jensen FF. Sa ligne était extrêmement similaire avec cette bulle arrière vitrée, la rendant reconnaissable parmi toutes. Son empattement fut ramené de 2,77m à 2,67m et sa longueur de 4,85m à 4,78m. Ses dimensions légèrement plus contenues la rendirent moins statutaire et plus accessible. Les 4 roues motrices et le système ABS Dunlop Maxaret étaient retirés. Les luxueuses carpettes en laine Wilton, la sellerie en cuir Connolly, les vitres électriques et les feux de recul demeuraient présents. Son prix d’acquisition, en 1966, était de 3000 £, à rapprocher de celui d’une Rolls-Royce Silver Shadow qui était de 6557 £. Produite entre 1966 et 1976, puis entre 1984 et 1987, son poids était compris entre 1588 et 1837kg. A partir de 1968, la direction assistée fut montée en série. En 1969, pour la série Jensen Interceptor Mk II, la climatisation fut proposée en option. En 1971 pour la série Jensen Interceptor Mk III, cette dernière fut montée en série.

Les séries Jensen Interceptor Mk I, Mk II et Mk III furent assemblées respectivement à 1024, 1128 et 2477 exemplaires. La variante Jensen Interceptor SP (pour Six Pack), disponible entre 1972 et 1974, fut livrée à 232 unités. Elle était équipée d’un V8 de 7206cm3 muni de trois carburateurs double corps Holley (taux de compression porté à 10,3:1). La Jensen Interceptor Mk III V8 440 cu in (7206cm3 – carburateur quadruple corps – taux de compression de 8,2:1), disponible entre 1974 et 1976, fut produite à 1779 exemplaires dont 267 cabriolets et 46 coupé notchback. La Jensen Interceptor S4, réalisée entre 1984 et 1987, reprenant la carrosserie originelle en versions coupé liftback et cabriolet, exploita, quant à elle, un V8 OHV Chrysler de 5898cm3 avec un taux de compression de 8,6:1.

Retrouvez toutes les photos de l’AutAu Pharo 2022 et du Concours d’Elégance RétroCoeur 2022 sur notre Page Facebook !

Article co-écrit par : ABSOLUTELY CARS & CARDO
Crédit Photos : ABSOLUTELY CARS & Photos d’Archives

Cet article vous a plu ? Retrouvez un autre article à lire ici : La Jaguar MK X, la perfection de la quintessence


Laisser un commentaire