Nous y étions : Le Rallye d’Aumale 2020

Alors que la pause estivale s’amorce, les derniers événements automobiles ont profité des beaux jours de ce splendide mois de juillet. Initialement prévu les 4 et 5 avril 2020, le Rallye d’Aumale 2020 était l’un d’entre eux. C’est donc au cœur de l’Oise, sur les terres de Chantilly, que s’est tenu cet incroyable rassemblement de voitures de collection, ce dimanche 19 juillet 2020. Rassemblant près de 220 équipages, cette 6ème édition du Rallye d’Aumale fut un très grand succès, récoltant ainsi de précieux dons pour l’Institut Curie et la recherche contre les cancers pédiatriques. Après le Rallye des 3 Forêts 2020, ABSOLUTELY CARS vous propose de vous immerger, une nouvelle fois, dans un événement signé par le Club d’Aumale.

Le Rallye d’Aumale 2020 : un rallye en voitures de collection sur les terres du Prince de Condé

Un départ matinal pour une balade dans l’Oise

Le Rallye d’Aumale 2020 est l’un de ces événements qui sont devenus, au fil des années, des incontournables du calendrier. Idéal pour les lève-tôt et les grands amoureux de belles mécaniques, c’est également un événement qui se mérite, surtout quand votre pied-à-terre se trouve loin de l’Oise et des terres de Condé ! Mais le réveil matinal vaut le coût avec un plateau aussi magnifique que varié. Les premiers équipages sont arrivés sur les coups des 8h dans le très beau domaine du Polo Club de Chantilly, laissant deviner ce qui nous attendait. Il faut dire que cette 6ème édition du Rallye d’Aumale est celle de tous les superlatifs ! Si l’actualité aurait pu faire craindre une fréquentation moindre, celle n’a jamais été autant au beau fixe : 193 participants, 25 VIP et 6 voitures de staff ! Et pour ne pas s’y perdre dans toutes ces carrosseries, l’organisation a créé des emplacements spécifiques réservés à chacune des voitures où étaient inscrit marque, modèle et numéro attribué. Ainsi anciennes et modernes se sont côtoyées le temps d’une journée !

Vers 8h45, Charles Leroy, Président du Club d’Aumale, a réuni l’ensemble des participants pour le briefing général. Igor Biétry, journaliste indépendant, fut, pour la seconde fois, le présentateur du rallye. Dès la fin du speech, chacun est amené à rejoindre son véhicule, car il est déjà temps de prendre la route.

Au programme : deux parcours, soit le « Découverte » qui offre une balade plaisante, soit le « Challenge » qui optimise la compétition via l’application Actionbound regroupant des énigmes classées par ordre de difficultés, le tout au cœur de la région de Chantilly. Avec un roadbook d’une centaine de kilomètres, le Rallye d’Aumale 2020 est avant tout un rallye de régularité. Checkpoints validés et questions bien remplies sont les deux « St Graal » pour bien se positionner au classement général tandis que bonus et malus peuvent tout chambouler !

Le nez déjà dans leur roadbook, le premier équipage s’est élancé à 9h. Les autres suivent, nous permettant d’admirer l’ensemble des voitures présentes. Allemandes, Anglaises, Américaines, Italiennes et Françaises sont les stars de ce jour, offrant un rare spectacle ! Elles se retrouveront très vite sur les belles routes de campagne sur un parcours parsemé de château, car le Rallye d’Aumale 2020 met les petits plats dans les grands pour nous faire découvrir les plus beaux endroits de la région : Château de Chantilly, Abbaye de Chaalis, Domaine de Montigny, Château de Montépilloy… Autant de lieux incroyables qui se marient avec excellence avec les voitures de collection et autant de superbes spots photos pour immortaliser toutes ces belles dames !

Sur la route des châteaux : des checkpoints hautement culturels

Parmi les outils de navigation facultatifs, nous vous conseillons un tripmaster, compteur kilométrique limitant les erreurs de direction. Des alternatives sont proposées via des application sur smartphones. De quoi arriver à bon port pour le deuxième checkpoint de ce parcours : l’Abbaye de Chaalis ! En effet, après avoir découvert l’incontournable Château de Chantilly et ses Grandes Ecuries, les premiers participants n’ont pas tardé à passer devant cette très belle abbaye royale cistercienne et sa chapelle en ruine dite « Sixtine de l’Oise ». Son parc, sa roseraie et son célèbre Musée Jacquemart-André donnent envie de s’y arrêter ! Des personnalités comme Louis IX et Charles V s’y sont justement rendus ! A noter que les bâtiments actuels ont été restaurés et aménagés par Nélie Jacquemart-André qui exposa ses collections.

Nous y avons retrouvé une Amilcar CGS de 1925, une Mathis Emy-Six de 1927 ou encore une Chrysler PE1934. Du haut de grand âge, elles affrontaient des voitures plus récentes à l’image de cette Chevrolet Corvette C1 ou de cette Porsche 928 GT. Très vite, cette petite route de campagne devient la plus fréquentée de l’Oise alors que nous admirons cette valse de voitures ! Nous y observons aussi bien des modèles populaires dont une Autobianchi A112 Abarth, une Citroën Méhari, une Austin Mini, une Renault 4CV…. que des coupés sportifs à l’image de cette De Tomaso Pantera GTS accompagnée d’une Lancia Fulvia, d’une Porsche 928, de Porsche 911 Targa/Carrera… ou encore des cabriolets à l’instar d’une AC Cobra, d’une Fiat 124, de Ford Mustang, d’une Jaguar XK 120, de MG A/MG B, d’une Porsche 993, de Triumph TR3/TR4… Ainsi, sous le soleil de Fontaine-Chaalis et à l’ombre d’une forêt chatoyante, le ballet des styles, des époques et des marques est juste incroyable, digne des plus beaux rassemblements d’automobiles. Bref de quoi satisfaire tous les amoureux de voitures, même les plus difficiles !

Parmi toutes ses belles dames, l’une d’entre elles a retenu notre attention : une sublime Nissan Figaro rose. Commercialisée en 1991, uniquement au Japon, son style néo-rétro, son intérieur très « British » et sa mécanique simple la rendent, immédiatement, attirante. Elle connaîtra un succès inattendu, bouleversant le plan initial de Nissan. Rarissime sur nos routes, car produite à seulement 20 000 unités, les modèles encore en circulation sont peu nombreux et les états exceptionnels comme celui-ci reste singulier.

Les participants se sont, par la suite, retrouvés pour une pause-café au Domaine de Montigny avant de reprendre la route, direction le Château de Montépilloy. Ce dernier checkpoint a fait passer les équipages devant ce monument historique du XIème siècle, basé dans le département de l’Oise, classé aux « Monuments Historiques » depuis 1963. Composé d’une muraille, d’une porte fortifiée, d’un donjon circulaire en ruine et d’une tour en hémicycle, il a connu les affres de la Guerre de Cents Ans avant d’être détruit sur ordre du Roi de France. Tout à tour transformé en ferme, usine… il bénéficie aujourd’hui, du programme « Fondation du Patrimoine » de Stéphane Bern. L’actuel propriétaire des lieux met également en valeur ce château du Moyen-Age en organisant des visites attirant près de 3000 visiteurs annuellement et des reconstitutions médiévales durant la période estivale.

Fascinés par ce lieu majestueux, nous en oublierions près les voitures qui arrivent. Quelques Avant-guerres mènent la tête à image des Amilcar CGSS et Delahaye 135 Type Le Mans. Elles sont suivies de près par les Américaines AC Bristol, Ford Mustang,… les Anglaises Jaguar XK120/150, MG TC, MG Type A, Triumph TR3, Ford Anglia,… des Germaniques BMW Z3, Mercedes 190 SL, Porsche 356, Porsche 911/928/993, Volkswagen Cox…. et des Italiennes Ferrari 412, Ferrari 348 TS, Ferrari F430, Lancia 1300, Lancia Beta HPE, Alfa Romeo Giulia GTAM….

Alors qu’une église au loin sonne 13h, il est grand temps pour nous de revenir au Polo Club de Chantilly. Sur le chemin, on croise d’autres concurrents qui vont valider leur waypoint. Les routes de campagne sinueuses, quelques peu étroites, représentent un terrain de jeu idéal pour prendre du plaisir à conduire. A travers champs, nous en profitons même pour prendre quelques clichés sur le bord de la route de cette Chrysler PE1934, de cette Citroën Méhari, de cette AC Cobra Shelby, de cette Alfa Roméo 2000 Spider, de cette Ford Mustang ou encore de cette TVR Sagaris.

L’exposition grand public XXL pour cette 6ème édition du Rallye d’Aumale

A notre arrivée, au Polo Club de Chantilly, il y avait déjà affluence ! En effet, en cette deuxième partie de journée, le Rallye d’Aumale 2020 a ouvert ses portes au grand public qui a répondu présent ! Sous un soleil de plomb, les visiteurs ont pu découvrir l’ensemble de voitures toutes en profitant des démonstrations de polo. Ce sport équestre mettant en jeu deux équipes de quatre joueurs se réalise sur un terrain en gazon dont les extrémités accueillent deux buts symbolisés par des poteaux. L’objectif est de marquer par l’intermédiaire d’un maillet et d’une balle en bois !

Mais il est grand temps de nous attarder sur les chevaux qui sont intéresses vraiment : les voitures ! Le nombre de véhicules regroupée est impressionnant et on ne sait plus où donner des yeux. Le Rallye d’Aumale 2020 a su constituer une exposition de qualité qui n’est pas statistique ! En effet, les propriétaires de chacune des voiture se trouvent à proximité, près à nous parler de leur modèle et à échanger sur leur passion pour l’automobile ! De quoi en découvrir toujours plus !

L’animation majeure de cette exposition, c’est les 110 ans d’Alfa Romeo. En effet, l’histoire de cette marque a officiellement commencé le 24 juin 1910, sous le nom d’Alfa pour « Anonima Lombarda Fabbrica Automobili ». Ce n’est qu’avec le rachat par Nicolas Romeo que la marque italienne est lancée sous le nom Alfa Romeo. Après la Seconde Guerre mondiale, son existence sera marqué par des succès en compétition (F1) et sur les routes, au travers de modèles devenus iconiques dessinés par les plus grand designers de la botte italienne : Bertone, Pininfarina ou encore Zagato. Progressivement passé sous le giron de Fiat et de Chrysler, l’avenir de la marque appartient aujourd’hui au groupe « Fiat Chrysler Automobile »(FCA). Pour fêter en grandes pompes cette année emblématiques, cette 6ème édition du Rallye d’Aumale a aligné, par ordre chronologique, dix-sept Alfa Romeo ! Chacune a son style et on na va pas bouder notre plaisir de les admirer. Nous pouvons noter la présence d’une Alfa Romeo Giulia SS, coupé et cabriolet, d’une Alfa Romeo Spider, d’une Alfa Romeo Spider Série III, d’une Alfa Romeo Duetto, d’une Alfa Romeo Montréal, d’une Alfa Romeo GT, d’une Alfa Romeo Alfetta, d’une Alfa Romeo GTV et d’une Alfa Romeo 147 GTA.

Le concours d’élégance du Rallye d’Aumale 2020

Le Rallye d’Aumale, c’est également un concours d’élégance ! Les participantes sont réparties en trois catégories : « Les merveilles d’antan », « L’âge d’or de l’Automobile » et la spéciale « 110 ans Alfa Roméo ». Chaque modèle est monté sur le podium du Rallye d’Aumale 2020 avec leurs propriétaires. Chaque véhicule a été présenté par Igor Biétry, présentateur officiel de cette 6ème édition du Rallye d’Aumale. Et puis les résultats arrivent enfin : l’épreuve du matin a été remportée par le n°134 : une Triumph TR3A de 1962. Elle est suivie de près par une Ford Mustang V8 de 2019 (n°151), 2ème, par une MG A MKII Coupé de 1961 (n°170), 3ème et par une Jaguar Type-E de 1962 (n°18), 4ème. Quant au concours d’élégance, il a été remporté, toutes catégories confondues, par une Austin Healey 3000 MKIII de 1965, portant le numéro n°115, quasiment identique à sa sortie !

C’est ainsi que nous nous quittons le Rallye d’Aumale, organisé contre vents et marées par Club d’Aumale qui a réussi le pari de concrétiser cette 6ème édition ! Fort de ses partenaires et de son action caritatif pour l’Institut Curie, nous ne pouvons que saluer la beauté de cet événement devenu un incontournable pour tous les amoureux de véhicules à quatre roues, de paysages campagnards et de passion vintage !

Article écrit par : ABSOLUTELY CARS
Crédit Photos : ABSOLUTELY CARS

Cet article vous a plu ? Retrouvez un autre article à lire ici : Le Rallye des 3 Forêts 2020


Laisser un commentaire